L’étoffe des créateurs émergents

La griffe Les Incompétents
Photo: Alessandra Jennifer Ross La griffe Les Incompétents

La troisième édition de Fashion Preview, qui s’est déroulé à la maison Ogilvy les 18 et 19 mars derniers, aura imposé son style avec grâce, simplicité et élégance. L’événement se définit comme un projet mode avant-gardiste et mobilisateur, véhiculé grâce à un nouveau concept intimiste qui rassemble pendant deux jours un éventail de jeunes designers montréalais de prêt-à-porter et une capsule de créateurs d’accessoires de mode.

 

Cette vitrine prestigieuse venue mettre en scène le talent de nos designers émergents est née de la vision d’Emanuela Lolli, véritable pasionaria de la mode québécoise, qui a su convaincre le Bureau de la mode de Montréal et la firme de relations publiques National de la soutenir dans cette aventure.

 

Les perturbations que subit à répétition l’industrie de la mode à l’échelle planétaire démontrent sans l’ombre d’un doute que les vieux modèles traditionnels ne fonctionnent plus et que le temps est venu de penser différemment et de faire les choses autrement.

 

Les faillites et les fermetures de magasins qui font la une des pages économiques de nos quotidiens ne devraient pas porter ombrage à la multitude d’entrepreneurs d’ici qui voguent de succès en réussites.

 

Tous ces initiateurs de changement ont en commun d’avoir su se démarquer hors des sentiers battus en trouvant leurs niches et en ayant osé créer la demande. C’est le cas notamment des sites de vente en ligne montréalais comme Beyond the Rack, Ssense ou Frank Oak, qui rayonnent partout dans le monde.

 

L’émergence de Montréal comme ville de mode créative, marginale et unique s’impose de plus en plus en misant sur un positionnement innovateur à l’image de la musique qui se conçoit ici.

 

Fashion Preview s’inscrit dans un parcours créatif renouvelant les formules éculées qui ne correspondent plus aux besoins actuels. Le cinquième étage de l’honorable maison s’était transformé pour l’occasion en un vaste showroom qui nous faisait pénétrer au coeur de la création, dans les coulisses des défilés au moment où la fébrilité est à son comble.

 

Les mannequins se métamorphosaient ainsi sous nos yeux sublimés par l’imagination des magiciens que sont les coiffeurs et les maquilleurs.

 

Des écrins posés çà et là dévoilaient les collections d’accessoires, allant des bijoux aux sacs à main, de jeunes créateurs de la relève qui étaient tous là pour expliquer leur démarche. Ces instants précieux, à fleur d’émotion, ont permis de jeter un autre regard sur ces artisans de la mode, de l’autre côté du miroir.

 

Les moments forts de ces deux soirées ont été, bien sûr, les présentations des défilés de ces nouveaux talents. Cette série de neuf défilés aura permis de découvrir la diversité, l’audace et l’inventivité de nos futures stars qui assureront la pérennité de la mode montréalaise.

 

Il était rassurant de constater que cette belle cohorte redonnait tout son lustre aux mots classe, élégance, allure, pureté, classicisme… Des mots se faisant rares de nos jours. Plusieurs d’entre eux avaient choisi de revisiter avec brio des styles appartenant à la grande tradition de la couture, mais remis au goût du jour.

 

On a pu remarquer également le grand retour des matières nobles et d’un certain minimalisme. Il faut souligner l’attention particulière apportée à la qualité de la confection chez la grande majorité de ces nouveaux créateurs.

 

On devra garder en mémoire ces dix griffes fort prometteuses qui auront imposé leur style avec conviction et permis à Fashion Preview de prendre des airs de rendez-vous incontournable : Pedram Karimi, KQK, V-Franz, Elisa C. Rossow, Vaïken, Naïké, Les Incompétents, Leinad Beaudet, Niapsou Design et WRKDEPT.

 

Télio, la grande maison de tissus montréalaise, s’était également invitée à la fête pour célébrer, par un défilé somptueux, le 10e anniversaire de son concours de design dévoilant les créations de 25 finalistes diplômés des plus grandes écoles de mode de tout le Canada. Longue vie à Fashion Preview !

 

Fashion Preview réunit de jeunes designers de prêt-à-porter et créateurs d’accessoires.

Carnet de style

Mode et design au FIFA

Le 33e Festival international du film sur l’art (FIFA), qui se termine dimanche, aura gâté de nouveau les férus de mode et de design avec des courts métrages remarquables qui forcent l’admiration. Parmi les belles découvertes de cette dernière cuvée, il ne faut surtout pas rater la projection, à 18h30 ce soir, à la 5e salle de la Place des Arts, de Paul Poiret, le roi de la mode, suivi de Chanel vs Schiaparelli. Le noir et le rose, deux bijoux de films consacrés à trois icônes de la haute couture. Deux autres musts de l’édition 2015 seront également présentés l’un à la suite de l’autre, aujourd’hui à 16h au CCA : il s’agit de Castle of Postignano, Spontaneous Architecture from Abandonment to Recovery et Design Is One, deux documentaires fascinants. artfifa.com.

L’École supérieure de mode a 20 ans

Pour célébrer ses 20 ans, l’École supérieure de mode de l’UQAM vient d’inaugurer un nouvel espace à la signature très contemporaine, situé à deux pas du pavillon principal de l’École des sciences de la gestion (ESG) à laquelle il est rattaché, et de la Faculté des arts d’où proviennent plusieurs de ses professeurs. Le lancement s’est déroulé sous la présidence d’honneur de la designer et diplômée 2004 Mélissa Nepton, du recteur Robert Proulx ainsi que du propriétaire et maître d’oeuvre du projet de revitalisation Georges Coulombe. En façade, de larges vitrines s’ouvrent sur la rue Sainte-Catherine Est et exposeront en permanence les créations des étudiants, diplômés et professeurs.

La grande belezza au Musée McCord

Le Musée McCord propose jusqu’au 12 avril une grande exposition au faste princier, L’amour sous toutes ses coutures. La trentaine de robes de mariée, toutes plus sublimes les unes que les autres, retrace la glorieuse histoire de la grande tradition du mariage depuis le XIXe siècle jusqu’à nos jours. Les mots luxe et somptuosité prennent ici tout leur sens avec des robes aux coupes savantes, ornementées, brodées, perlées et confectionnées dans des matières splendides allant du taffetas au satin, de l’organza à la dentelle, un glamour de conte de fées à faire rêver. mccord-museum.qc.ca/fr.