Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Voyager avec Lio Kiefer Je vous invite au voyage! N’importe quel voyage! Celui dont on rêve, celui qu’on prépare, celui auquel on n’échappe pas. Vous me posez vos questions, j’y réponds. Chaque jour, des infos de par le monde. Ce seront nos bagages.

    Thaïlande: vas-y, vas-y pas

    18 juin 2014 16h07 |Lio Kiefer | Voyager avec Lio Kiefer
    Depuis quelques semaines, si ce n'est quelques mois, la Thaïlande vit de vilains soubresauts. Plus la situation s'aggrave et plus les officines touristiques disent qu'il n'y a aucun problème.

    Le gouvernement du Canada affirme qu'aucun avertissement est en vigueur pour l'ensemble du pays. Il convient toutefois de faire preuve d'une grande prudence en raison des tensions politiques et des manifestations sporadiques à Bangkok et ailleurs dans le pays. Un coup d'État militaire a été mené le 22 mai 2014 et la loi martiale est en vigueur. 

    Il y a un risque de troubles civils, d'affrontements violents et d'attentats dans l'ensemble du pays. Des inondations se produisent régulièrement sur de vastes étendues, risquant ainsi de laisser les voyageurs bloqués sur place pendant de longues périodes.

    On recommande aussi d'éviter tout voyage dans la région frontalière des provinces de Surin et Sisaket, près de la frontière avec le Cambodge. Cette région comprend la zone du temple de Preah Vihear (temple Phra Viharn en thaïlandais) entre la province thaïlandaise de Sisaket et la province cambodgienne de Preah Vihear.

    Et d'éviter tout voyage dans les provinces les plus au sud et d'éviter de transiter par celles ci : Narathiwat, Pattani, Yala et Songkhla (y compris la ville de Hat Yai). Ces provinces sont en proie à des incidents violents de nature criminelle ou politique (source gouvernement du Canada).

    Entre Bangkok qui vit chaque jour son couvre-feu et des endroits comme Pattaya et Phuket qui ne sont pas visés, la Thaïlande est aux mains des militaires. 

    Entre un pays en guerre et un pays sous pression militaire, vaut mieux peut-être se reposer ailleurs.

    Et il est amusant de voir que ce pays dit qu'il n'y a aucun problème pour les visiteurs.
    Il faut quoi pour déserter un pays?

     












    Envoyer
    Fermer