Quoi voir aux Francos ce soir? Nos trois choix.

Le duo Bigflo & Oli amène un vent de classicisme sur le rap français.
Photo: Fred Tanneau Agence France-Presse Le duo Bigflo & Oli amène un vent de classicisme sur le rap français.

À l’intérieur
 

Les deux jeunes frères toulousains Bigflo & Oli amènent un vent de classicisme sur le rap français, avec une approche musicale plutôt mélodique et des textes travaillés et assez positifs, engagés ou comiques. La recette fonctionne « grave », tellement qu’ils ont l’aura pour inviter des têtes d’affiche comme Jean Dujardin (en Brice de Nice) ou Jamel Debbouze dans leurs clips. En première partie, les rappeurs belges Romeo Elvis et Le Motel.

 

Au Club Soda, 19 h.

 

À l’extérieur

 

Pour une fin de soirée endiablée, le groupe psych-rock montréalais Chocolat est un choix de qualité. La bande du chanteur Jimmy Hunt se promène beaucoup dans le monde depuis le lancement de son dernier disque, Rencontrer Looloo. Sa musique rock pleine de références mais singulière intègre du saxophone, des claviers et une fureur fort bien maîtrisée sur scène. N’espérez toutefois pas de grands discours : avec Chocolat, c’est la musique qui prime.

 

À l’angle Sainte-Catherine et Jeanne-Mance, 23 h.

 

À découvrir

 

Les bios de Samuele que l’on peut trouver sur les sites de concours auxquels elle a participé — Francouvertes, Granby (où elle a gagné) — parlent d’un mélange de chanson et spoken word. Chanson ? Oui, le mot a du poids dans les morceaux de l’artiste queer de Montréal, Mais c’est plus du blues à saveur rock, tout ça. La jeune artiste a une bonne tête et bien de l’esprit, y’a qu’à voir le titre de son dernier disque : Les filles sages vont au paradis, les autres vont où elles veulent.

 

À la place des Festivals, 18 h.