Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!
    Voyager avec Lio Kiefer Je vous invite au voyage! N’importe quel voyage! Celui dont on rêve, celui qu’on prépare, celui auquel on n’échappe pas. Vous me posez vos questions, j’y réponds. Chaque jour, des infos de par le monde. Ce seront nos bagages.

    Taïna, maman, papa et la Floride - 9

    Washington d'ici: bilan de fin de mandat

    19 mars 2012 15h04 | Lio Kiefer | Voyager avec Lio Kiefer
    Le doux sommeil du retour
    Photo : Isabelle Chagnon Le doux sommeil du retour
    Le mandat du reportage se termine. Arrêt à la Maison-Blanche. Arrêt dans une pizzeria pour faire le bilan. Les dépenses sont raisonnables. Il faut plus investir dans la culture et l’alimentation!

    Dernier arrêt étasunien avant la rentrée au Québec: Washington. Bon, oui, il y a le Capitole, la Maison-Blanche, le Musée des femmes en art, le Musée de l’espionnage. C’est une ville de symboles: la paix, la guerre, le commencement de la nation, les monuments commémoratifs par dizaines. Des statues, à pied, à cheval, des aigles dorés en quantité.

    Mais la ville n’est pas trippante. Plutôt figée… Y'a des super restos? Oui, mais on a toujours un peu l’impression de s’ennuyer. De jolis parcs, mais même les écureuils semblent être en état de consommation lente.

    Pourtant, ici c’est le printemps. Ils devraient être excités. Les pauvres, les noirs? On les a laissé se reposer et s’amuser dans les banlieues. Pour plus d’objectivité, parcourir la page Wikipédia de la ville.

    On s’est assis tous les trois, on a fait les comptes et on s’est embrassé. Un beau voyage!

    Frais du voyage

    • Essence diesel: 670 $
    • Frais de camping: 458 $
    • Autoroutes, stationnements: 52 $
    • Nourriture: 410 $
    • Restaurants (3): 240 $
    • Entrées parcs et musées: 405 $
    • Achats du blogueur: 35 $

    Total: 2270 $ à trois sur 16 jours. Une moyenne de 140 $ par jour.
    Pour un peu plus de 6000 km parcourus.

    Phrases utilisées fréquemment par chacun

    Taïna:
    — On va où, là?
    I am an american (pour rire)
    I Love New York
    — J’aimerais habiter tout près de la mer. (Ç'a commencé par une île avec son chum pour finir avec une plage avec son chien.)
    — Papa, le GPS dit d’aller par là… pas par là!
    — Elle est où maman?
    — Puis-je avoir mes écouteurs?

    Isabelle :
    It’s the law!
    — On est aux States! (ton appuyé)
    — Not a problem!
    — God bless ya !!
    — Conduis pas ça comme une voiture… Tout r’vole derrière.
    — T’as vu Douchka? T’as vu Taïna?
    — Assieds-toi dans le VR ou tu payes la contravention!
    — Ne bois pas une bière dans le VR ou tu payes la contravention!

    Lio:
    — Où est mon porte-monnaie?
    — J’pourrais pas vivre ici, je deviendrais violent.
    — On peut se presser, svp!
    — Allez vas-y! klaxonne!
    — Sont fous ces 'ricains! (référence à Astérix et les Olympiques que Taïna a dû visionner une bonne demi-douzaine de fois pendant le séjour)
    — Les camions sur les autoroutes, cela me fait vivre à chaque fois un remake de Duel.



    Les autoroutes à 4 voies, c’est plus dangereux qu’une route dans les ravins corses et c’est très laid!

    Faits cocasses ou inquiétants, et pensées en tous genres
    • Pendant tout le trajet, j’ai vu plus de parcs à chiens que de parcs d’enfants.
    • Les compagnies de camions les plus vus l’autoroute : 1) Wal-Mart 2) Fed Ex.
    • Les innombrables mémoriaux dédiés aux anciens ou aux héros du Vietnam sur la  route. C’était une défaite! Imaginons si cela avait été une victoire!
    • À la parade de la crevette à Fort Myers, l’église évangéliste du coin lançait des mini-bibles aux passants honnêtes. 200 mètres plus tard, une poupoune sur le retour distribuait des cartes d’affaires Louz Cruz pour des parties cochonnes à bord d’autobus, en toutes occasions. Après ou avant la messe?
    • Chez McDo, ce n’est jamais vraiment bon (mais paraît qu’on s’habitue), mais il y a deux choses que je trouve essentielles: accès internet gratuit haute vitesse et des expressos.
    • Les Rest Area qui sont sécuritaires la nuit. Ce qui fait peur, ce ne sont pas quelques ados dépravés, mais les chauffeurs routiers.
    • Le diesel le plus cher est en Floride du côté de chez Disney: 4,30 $ le gallon. En Géorgie: 3,19 $.
    • Sur tout le trajet, j’ai aperçu 5 sorties sur l’autoroute pour des hôpitaux.
    • Les Wal-Mart ouverts 24 h sur 24. Pour celles et ceux qui ont oublié d’acheter une TV, un aspirateur, deux strings, un ananas et un boyau d’arrosage.
    • Dire bonjour à tout le monde!
    • Délater et dénoncer sont des marques de commerce pour usage dit civique.
    • Beaucoup d’accès partout pour les personnes à capacité physique restreinte.
    • Il y a toujours plein de papier dans les toilettes.
    • Sur le catalogue de coupons-rabais pour des hôtels-motels en Virginie, au Maryland, au Delaware, à Washington, la première page est une ode pour remercier et surtout donner de l’argent aux militaires.

    Derniers terrains de camping à noter
    À Jacksonville, le très surréaliste Flamingo. Prenez les sites 12 et 13 en bordure du lac. Sinon ce sont les bruits de l’autoroute ou de la soufflerie des toilettes que vous entendrez.
    À Fayetteville, l’excellent camping avec un proprio qui parle un peu français (il a vécu en Belgique). Super bien entretenu, avec, dans la nuit, des sons... celui du tchoo tchoo train.
    À Washington, le camping le plus proche est le Cherry Hill Park. Sauna, resto, feu de camp, Internet WiFi et tours guidés. Cinéma extérieur pour enfants, piscine, initiation aux pierres et aux fossiles.

    Pour la bouffe
    Bien sûr, il y a Wal-Mart et des prix en dessous des habitudes. Mais on trouve aussi les Publix et Shoppers, à de moins bon prix mais avec plus de qualité et de choix.

    Prochain voyage avec Taïna: la Californie
    universal westfalia visitflorida.com fort myers sanibel disney world Image Map
    Le doux sommeil du retour Et Lincoln fixa les limites...
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer