Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!
    Mots et maux de la politique Éditorialiste et responsable des débats d'idées, Antoine Robitaille scrute les mots et expressions qui sortent de la bouche des acteurs de la classe politique.
    Il a aussi la responsabilité du Devoir de philo, une série de textes inspirés des idées des grands philosophes.

    Mots et maux de la politique Flux RSS du blogue Mots et maux de la politique

      Campagne 2014: bilan de Mots et maux

      Tout le monde fait son bilan de l'élection 2014. Mots et maux™ n'échappe pas à la règle. D'abord, sur le front des aptonymes, ce fut une campagne riche. Pensons à François Legault qui s'est auto-aptonymisé pour forger son slogan, «On se donne Legault». De Londres où il s'est réfugié, Jean-Martin Aussant, chef fondateur d'Option nationale, a noté sur Twitter que lui...
      Tout le monde fait son bilan de l'élection 2014. Mots et maux™ n'échappe...
      6 réactions | 5 votes
      Éliane Pion, candidate du Parti québécois dans D'Arcy McGee

      Candidate péquiste aptonyme

      Je cherchais un candidat ou une candidate qui porte bien son nom. J'ai en trouvée une! Éliane «Pion», candidate du Parti québécois dans D'Arcy McGee. Dans D'Arcy McGee… le PQ n'est effectivement qu'un «pion»: dans toute élection, c'est une pièce du jeu politique sans poids ni importance. Une pièce sacrifice. Par exemple, en 2012, le candidat Guy Amyot, du PQ, avait obtenu 767 voix,...
      Je cherchais un candidat ou une candidate qui porte bien son nom. J'ai en trouvée...
      16 réactions | 37 votes
      Alexis Deschênes (à gauche) lors d'une conférence de presse en 2012.

      Alexis Deschênes appellera-t-il ON et QS à l'aide dans Trois-Rivières?

      Alexis Deschênes, qui vient d'être confirmé candidat du PQ dans Trois-Rivières, disait en 2012 que ce comté ne pouvait être remporté par les souverainistes que s'ils acceptaient de s'allier. Le 14 juin 2012, celui qui avait à l'époque quitté le journalisme, était revenu sur les lieux de son ancien boulot pour enjoindre aux partis souverainistes de former un «Front uni». C'était...
      Alexis Deschênes, qui vient d'être confirmé candidat du PQ dans...
      8 réactions | 8 votes
      Guy Leclair

      Guy Leclair, Patrice Lemieux du parlement?

      Guy Leclair, détenteur d'une catégorie dans ce blogue, fait parfois penser au personnage de Patrice Lemieux, ce faux joueur de hockey. M. Leclair, lui, est un vrai élu. Il s'est distingué lundi lors du passage de l'ex-tzar de Tourisme Montréal, Charles Lapointe, en Commission de l'Économie et du commerce ainsi que de l'ancien président du conseil d'administration, Jacques Parisien. Quelques exemples:
      Guy Leclair, détenteur d'une catégorie dans ce blogue, fait parfois penser au personnage de Patrice Lemieux, ce faux joueur de hockey. M. Leclair, lui, est un vrai élu. Il s'est distingué lundi lors du passage de l'ex-tzar de Tourisme Montréal, Charles Lapointe, en Commission de l'Économie et du commerce ainsi que de l'ancien président du conseil d'administration, Jacques Parisien. Quelques exemples:
      10 réactions | 19 votes
      Le député de Saint-Laurent, Jean-Marc Fournier

      «Compassion» fiscale

      On sait à quel point l'«angoisse fiscale» préoccupe le député de Saint-Laurent, Jean-Marc Fournier. Le 9 octobre 2013, il rappelait en Chambre le contexte qui avait vu naître cette célèbre formule: «À pareille date l'an dernier, on nageait dans la psychose de l'impôt rétroactif. Le PQ voulait appliquer l'idée de la CAQ d'augmenter l'impôt sur les dividendes et les gains...
      On sait à quel point l'«angoisse fiscale» préoccupe le...
      7 réactions | 18 votes

