Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Le Jeanne-Mance - Et si on allait dans le Mile-Ex ?

    «Nous avons retenu le principe de l'aire ouverte pour tous nos condos»

    11 juin 2011 |Pierre Vallée | Habitation
    Les dix unités de condo du Jeanne-Mance offriront trois styles d’habitation distincts. <br />
    Photo: Source Orbitat Les dix unités de condo du Jeanne-Mance offriront trois styles d’habitation distincts.
    Fiche technique
    • Type de bâtiment: immeuble architectural à 10 unités de condo
    • Types d'unité: condos style loft ou condos à deux chambres à coucher sur deux étages
    • Caractéristiques: imposante fenestration, fenêtres et portes oscillo-battantes, spacieux espaces de rangement, planchers en bois d'ingénierie et en céramique
    • Prix: de 225 000 $ à 365 000 $
    • Disponibilité: vente sur plan maintenant pour une livraison au printemps de 2012
    Le promoteur immobilier Orbitat lance son deuxième projet de condos à caractère architectural, le Jeanne-Mance, un immeuble offrant dix unités de condo. Sis à l'angle des rues Saint-Zotique et Jeanne-Mance, l'immeuble se trouve dans le quartier qu'on nomme maintenant le Mile-Ex, une contraction de Mile-End et de Parc-Extension.

    «Il existe dans le domaine immobilier le concept de maison architecturale, mais ces maisons coûtent souvent très cher, explique Gentiane Godin, responsable du développement et des ventes chez Orbitat, une entreprise familiale. La philosophie de notre entreprise est de transposer le concept de maison architecturale, mais dans le domaine des condos, ce qui le rend plus accessible financièrement.»

    Une attention toute particulière a été apportée par les architectes à la forme de l'immeuble ainsi qu'à ses façades. «Nous avons choisi une ligne architecturale épurée et contemporaine, ce qui donne à l'immeuble un caractère distinctif.» Le colombage est en bois torréfié et l'immeuble possède un toit végétalisé. «La clientèle visée est celle qui cherche à habiter un immeuble qui se démarque et qui a sa propre signature.»

    Le choix du quartier n'est pas innocent. «Souvent, lorsqu'on veut développer un immeuble à condos à Montréal, on est souvent obligé de respecter le contexte architectural des immeubles avoisinants. Dans le Mile-Ex, à cause de la mixité des immeubles et de la cohabitation de l'industriel et du résidentiel, il y a une plus grande marge de manoeuvre, ce qui nous a permis de donner à l'immeuble une allure personnalisée.» De plus, on trouve dans le quartier Mile-Ex, qui se développe, tous les services de proximité: parc, épiceries, transport collectif, etc.

    Trois styles de condo

    Les dix unités de condo offrent trois styles d'habitation. Au rez-de-chaussée se trouvent deux unités de condo avec deux chambres à coucher. Le salon, la salle à manger et la cuisine sont aménagés selon le principe de l'aire ouverte; les deux chambres à coucher se trouvent au sous-sol. «Nous avons retenu le principe de l'aire ouverte pour tous nos condos, parce qu'il garantit que la lumière qui entre par les fenêtres éclaire l'ensemble de l'unité.»

    Le deuxième étage abrite quatre condos aménagés en style loft. Le troisième et le quatrième étages offrent quatre unités de condo à deux chambres à coucher construites sur deux étages. Une des chambres à coucher se trouve sur une mezzanine, ce qui permet un dégagement de 17 pieds de hauteur pour la partie du salon.

    Toutes les unités possèdent un balcon ou une terrasse; certaines unités possèdent même les deux. Les unités construites sur deux étages, soit le troisième et le quatrième, jouissent d'une terrasse qui surplombe le toit végétalisé. De spacieux espaces de rangement sont prévus dans toutes les unités, sous forme de garde-robe ou de walk-in.

    Une importante fenestration permet à chaque unité de tirer le maximum de l'éclairage naturel. Fait à noter: toutes les fenêtres de l'immeuble, ainsi que les portes menant aux balcons et aux terrasses, sont de type oscillo-battant. Elles peuvent s'ouvrir complètement de façon traditionnelle, à la française, ou se basculer à la verticale, ce qui laisse ainsi un espace d'aération en haut de la fenêtre et de la porte, tout en les maintenant verrouillées.

    Finition intérieure

    Le plancher des halls d'entrée et des salles de bain est en céramique. Le plancher des autres pièces est en bois d'ingénierie, dont la couche de surface est en merisier. Trois teintes sont offertes: merisier naturel, miel ou chocolat. «Le choix de faire les planchers en bois d'ingénierie plutôt qu'en bois franc permet de maximiser l'insonorisation des unités. De plus, le bois d'ingénierie offre plus de stabilité et subit moins les effets du chauffage.»

    On offre quatre modèles de cuisine avec armoires en bois — trois coloris sont disponibles — ou en thermoplastique blanc. Il est possible pour l'acheteur de les combiner. Les comptoirs de cuisine sont en quartz. On a même prévu un éclairage sous les armoires et un bac à recyclage près de l'espace réservé à la poubelle. Quant aux salles de bain, elles sont de style contemporain. La toilette est à débit réduit et à double chasse d'eau.

    «Nous avons cherché à penser à tous les détails. Le mandat qu'on a donné aux architectes et aux cuisinistes est simple. Il faut que cela soit beau, confortable, pratique et bien disposé. De plus, il n'y a pas de coûts supplémentaires à payer, tout est inclus dans le prix de l'unité, ainsi l'acheteur n'a pas de surprise. On a aussi porté une grande attention aux choix qu'on offre à l'acheteur afin qu'il puisse personnaliser son unité, de sorte que, peu importe les choix retenus, le tout puisse s'harmoniser. Au fond, on sait bien que l'acheteur n'est pas un designer d'intérieur et, de cette façon, il est assuré que tout s'agencera.»

    Étape du projet

    La construction de l'immeuble devrait débuter en juillet prochain et les unités seront livrées au printemps de 2012. La vente des unités sur plan est maintenant possible. Le prix des unités va de 225 000 $ à 365 000 $, selon la superficie et le type des unités. «Notre façon de travailler est de tenter de réfléchir à tous les détails et d'offrir un cadre de vie unique, qui a sa propre signature, où le confort et l'intimité sont préservés, où le résidant n'a pas l'impression de pénétrer dans un bloc à logements, mais dans sa propre résidence, ce qui est le contraire des immeubles à condos génériques.»

    ***

    Collaborateur du Devoir












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.