Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Nouvelle tour, nouvelle architecture pour Symphonia Pop

    14 octobre 2017 | Émilie Corriveau - Collaboration spéciale | Habitation
    La majorité des 240 appartements du projet bénéficieront de perspectives imprenables sur la ville ou sur l’eau.
    Photo: Symphonia La majorité des 240 appartements du projet bénéficieront de perspectives imprenables sur la ville ou sur l’eau.
    Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

    Située sur la pointe sud de l’île des Soeurs, aux abords du fleuve Saint-Laurent et d’un terrain de golf, la première tour de l’ensemble immobilier Symphonia a connu un engouement important des acheteurs lors de son dévoilement en 2010. Conçue par une autre firme d’architectures, mais s’harmonisant bien avec le bâtiment existant, la deuxième phase du projet devrait susciter tout autant d’enthousiasme. S’élevant sur 32 étages, l’immeuble Symphonia POP offrira un cadre de vie exceptionnel.


    « L’idée derrière cette deuxième tour, c’était de concevoir un immeuble respectueux de son environnement tout en le tournant vers le futur », indique d’entrée de jeu Kevin Robinson, directeur général de Développements Symphonia, promoteur du projet.

     

    Pour ce faire, l’entreprise a choisi de mandater la firme multidisciplinaire Provencher Roy, laquelle est reconnue internationalement pour la qualité de ses réalisations. En accord avec les intentions de son client, cette dernière a conçu un bâtiment qui se veut un prolongement de certains éléments distinctifs présents dans la première phase du projet, mais qui redéfinit d’autres aspects architecturaux de l’ensemble pour lui donner un nouveau souffle.

     

    Le résultat concret est saisissant. Comme elle s’appuie sur des volumes cubiques, de certains points de vue, l’architecture de Symphonia POP rappelle celle de l’iconique projet Habitat 67. Toutefois, son traitement se veut beaucoup plus contemporain.

     

    Photo: Symphonia Vue de l’intérieur d’un des appartements de la tour Symphonia POP
    « L’architecture du projet est influencée par son milieu, relève M. Robinson. Du côté fleuve, on a une façade plus courbe qui suit un peu les contours des berges. Du côté ville, on a un design qui est modulaire. Ce sont les fameux POP du projet. Il s’agit de cubes superposés les uns sur les autres. C’est l’élément distinctif qui tourne Symphonia vers le futur. »

     

    L’ensemble a été conçu pour maximiser les vues. Ainsi, la grande majorité des 240 appartements du projet bénéficieront de perspectives imprenables sur la ville ou sur l’eau.

     

    « Ce qui est vraiment intéressant, c’est que ce sont des vues à perpétuité. Il n’y aura pas de constructions adjacentes à la tour, donc les vues ne seront jamais obstruées par d’autres immeubles », souligne le directeur général de Développements Symphonia.

     

    Espaces communs

     

    Reliée à la première phase du projet par un imposant hall vitré, la tour Symphonia POP ne comportera pas d’espaces communs dans son enceinte. Ses résidents pourront toutefois profiter des installations déjà aménagées à l’extérieur de l’édifice et dans le bâtiment vestibulaire unissant les deux tours. Celles-ci comptent notamment des piscines intérieures et extérieures, un sauna, un bain turc, un bain à remous avec chutes d’eau, une salle d’exercice, une salle de rencontre dotée d’une cuisine ainsi qu’une vaste terrasse.

     

    « La piscine extérieure est très grande ; on dirait une piscine de resort. Dans la phase deux, on va lui ajouter des équipements pour bonifier l’offre. On va ajouter un spa et on va élargir la plage autour. On va aussi augmenter le nombre de cabanas et créer une aire extérieure de détente avec une pergola, précise M. Robinson. Le terrain est tellement beau, on va s’assurer de le développer davantage pour que les résidents puissent mieux en profiter. »

     

    Clientèle

     

    Ses appartements étant de typologies variées (une à quatre chambres, de 600 à 3000 pieds carrés) et sa localisation étant hautement recherchée par les aspirants propriétaires, la tour Symphonia POP a tout ce qu’il faut pour plaire à une vaste clientèle. Toutefois, le projet comporte plusieurs éléments de prestige qui, eux, ne sont pas accessibles à toutes les bourses.

     

    « C’est ouvert à tous les types d’acheteurs, mais on s’attend quand même à certaines clientèles. Je pense par exemple aux acheteurs qui sont à la retraite et qui passent l’hiver en Floride. Je pense aussi aux gens qui sont encore au travail, mais qui ne veulent plus avoir de grosses maisons. Il y a aussi les gens qui veulent de grands espaces à proximité de la ville et qui sont à la recherche de penthouses ou d’unités d’exception », confie M. Robinson.

     

    Coûts et échéanciers

     

    C’est dans quelques jours à peine, d’ici la fin octobre, que le bureau des ventes de la tour Symphonia POP ouvrira officiellement ses portes. Pour faire l’acquisition de l’un des condos du projet, les aspirants propriétaires devront compter un minimum de 250 000 $, taxes en sus. S’ils désirent s’offrir l’un des plus grands appartements de la collection penthouses, ils devront débourser près de 2 millions. Entre ces deux extrêmes, les prix varieront selon la localisation et la superficie des condos.

     

    Si tout se passe comme l’a planifié le promoteur, les travaux de construction du projet débuteront à l’automne 2018. Quant à la livraison des appartements, elle est prévue pour la fin de 2020.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.