Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Faire ses emplettes autrement dans les marchés de Noël

    Le Marché Casse-Noisette et le Marché zéro déchet incitent les acheteurs à une consommation responsable

    1 décembre 2017 |Andréanne Chevalier | Loisirs
    C’est en pensant «hors de la boîte» que les Grands Ballets ont mis en place, en 2010, le Marché Casse-Noisette, en lien avec leur traditionnel spectacle du temps des Fêtes (sur la photo, les danseurs Myriam Simon et Constantine Allen).
    Photo: Sasha Onyschenko Kravetz Photographics C’est en pensant «hors de la boîte» que les Grands Ballets ont mis en place, en 2010, le Marché Casse-Noisette, en lien avec leur traditionnel spectacle du temps des Fêtes (sur la photo, les danseurs Myriam Simon et Constantine Allen).

    Alors que la période des Fêtes peut rimer avec consommation effrénée, certains marchés de Noël proposent de faire ses emplettes cadeaux de façon plus réfléchie. C’est le cas du Marché Casse-Noisette et du Marché de Noël zéro déchet, tous deux à Montréal.

     

    « Casse-Noisette, c’est partager la magie des Fêtes, c’est s’entraider. Le fait de créer un marché de Noël à but non lucratif, oui, c’est un peu penser en dehors d’un cadre formel. Mais qui dit qu’on doit suivre un cadre formel de toute manière ? » avance le directeur général des Grands Ballets canadiens de Montréal, Alain Dancyger.

     

    C’est en pensant « hors de la boîte » que les Grands Ballets ont mis en place, en 2010, le Marché Casse-Noisette, en lien avec leur traditionnel spectacle du temps des Fêtes. Ce marché de Noël caritatif est « un peu inspiré » du Nutcracker Market mis en place par le Houston Ballet, au Texas, mais « à notre image et à l’image de Montréal », précise M. Dancyger.

     

    Les commerçants — tous québécois et dans plusieurs cas, de jeunes entrepreneurs n’ayant pas pignon sur rue — qui participent à cet événement annuel remettent 10 % de leurs recettes au Fonds Casse-Noisette. Ils sont maintenant une centaine à tenir kiosque au Palais des congrès pour proposer leurs produits sélectionnés par les Grands Ballets.

     

    Initier des enfants aux arts

     

    Grâce au montant amassé (environ 100 000 $ l’année dernière, en croissance de 10 % à chaque édition, selon M. Dancyger), 2800 enfants de milieux défavorisés — dont 1000 enfants malades — auront l’occasion d’assister à une représentation spéciale du réputé ballet et s’initieront aux arts visuels, à la création de costumes et, bien sûr, à la danse. Un partenariat formé au fil des ans avec le ministère de l’Éducation du Québec permet à certaines écoles de participer, selon un principe de rotation. « Chaque année, on essaie d’inviter différentes écoles et différentes classes », souligne M. Dancyger.

     

    Plusieurs de ces enfants n’auraient autrement jamais mis les pieds dans une salle de spectacle, avance le directeur général des Grands Ballets. Ce contact unique avec les arts peut métamorphoser la trajectoire d’un enfant que rien ne destinait à une vie créative, estime-t-il.

     

    « Je me souviens, il y a quelques années, je parlais à un professeur qui me disait : “Vous savez, quelques fois on a des enfants qui sont considérés comme difficiles, qui ont des problèmes de discipline. Ça m’est arrivé [de constater] qu’un petit garçon ou une petite fille, par une approche avec les arts, tout à coup, va être accroché.” »

     

    Pour des cadeaux « zéro déchet »

     

    « Un Noël zéro déchet, c’est vraiment un Noël créatif. Dans le fond, le défi d’éviter la surconsommation pousse à trouver des solutions qui sortent un peu du commun, mais qui sont très appréciées par les gens en général, croit Dorian Zéphir, cofondateur du café Le 5e dans l’arrondissement de Verdun. Les gens aiment être surpris à Noël. Ils apprécient l’attention. »

    Photo: Pedro Ruiz Le Devoir Les commerçants qui participent au Marché Casse-Noisette remettent 10% de leurs recettes au Fonds Casse-Noisette.
     

    Avec l’épicerie LOCO, spécialisée dans le mouvement zéro déchet, le commerce de M. Zéphir organise un marché de Noël écologique, qui vise à proposer des idées de cadeaux qui laissent le moins de traces possibles sur l’environnement. Une première édition avec une quinzaine d’exposants, l’an dernier, avait été couronnée de succès et avait témoigné de l’engouement pour ce type de consommation.

     

    D’après M. Zéphir, le temps des Fêtes est « très compliqué » pour qui s’initie au mouvement zéro déchet. « C’est difficile de résister à la tentation d’acheter du neuf ou d’offrir des cadeaux qui correspondent à nos valeurs et qui vont être aimés. »

     

    Mais selon lui, ce mouvement correspond parfaitement à l’esprit de partage associé à cette période de l’année. « C’est retourner à la relation humaine. J’offre quelque chose, mais c’est plus précieux qu’un objet. Ça peut être du temps. Ou un objet qui a une âme, parce que ça a été fait par quelqu’un qu’on a rencontré, ou dont on connaît les valeurs. C’est se demander ce qui plairait à la personne, pas en termes de prix ou de nouveauté, mais en termes de qualité de vie. » La première étape pour passer un Noël « zéro déchet » est d’abord de communiquer ce souhait à ses proches, propose M. Zéphir.

     

    Le marché de Noël proposé par le café Le 5e et l’épicerie LOCO permettra ainsi de trouver le nécessaire pour qui veut s’initier au « zéro déchet », ou de dénicher des objets qui correspondent à ces valeurs, comme des sacs de style Ziploc réutilisables, des vêtements recyclés, des cosmétiques écologiques faits à la main, des lames de rasoir artisanales. Ce sera aussi l’occasion d’aller à la rencontre d’entreprises qui offrent des services de couches réutilisables, qui peuvent être utiles pour de nouveaux parents, par exemple. Une vingtaine d’exposants sont attendus.

    Marché Casse-Noisette//Marché de Noël zéro déchet
    Jusqu’au 10 décembre, dans la galerie marchande du Palais des congrès de Montréal // Samedi 2 décembre, au Café Le 5e/Épicerie LOCO, 4437, rue Wellington












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.