Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Orbitat - Les Résidences Hôtel-de-Ville s’inscriront en force sur le Plateau Mont-Royal

    21 septembre 2013 |Marie-Hélène Alarie | Habitation
    Le but des projets Orbitat est de créer des aménagements qui correspondent au mode de vie de chacun.
    Photo: Source Orbitat Le but des projets Orbitat est de créer des aménagements qui correspondent au mode de vie de chacun.
    Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

    Orbitat ne s’en cache pas : son but est de laisser une empreinte durable sur la ville. Ici, pour son troisième projet, l’intégration d’un immeuble patrimonial à une architecture contemporaine est au coeur de la démarche… et empreinte il y aura.

     

    Orbitat transpose le concept de la luxueuse résidence d’architecte à la copropriété à prix abordable ; on y retrouve la même architecture contemporaine, du sur-mesure partout, des espaces intelligents et personnalisés qui résument bien le concept des Résidences Hôtel-de-Ville. Là où on aurait pu démolir, on a choisi d’intégrer. Là où on aurait pu construire 13 logements, on a plutôt choisi de n’en créer que huit.

     

    Orbitat possède une démarche assez particulière et repère des immeubles ayant une certaine valeur architecturale, dans le but de les transformer : « Souvent, ça tient au hasard, on ratisse les rues, parfois même à vélo, pour bien prendre le temps de regarder. On cible les quartiers intéressants et, de fil en aiguille, on remarque les nouvelles affiches « À vendre ». Pour le projet des Résidences Hôtel-de-Ville, on avait déjà remarqué le coin et, quand on est passé ce matin-là, la pancarte que nous attendions était apparue ! », raconte Gentiane Godin, gestionnaire chez Orbitat et l’une des trois associés dans cette entreprise de passionnés.

     

    Lorsque vient le temps de choisir un emplacement, les critères d’Orbitat ne ressemblent pas d’ordinaire à ceux de plus gros promoteurs. C’est une chance ! « On cherche de petits terrains pour des projets à hauteur humaine, avec peu d’habitations et en minimisant les espaces communs », continue Gentiane Godin.

     

    Pour le projet des Résidences Hôtel-de-Ville, Orbitat se lance pour la première fois dans la transformation d’un immeuble existant. Le Plateau Mont-Royal, un quartier bigarré avec son heureux mélange de bâtis neuf et traditionnel, se prête particulièrement bien à l’intégration d’une telle insertion : « La façade est considérée par l’arrondissement comme patrimoniale. Quand on a acheté, on savait qu’on allait devoir jongler avec la portion existante et créer une dualité entre patrimoine et contemporain. »

     

    Pour la réussite d’un tel projet, le choix d’un architecte s’impose. « C’est la première fois que nous travaillons avec le bureau d’architectes ACDF. On aimait beaucoup son travail, mais on ne savait pas si notre petit projet pouvait les intéresser. Pour ce bureau, un projet comme le nôtre, c’est du bonbon ! »

     

    Les maquettes le prouvent, on est devant une façade bien articulée, bien équilibrée, qui met en valeur la partie existante et la fait ressortir. « Ce ne sont pas deux édifices côte à côte qui n’ont pas de conversation entre eux, mais un dialogue constant aura lieu entre les deux », poursuit Gentiane Godin.

     

    Dans tous les projets d’Orbitat, cette attention particulière accordée à une architecture signature fera en sorte que le temps apportera à ces résidences une valeur ajoutée.

     

    Le parti pris de construire moins de logements relève d’un constat : « Dans le paysage du condo actuel, on retrouve beaucoup de petites habitations, mais peu de grandes qui sont pratiques et accessibles pour des familles. Ça cadre aussi avec notre volonté d’offrir un aménagement confortable. On ne se le cache pas : quand les espaces sont petits, on doit faire des pieds et des mains pour arriver à un bon résultat », explique Mme Godin.

     

    À l’intérieur, on ne distingue aucune coupure entre l’ancien et le nouveau, tout se mélange dans un même décor. Les trois appartements du rez-de-chaussée possèdent chacun une partie de la cour, avec écran de plantation pour l’intimité.

     

    Entrées individuelles

     

    Toujours pour offrir une grande intimité, on a choisi de ne pas créer d’entrée principale pour toutes les habitations, mais on aura plutôt des entrées individuelles qui donnent sur la rue : « Chaque condo aura sa propre porte, sa propre adresse, sans espace intérieur partagé, ce qui permet d’avoir une isolation et une insonorisation optimales. Même chose côté cour, où on a limité les regards. On a essayé de mettre de l’avant le mode de vie de la maison unifamiliale. »

     

    De la plus petite habitation à la plus grande, on offre la possibilité de personnaliser l’espace. Tous les appartements sont répartis sur deux étages et on peut tout fermer ou tout ouvrir ! « Comme nous construisons de petits projets, c’est facile d’offrir des choix personnalisés. Notre but, c’est de créer des aménagements qui correspondent au mode de vie de chacun », explique Mme Godin.

     

    Il est possible pour un client qui cuisine beaucoup de voir quelles améliorations sont possibles dans la cuisine, afin de répondre à ses besoins. Quelqu’un qui désire vraiment un espace plus fermé, on va lui proposer d’ajouter un placard et on ira jusqu’à redessiner l’espace. « En fait, c’est ce qu’on préfère : la rencontre avec les clients pour faire les choix de finitions afin de personnaliser les aménagements. Déjà, chaque habitation est différente, mais on veut pousser encore plus loin la personnalisation pour aller chercher ce qui correspond aux besoins de chacun. » Ce même souci du détail est présent dans les salles de bain, avec par exemple un fond de douche en céramique plutôt qu’en acrylique.

     

    Les Résidences Hôtel-de-Ville sont conçues pour les amoureux de l’architecture contemporaine et dans le but de répondre aux besoins d’un mode de vie urbain.

     


    Collaboratrice

    ***

    LES RÉSIDENCES HÔTEL-DE-VILLE EN BREF

    Logements : huit condos de 840 à 1700 pi²
    Prix : à partir de 303 800 $ + taxes
    Livraison : été 2014
    Localisation : à l’angle des rues Villeneuve et Hôtel-de-Ville, à sept minutes de marche de la station de métro Mont-Royal.
    Caractéristiques : projet à l’architecture contemporaine, appartements sur deux niveaux, accès privé au jardin pour les condos du rez-de-chaussée, grandes terrasses privées pour ceux aux étages, fenêtres de haute qualité, cuisines sur mesure avec un vaste choix de finitions, planchers et escaliers intérieurs en bois massif, espace à vélo.
    Informations : téléphone : 514-274-1841, courriel: info@orbitat.cawww.orbitat.com

     













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.