Un appel au civisme

Très bon article sur un urbanisme mieux adapté aux aînés paru lundi dans Le Devoir. Il y manque une seule chose : un appel au civisme et au souci de l’autre. Avec les trottoirs glacés et les amas de neige sur le bord des rues, il serait agréable de voir de jeunes adultes aider des personnes qui ont de la difficulté à franchir des obstacles ou à traverser une rue. La plupart du temps, ils contournent avec agilité la personne qui hésite à avancer plutôt que d’offrir de l’aide, ce qui n’est pas le cas dans les pays nordiques. Je suppose que leur ADN est différent du nôtre !

1 commentaire
  • Philippe Hébert - Abonné 30 janvier 2018 08 h 00

    Ils contournent la personne, car ils ne s'en rendent pas compte qu'elle hésite à avancer, ils ont leurs yeux sur leur écrans de cellulaires comme des zombies ont les yeux sur leur proies.