Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Abonnez-vous!
    Connectez-vous

    Les coups de coeur 2012

    Philippe Mollé
    7 décembre 2012 |Philippe Mollé | Restaurants | Chroniques
    Le décor coloré du restaurant Portus Calle à Montréal arrive presque à nous faire croire que le Portugal revisité n’est pas si loin.
    Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir Le décor coloré du restaurant Portus Calle à Montréal arrive presque à nous faire croire que le Portugal revisité n’est pas si loin.

    Difficile à faire, ce classement qui rassemble les meilleurs restaurants de Montréal. La constance de la qualité de la nourriture servie et le rapport qualité/prix sont pris en compte, en plus de l’ambiance, du service et bien entendu des vins que l’on propose. Grande tendance en 2012 qui va se poursuivre en 2013: le grand retour des charcuteries et du porc, servis désormais sur les tables des chefs.
     

    Le Filet

    C’est incontestablement l’un des meilleurs restaurants de la métropole, et ce, pour une deuxième année d’affilée, ce qui montre sa constance, tant dans le service que dans les plats proposés. Le chef d’origine japonaise contribue sûrement, sous la houlette de Claude Pelletier, à la réussite de cet établissement. Le décor est moderne, très branché même. C’est souvent, à une certaine heure, assez bruyant. Enfin, la cave est à la hauteur de la cuisine.

    219, avenue du Mont-Royal Ouest, Montréal, 514 360-6060


    Le Petit Tsukiji

    Le plus discret des chefs propriétaires de la Rive-Sud se trimbale en sabots (dondaine) dans son petit resto d’une cinquantaine de places. Il sait combler les attentes de sa clientèle de Boucherville et de celle qui le découvre. Laissez aller le chef Wan en lui donnant votre budget, et vous obtiendrez le meilleur de cette équipe qui met en valeur la cuisine japonaise. Un grand talent dans un resto qu’il vous faut rapidement découvrir. Il y a toutefois une petite faiblesse du côté de la carte des vins, qui aurait bien besoin d’être plus variée. Service dévoué et fort sympathique.

    1052, rue Lionel Daunais, Boucherville, 450 906-0980


    Comptoir charcuteries et vins

    Oui, je sais, d’aucuns diront que c’est un resto de gars. Mais c’est faux, car j’y vois bon nombre de filles qui en aiment autant l’ambiance que ce qu’on y sert. Il est vrai que la charcuterie est excellente, mais rassurez-vous, on propose aussi autre chose, com me la brouillade d’oeufs au saumon mariné, la tarte de homard et oignon, etc. Le tout dans une superbe atmosphère décontractée avec, en prime, de bons vins à des prix con currentiels. Un autre coup de coeur de l’année. On y va une première fois et on y retour ne. Brunch le dimanche.

    4807, boulevard Saint-Laurent, Montréal, 514 844-8467


    Bouillon Bilk

    Soyez rassurés, il n’y a pas de bouillon à prendre dans ce restaurant très urbain de Montréal. Bien que le décor soit relativement sobre, on s’y sent bien pour apprécier l’une des cuisines les plus inventives de l’heure à Montréal. Le concept est simple et gagnant : on prend un produit, comme le homard, l’os à la moelle ou l’agneau, et on décline autour des produits de saison. De plus, il est impossible de quitter la table sans avoir goûté aux biscuits maison. Belle carte des vins et service attentionné et raffiné.

    1595, boulevard Saint-Laurent, Montréal, 514 845-1595


    Portus Calle

    Depuis six mois, le Portus Calle a un petit frère : le bistro Helena. Comme toujours, avec les mêmes disciples attitrés aux tables, on propose les croquettes de morue, le porc aux palourdes, en plus des arrivages et de la tentation du jour. Laissez-vous suggérer les plats concoctés par les deux femmes chefs aux fourneaux. Le décor est coloré et arrive presque à nous faire croire que le Portugal revisité n’est pas si loin. Très belle carte de vins d’importations en provenance du Portugal.

    4281, boulevard Saint-Laurent, Montréal, 514 849-2070


    Le Beaver Hall

    Cette brasserie de style français est la plus populaire à Montréal. On y affiche une grande constance depuis l’ouverture en proposant à des prix très abordables des formules qui savent plaire. L’endroit, toujours bondé, présente un décor actuel, avec des teintes rétros. Charcuteries, plats mijotés et les desserts de Roland Del Monte sont servis tant le midi que le soir. Très belle carte des vins, dont une grande partie provient de l’importation privée.

