Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Tours Alta - Un nouveau visage pour le boulevard Newman

    Les 90 condos de la première tour sont vendus à 70 %

    21 avril 2012 |Hélène Roulot-Ganzmann | Habitation
    <div>
	C’est une petite ville d’un millier d’habitants et de 365 logements qui fera son apparition dans le secteur du parc Angrignon, dans l’arrondissement LaSalle.</div>
    Photo: Constructions G. Melatti
    C’est une petite ville d’un millier d’habitants et de 365 logements qui fera son apparition dans le secteur du parc Angrignon, dans l’arrondissement LaSalle.
    Les heureux propriétaires pourront investir les lieux à la mi-août. La construction de la deuxième tour vient tout juste de débuter et les réservations seront lancées d'ici un mois. La troisième suivra. À terme, c'est une petite ville d'un millier d'habitants et de 365 logements qui fera son apparition dans le secteur du parc Angrignon, à quelques minutes du terminus de la ligne verte du métro et de l'autoroute 20.

    «On a développé un programme immobilier dans un quartier mature à LaSalle, dans un secteur recherché parce qu'il est proche des magasins, du métro et d'un parc, en l'occurrence le parc Angrignon, l'un des plus grands de Montréal, commente Gino Melatti fils, entrepreneur, constructeur et propriétaire du complexe. On est à sept minutes en voiture du centre-ville, à dix minutes par le métro. C'est la première tour proposant des condos de luxe à LaSalle.»

    Une première tour de 90 logements, dont 70 % sont déjà vendus. La cible: de jeunes professionnels, des retraités ou des préretraités qui souhaitent vendre leur maison pour se rapprocher du centre-ville ou qui décident de prendre un pied-à-terre sur l'île de Montréal, des familles également, puisque la bâtisse abrite de grands 4 1/2 et quelques 5 1/2 et qu'il y a le parc. «Des gens qui veulent vivre dans un bâtiment de grande qualité, assure le promoteur. C'est une bâtisse de béton armé, 9 pieds de plafond, 10 pouces d'épaisseur de plancher. Nous avons travaillé avec un ingénieur acoustique pour procurer aux tours une grande qualité de vie, pour ne pas entendre les voisins, pour ne pas sentir les odeurs de cuisine, etc. Échangeur d'air, climatisation thermopompe, terrasse d'au moins 100 pieds carrés dans chaque appartement, bois franc, isolation thermique et acoustique, murs-rideaux pour des vues panoramiques sur le fleuve et l'Île-des-Soeurs, les ponts, l'oratoire Saint-Joseph et le mont Royal. L'été, les occupants seront aux premières loges pour admirer les feux d'artifice.»

    Espaces multiples

    Les condos vont du studio au 5 1/2, sans compter les six penthouses qui se déploient sur les deux derniers étages, le douzième et le treizième. «Chacun possède une mezzanine vitrée sur deux côtés, du plancher au plafond, note Gino Melatti fils. Ils ont une superficie de 1333 à 2600 pieds carrés, plusieurs balcons et terrasses, certaines allant jusqu'à 1000 pieds carrés. Ils sont très design, avec leur escalier hélicoïdal en acier, la cuisine lumineuse avec comptoir de quartz, deux ou trois salles de bain avec douche en verre pour chaque logement, un foyer et de nombreux placards.»

    Les autres logements ne sont pas en reste au niveau du luxe. Les comptoirs de cuisine sont partout en quartz, les salles de bain sont urbaines, avec douche à effet de pluie et vitres en verre trempé, les luminaires, la robinetterie et les lavabos très contemporains. «Les acheteurs ont également le loisir de personnaliser les intérieurs en choisissant les finitions: la couleur pour le comptoir, le bois franc et les céramiques et porcelaines, précise le promoteur. Nous leur offrons également beaucoup de services communs: la vidéosurveillance, deux ascenseurs, mais aussi une salle communautaire, une salle de gym, une piscine intérieure avec terrasse et espace gazonné. Il y a également deux étages de stationnement en sous-sol et 10 % en extérieur, soit 1,25 place de stationnement par unité.»

    Pour l'environnement

    La bâtisse tend vers la certification LEED, mais les promoteurs ne l'ont pas demandée. «Les planchers sont en bambou, les fenêtres conservent beaucoup d'énergie, on a utilisé des produits verts et respecté le plus possible les normes écoénergétiques, énumère Gino Melatti fils. Nous avons fait beaucoup d'efforts en ce sens, même si nous n'avons pas voulu satisfaire à tous les critères de la certification LEED, car ça aurait augmenté de beaucoup le prix.»

    Dans quatre mois, les premiers occupants prendront possession des lieux, et déjà, la deuxième tour est en train de voir le jour. Au printemps 2013, 117 nouvelles unités viendront compléter le complexe immobilier. La construction de la dernière tour, la plus importante avec ses cent cinquante unités, pourra alors démarrer. «Nous donnerons ainsi un tout nouveau visage à ce secteur du boulevard Newman, assure le promoteur, et nous ferons entrer LaSalle dans le XXIe siècle.»

    ***

    Collaboratrice du Devoir












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.