Lettre - La loi oui ou non

Les compagnies gazières se sont empressées de profiter de la Loi sur les mines, qui les autorise à creuser là où bon leur semble, et elles ne s'en privent pas. Par contre, la même loi dit qu'il ne doit y avoir aucune fuite de gaz venant de leurs puits. Là, ce n'est pas grave, dit Mme Normandeau. Si un fermier voulait empêcher les entreprises de creuser sur sa terre, on présume que ce serait grave. Ce serait une entrave à la loi.

Mme Normandeau aurait intérêt à s'informer à d'autres sources que les compagnies gazières et pétrolières. Elle pourrait apprendre que ces mêmes compagnies avaient fait toutes sortes de promesses au gouvernement de l'Alberta avant de commencer l'exploitation des sables bitumineux. Dans la réalité, elles ne respectent pas leurs promesses. Elles prennent des risques énormes pour l'environnement en évitant de prendre les précautions élémentaires, en particulier avec les sites de résidus toxiques, qui peuvent causer des désastres inestimables aux rivières de l'Alberta et à l'environnement. Un seul de ces sites de résidus toxiques pourrait causer des désastres plus grands que 3000 navires Exxon Valdez.

Personne n'est obligé de croire ce que j'écris ici, je ne suis que messager, mais des scientifiques bien informés et indépendants ont vérifié sur place et leurs opinions sont publiées. Mme Normandeau gagnerait en crédibilité en consultant ces études. Cela l'aiderait à se former une opinion juste sur l'industrie gazière. Elle apprendrait que la plupart des industries qui veulent exploiter le gaz de schiste viennent de l'Alberta et que ces industries ont un immense besoin de gaz... Faisons le lien.


  • Stephanie L. - Inscrite 20 janvier 2011 08 h 21

    Affirmation grostesque

    Comment se fier à une ministre qui lance des affirmations aussi grotesques et gratuites que «...une vache émet plus de CO2 dans l'atmosphère qu'un puits. Je veux dire que c'est factuellement prouvé.»

    Merci au Devoir d'avoir publié les chiffres des agronomes de Nature Québec, qui ont analysé 3 puits et qui ont révélé que c'est plutôt les émissions de CO2 de 107 vaches que produit un puit chaque année!

    http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-s

    On aurait sûrement d'autres "belles surprises" si on comparait la pollution de l'eau générée par les vaches à celle générée par les puits! En matière d'exploitation gazière, les profits sont pour les entreprises qui exploitent alors que les risques et surtout les dommages sont pour l'environnement et la population!

  • Stephanie L. - Inscrite 20 janvier 2011 11 h 41

    Précisions

    En fait, il fallait diviser 107 par 3, puisque ce chiffre était pour les 3 puits. J'aurais aussi dû préciser que les vaches émettent surtout du méthane.