      ​Une coderrerie exécutive

      Grâce à ma collègue Jeanne Corriveau, j'ai découvert que les réunions du comité exécutif étaient retransmises en ligne.   C'est ainsi que l'on bâtit une ville «intelligente», à ce qu'il paraît…  Le problème: certaines des phrases du maire Denis Coderre ne sont pas intelligibles. Prenez celle-ci, qu'il prononce à 11:44 de la vidéo: Note:...
      Grâce à ma collègue Jeanne Corriveau, j'ai découvert que les...
      14 réactions | 34 votes
      Maka Kotto

      Comment dire «ça s'en vient» en langue Kotto?

      11 décembre 2013 18h45 | Antoine Robitaille | Mots et maux de la politique
      Une expression de 2013 d'un ministre du gouvernement Marois est en passe de devenir proverbiale. Deux fois cette année, lorsque talonné par les oppositions au sujet d'une décision imminente, le ministre de la Culture, Maka Kotto, a utilisé l'expression pléonastique «incessamment, sous peu». Des attachées de presse reprennent l'expression dans des courriels, en l'accompagnant d'un sourire.
      Une expression de 2013 d'un ministre du gouvernement Marois est en passe de devenir proverbiale. Deux fois cette année, lorsque talonné par les oppositions au sujet d'une décision imminente, le ministre de la Culture, Maka Kotto, a utilisé l'expression pléonastique «incessamment, sous peu». Des attachées de presse reprennent l'expression dans des courriels, en l'accompagnant d'un sourire.
      5 réactions | 8 votes
      Le ministre de l'Agriculture François Gendron

      Perles extraordinaires d'une séance extraordinaire

      Le ministre de l'Agriculture François Gendron a produit beaucoup de matériel pour Mots et maux™ ce lundi, alors que l'Assemblée nationale siégeait en séance extraordinaire pour adopter la loi 70 sur les mines.
      Le ministre de l'Agriculture François Gendron a produit beaucoup de matériel pour Mots et maux™ ce lundi, alors que l'Assemblée nationale siégeait en séance extraordinaire pour adopter la loi 70 sur les mines.
      8 réactions | 18 votes
      Christian Paire

      Faites une phrase avec «Paire»

      Relevé de ses fonctions de directeur général par le conseil d'administration du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM), Christian Paire aura-t-il envie de s'enfuir?
      12 réactions | 5 votes
      Charles Lapointe

      Quand Pascal Bérubé faisait l'éloge de Charles Lapointe

      Le 25 septembre dernier, en matinée, le ministre délégué au Tourisme Pascal Bérubé annonçait sur Twitter qu'il allait rendre hommage à Charles Lapointe à l'Assemblée nationale. Depuis que nous avons rappelé ce message Twitter jeudi, celui-ci semble avoir disparu…
      Le 25 septembre dernier, en matinée, le ministre délégué au Tourisme Pascal Bérubé annonçait sur Twitter qu'il allait rendre hommage à Charles Lapointe à l'Assemblée nationale. Depuis que nous avons rappelé ce message Twitter jeudi, celui-ci semble avoir disparu…
      5 réactions | 17 votes
      Henri-François Gautrin

      Gautrin, auteur de la question la plus confuse de l'histoire

      Je gage que vous l'avez raté. Néanmoins, ce fut un événement historique. Aux yeux de Mots et Maux™ en tout cas. Le jeudi 14 novembre, Henri-François Gautrin, député libéral de Verdun, a posé la question la plus confuse que nous ayons entendue au salon bleu.
      Je gage que vous l'avez raté. Néanmoins, ce fut un événement historique. Aux yeux de Mots et Maux™ en tout cas. Le jeudi 14 novembre, Henri-François Gautrin, député libéral de Verdun, a posé la question la plus confuse que nous ayons entendue au salon bleu.
      4 réactions | 5 votes
      Philippe Couillard, en une du <em>Devoir</em> en 2005, époque où il était une Fatima pour son chef, Jean Charest.

