Un métro entre Québec et Lévis, pourquoi pas?

Il n’est pas étonnant que le troisième lien soit l’un des principaux enjeux de la présente campagne électorale municipale à Québec : les problèmes de circulation dans l’agglomération métropolitaine de Québec n’ont pas cessé d’empirer avec le développement soutenu de la rive sud. Malheureusement, aucun politicien n’a évoqué jusqu’à maintenant la seule solution porteuse d’un développement viable et structurant : un métro sous-fluvial. Longueuil est relié au centre-ville de Montréal par le métro depuis 1966 : pourquoi Lévis et Québec ne feraient-elles pas de même ? Du coup, c’est toute la perspective de développement qui serait transformée, tant du point de vue économique que touristique. La rive sud et la rive nord s’unifieraient enfin plutôt que de se tourner le dos continuellement. Quant aux coûts, ils ne seraient sans doute pas plus élevés qu’un troisième pont, et on pourrait puiser dans le Fonds vert du Québec, car on peut difficilement envisager projet plus écologique !

1 commentaire
  • Sylvain Auclair - Abonné 19 octobre 2017 12 h 36

    À cause du cout, peut-être?

    Creuser un tunnel sous le fleuve à Québec aurait un cout très élevé. Il est large, le fleuve! Et profond! De plus, vu la pente et la technologie à pneu qu'elle entraîne, tout prolongement devrait absolument être fait en tunnel, ce qui, pour une région de la densité de Lévis, est passablement inutile.

    Alors, pourquoi pas plutôt un train de banlieue, fréquent. Les rails sont déjà là, non?