Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Insectes bénéfiques à votre service

    Un outil vivant pour le contrôle des ravageurs au jardin et au potager

    Lise Gobeille
    25 juin 2016 | Lise Gobeille - Lise Gobeille est horticultrice. On peut l’entendre tous les dimanches de cette saison à l’émission Dessine-moi un été à Ici Radio-Canada Première. | Jardinage | Chroniques
    Le Trichogramma-micro est une micro-guêpe qui parasite les œufs des papillons ravageurs.
    Photo: Anatis Le Trichogramma-micro est une micro-guêpe qui parasite les œufs des papillons ravageurs.

    Depuis quelques années, le jardinier amateur a accès aux insectes bénéfiques utilisés depuis longtemps en production grâce à Anatis Bioprotection, une entreprise québécoise qui en produit, en distribue et en vend.

     

    Afin de vous recommander les insectes les plus avantageux pour quelqu’un qui jardine sur une petite superficie, deux spécialistes nous renseignent : Mylène St-Onge, Ph. D, directrice de production chez Anatis Bioprotection, et Benoit Champagne, agronome et conseiller à l’Institut québécois du développement de l’horticulture ornementale.

     

    Après nos discussions, mon choix s’est arrêté sur trois insectes, mais deux autres auraient pu être inclus : Cucumeris pour le contrôle des thrips sur l’oignon et Stratiolaelaps pour celui de la mouche du terreau.

    Photo: Anatis Le Trichogramma-micro est une micro-guêpe qui parasite les œufs des papillons ravageurs.
     

    Arbres fruitiers et petits fruits

     

    Tricho-Fruits, vendu sous forme de carte, facilite vraiment le contrôle des papillons ravageurs des arbres fruitiers, particulièrement quand on le compare aux vaporisations traditionnelles. Il est simple d’utilisation : on accroche la carte à une branche avant l’apparition des chenilles de papillons. Le traitement dure cinq semaines et on doit mettre une nouvelle carte chaque semaine.

     

    Sur chacune d’elles ont été collées 8000 pupes de Trichogramma minutum, une microguêpe de quelques millimètres qui, pour se reproduire, parasite les oeufs des papillons ravageurs. Pour la conservation des pupes, les cartes doivent être entreposées à une température entre 4 à 10 °C, et ce, pour un maximum de quatre semaines.

     

    Ainsi, lorsque vous achetez des Tricho-Fruits, ceux-ci devraient être rangés au réfrigérateur ; ou si vous commandez sur le Web, ils devraient être expédiés sur de la glace. Le lot de cinq cartes coûte 18 $.

     

    Contrôle des acariens

     

    Les acariens ravageurs sont des araignées microscopiques qui s’attaquent à une vaste panoplie de plantes. Le tétranyque à deux points, bien connu, en fait partie. Souvent, on découvre leur présence seulement quand ils sont déjà nombreux, que les feuilles sont décolorées, presque blanchâtres, et qu’il y a présence de toiles.

     

    C’est pourquoi l’utilisation en prévention de Neoseiulus fallacis sur les plantes sujettes à ces acariens est une bonne idée. Elle permet d’établir une population massive qui dominera les ravageurs. Indigène au Québec, Neoseiulus fallacis a l’avantage d’être résistant au froid et de s’établir là où on l’introduit.

     

    Fallacis Impact est vendu soit sur des feuilles de haricot, soit en bouteille sur de la vermiculite. Pour vous donner une idée, une boîte de 1000 coûte 35 $. Ça peut sembler cher, mais avec cette proportion, on couvre une grande surface, car seulement deux individus sont recommandés par mètre carré pour lutter contre le tétranyque à deux points.

     

    Cela dit, on doit avoir une grande superficie à couvrir. Finalement, un point important à retenir : il faut épandre les Fallacis aussitôt qu’ils ont été reçus, car ils ne se conservent pas.

    Photo: Lise Gobeille Au centre de la photo, une feuille de haricot couverte de «Fallacis».
     

    Contrôle de la mouche blanche, ou aleurode

     

    Encarsia formosa est unepetite guêpe de seulement 0,6 millimètre qui est efficace pour régler des problèmes récurrents sur les plantes ornementales, comme on le voit en particulier sur les hibiscus. Pour se reproduire, elle parasite les aleurodes immatures ; en fait, elle pond ses oeufs directement dans l’insecte. On l’utilise l’été lorsqu’on met les plantes à l’extérieur.

     

    Ce n’est pas que l’on craigne que la guêpe s’établisse dans la maison, puisqu’elle meurt lorsqu’elle n’a plus de proie et qu’elle a besoin d’un taux d’humidité important que l’on trouve rarement à l’intérieur. Le minimum que l’on peut commander est de 10 cartes pour 15 $, mais… on devra en commander une deuxième fois car les cartes ne se conservent que deux semaines au réfrigérateur, et le traitement, comme pour les arbres fruitiers, dure cinq semaines.

     

    Chaque carte porte 100 pupes, beaucoup plus que ce dont vous avez besoin pour un hibiscus ; néanmoins, ce n’est pas un problème. C’est aussi simple d’utilisation : on accroche la carte à la base du plant.

     

    Anatis Bioprotection a été fondée en 2005 par Silvia Todorova, Ph. D., qui détient une maîtrise en biologie et un doctorat en environnement. L’entreprise possède deux installations : une à Saint-Jacques-le-Mineur pour la production d’insectes et une autre à Laval pour la production de Beauvaria bassiana, un microchampignon entomopathogène. Celui-ci est d’ailleurs testé actuellement pour lutter contre l’agrile du frêne.

     

    Ce qui n’est pas produit ici est acheté au Canada. Seul fournisseur d’insectes bénéfiques au Québec, le fabricant a l’avantage de rendre ces insectes accessibles et d’éviter qu’ils aient à faire des kilomètres avant de se rendre à destination.

     

    On peut commander en ligne à anatis.ca ; dans ce cas, il ne faut pas oublier que s’ajoute au prix du produit celui du transport. La Ferme Guyon, à Chambly, vend leurs produits depuis cette année, mais je vous recommande de téléphoner avant de vous y rendre pour vérifier ce qu’ils ont en magasin.

    Le Trichogramma-micro est une micro-guêpe qui parasite les œufs des papillons ravageurs. Les acariens ravageurs sont des araignées microscopiques qui s’attaquent à une vaste panoplie de plantes. C’est pourquoi l’utilisation en prévention de «Neoseiulus fallacis» sur les plantes sujettes à ces acariens est une bonne idée. Au centre de la photo, une feuille de haricot couverte de «Fallacis». Tricho-Fruits, vendu sous forme de carte, facilite le contrôle des papillons ravageurs des arbres fruitiers.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.