Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Voyager avec Lio Kiefer Je vous invite au voyage! N’importe quel voyage! Celui dont on rêve, celui qu’on prépare, celui auquel on n’échappe pas. Vous me posez vos questions, j’y réponds. Chaque jour, des infos de par le monde. Ce seront nos bagages.

    Respect pour les pays

    25 avril 2014 14h21 |Lio Kiefer | Voyager avec Lio Kiefer
    Par les temps qui courent, plus on visite de pays, plus l’intransigeance paraît grandir. Autrefois, le voyage commandait de s’étonner des différences. Aujourd’hui, on veut les effacer. 

    «Voyager, c’est promener son rêve», dixit l'explorateur Théodore Monod.

    Cette maxime commence à battre de l’aile, le voyage se propageant un peu partout. On ne veut plus être étonné, on veut tout savoir avant et presque décider ce qui nous attend.

    Les pays se mettent aussi au diapason du touriste:

    - Les hôteliers français imposent le breakfast avec œuf, fromage et viandes diverses, car les Allemands, Anglais, Hollandais, Nord-Américains et Scandinaves privilégient ce genre de bouffe matinale. Le croissant et la baguette avec beurre sont dépassés.

    - En Haïti, tout est conçu maintenant pour les Japonais. 

    - Au Maroc et en Tunisie, le couscous et la chorba sont de moins en moins épicés.

    Outre la nourriture, il y aussi les réflexions idiotes: trop de voiles, trop d'enfants pauvres, etc. On les rejette ou on les prend en photos. Les favelas ont la cote, les vendeurs de masques aussi.  

    On privilégie la croisière, qui fait descendre le touriste éclairé — et souvent apeuré — avant de le faire remonter à bord quelques heures plus tard, histoire qu'il retrouve son capitaine jovial et se sente en sécurité dans sa cabine à air conditionné.

    Autres réflexions: en Inde, trop pauvre. En Chine, trop sale. En Russie, trop bizarre. En Afrique, ils ne savent pas manger. En Australie, trop loin. En Asie, pas confiance.

    Récemment, un couple allemand en visite en Turquie a, à son retour, fait une demande de remboursement de son voyage pour manque de repos. La mosquée, qui n’était pas loin de l’hôtel, commençait la prière à 6h du matin et répétait l'exercice quatre fois dans la journée. L'enfer!

    Cela fait 1400 ans que la prière est donnée. Avaient-ils réalisé qu’ils se déplaçaient en Turquie? Il y a la Suède, mais la tomate est dix fois plus cher...












    Envoyer
    Fermer