    1073, côte du Beaver Hall, Montréal, 514 866-1331


    Café Sardine

    Le nom fait référence à l’expression « tassés comme des sardines ». Le lieu est petit, c’est vrai, et on est bien tassés pour ne point avoir froid. Mais on y mange comme on souhaiterait manger dans bien des restaurants. La cuisine est inventive, créative, mais sait doser l’impertinence culinaire. On propose aussi des plats oubliés, comme l’oeuf de cane. Les poissons sont subtilement cuisinés, les légumes sont bien apprêtés. Bref, un vrai coup de coeur et indéniablement le restaurant de l’année. Parfois, on pousse un peu avec des produits insolites, comme le pinbina. Beau choix de vins et un service de qualité.

    9, avenue Faimount Est, Montréal, 514 802-8899

    La Maison publique

    Après l’essai manqué de Gordon Ramsey au BBQ Laurier, voici Jamie Oliver et Derek Damman (ancien DNA) à La Maison publique, le nouveau resto branché de l’heure sur le Plateau. Il vous faut un lexique pour déchiffrer le menu, mais après cela, c’est le bonheur qui éclate dans ce pseudo pub anglais un peu bruyant. On y trouve gigot d’agneau, calmars, crabe, poissons et de très sympathiques desserts, qui se démarquent de la sempiternelle crème brûlée ou du gâteau au fromage. Attention, les garnitures sont souvent servies à part, ce qui augmente l’addition. Belle carte de bières et de vins. Brunch la fin de semaine et pas de réservations.

    4720, rue Marquette, Montréal, 514 507-0555


    Graziella

    Voilà une valeur sûre pour la bouffe italienne dans le centre de Montréal. Sa cuisine toujours fraîche allie la tradition et le modernisme auxquels le consommateur d’aujourd’hui est en droit de s’attendre. La salle est joliment décorée et on bénéficie au sous-sol de petits salons privés. Les raviolis maison, les fruits de mer ou le veau sont cuisinés à merveille par la diva des lieux, pendant que Pierre, le mari de madame, s’occupe du service et du choix des vins, qui mérite à lui seul le détour. Graziella Batista est sans aucun doute une garantie de qualité, qui s’affirme d’année en année à Montréal.

    116, rue McGill, Montréal, 514 876-0116

     


    Auberge Saint-Gabriel

    Le chef Éric Gonzalez est enfin bien installé. Fervent de la cuisine du soleil, il aime aussi la charcuterie maison, qu’il met en valeur dans ce restaurant branché du Vieux-Montréal. Son chocolat, les petits producteurs qu’il sait mettre en valeur, et surtout une cuisine qui réchauffe le coeur dans un environnement qui appartient au passé sont les atouts de ce restaurant. Un vent de renouveau redonne au lieu la noblesse qui était jadis la sienne. Viandes mûries à souhait, fromages du Québec et une superbe carte des vins avec des produits uniques. 

    426, rue Saint-Gabriel, Montréal, 514 878-3561

     


    À QUÉBEC


    Membre du regroupement international Relais Châteaux, le restaurant L’Initiale d’Yvan Lebrun est l’un des meilleurs, sinon le meilleur au Canada. C’est un exemple de constance et de qualité dans la Vieille Capitale. 
    54, rue Saint-Pierre, Québec, 418 694-1818


    ***

    Restos hors normes

    Toqué!, de Normand Laprise et Christine Lamarche. On parle ici de grande restauration, avec une brigade de 30 cuisiniers. Cave de réserve et de vins importés.
    900, place Jean-Paul-Riopelle, Montréal, 514 499-2084

    Ferreira Café, de Carlos Ferreira, est un resto exemplaire, qui présente des poissons et fruits de mer de grande qualité et parfaitement cuisinés. Cave unique de produits importés du Portugal.
    1446, rue Peel, Montréal, 514 848-0988
     
    L’Express, unique et toujours vivant, avec la même rigueur et les mêmes produits. On peut aussi y prendre le petit-déjeuner. Produits d’importation. 
    3927, rue Saint-Denis, Montréal, 514 845-5333

    Europea, du groupe Ferrer, est devenu une institution. La carte change avec les saisons et celle des vins est superbe. Magnifique salle qui s’étend sur deux étages.
    1227, rue de la Montagne, Montréal, 514 398-9229
    Le décor coloré du restaurant Portus Calle à Montréal arrive presque à nous faire croire que le Portugal revisité n’est pas si loin. Le copropriétaire Patrick St-Vincent, du Filet, l’un des meilleurs restos montréalais pour sa constance dans le service et les plats proposés. Dans un décor sobre, le Bouillon Bilk propose l’une des cuisines les plus inventives de l’heure à Montréal.












    Envoyer
    Fermer

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.