      Philippe-flop, comme girouette?

      «Philippe-Flop», le nouveau surnom du chef Philippe Couillard, conçu par Don Macpherson de The Gazette, a eu un succès instantané dans la classe politique, jeudi dernier. Sur Twitter, les péquistes et leurs sympathisants ont créé un mot-clic, #philippeflop. Sur le même réseau, Don Macpherson a même regretté ne pas avoir inscrit de «copyright» pour le néologisme.
      «Philippe-Flop», le nouveau surnom du chef Philippe Couillard, conçu par Don Macpherson de The Gazette, a eu un succès instantané dans la classe politique, jeudi dernier. Sur Twitter, les péquistes et leurs sympathisants ont créé un mot-clic, #philippeflop. Sur le même réseau, Don Macpherson a même regretté ne pas avoir inscrit de «copyright» pour le néologisme.
      3 réactions | 13 votes
      Sylvain Gaudreault

      Le chat, le sac, et Sylvain Gaudreault

      Mots et Maux a le bras long. Il peut trouver des perronismes même plusieurs années après qu'ils aient été prononcés. Prenez Sylvain Gaudreault, l'actuel ministre des Affaires municipales et des Transports. Lorsqu'il était dans l'opposition, en 2012, le 7 juin, en commission parlementaire, il a eu l'échange qui suit: — M. Gaudreault: «Il doit également les informer de leur droit de demander...
      Mots et Maux a le bras long. Il peut trouver des perronismes même plusieurs années...
      1 réaction | 15 votes
      Alex Tyrrell

      Le Parti vert tient à ce que vous reteniez le prénom de son chef

      Le Parti vert vient de changer de chef. Et il veut s'assurer que vous n'oubliez pas son nom. Dans une présentation de 271 mots, il le martèle 13 fois. Répétez après moi: Alex, Alex, Alex, Alex. Oh, et en passant, dans cette présentation, il est uniquement question du NPD, jamais du Parti vert. Bizarre, non? «Alex a commencé à s’impliquer en politique en 2006 sous la bannière du NPD. Alex se passionne pour...
      Le Parti vert vient de changer de chef. Et il veut s'assurer que vous n'oubliez pas son nom....
      16 réactions | 7 votes
      Le député libéral Pierre Moreau

      ​Le gentilhomme Pierre Moreau est calé en musique

      26 septembre 2013 14h18 | Antoine Robitaille | Mots et maux de la politique
      Cet automne politique hyperactif fait s'échauffer rapidement les esprits à l'Assemblée nationale. Comme chacun le sait, la libérale Christine St-Pierre a ajouté une entrée au déjà riche répertoire d'insultes lancées dans cette enceinte hors micro, mais audibles pour les oreilles entraînées. Elle a dit : «Va chier» à nulle autre que la première ministre Pauline Marois, en...
      Cet automne politique hyperactif fait s'échauffer rapidement les esprits à...
      10 réactions | 30 votes
      Le député libéral Pierre Paradis a fait comprendre, la semaine dernière, que le PLQ avait une Charte des valeurs à lui.

      ​La charte des valeurs libérales

      23 septembre 2013 16h58 | Antoine Robitaille | Mots et maux de la politique
      Avec la double perquisition du mois de juillet ainsi que la visite impromptue des policiers au chef Philippe Couillard, le Parti libéral traverse une période difficile. Un journaliste l'a fait remarquer à Pierre Paradis la semaine dernière. Ce dernier a fait comprendre que le PLQ avait une Charte des valeurs à lui! «Écoutez, le Parti libéral, là, transcende, là, les différentes décennies au Québec....
      Avec la double perquisition du mois de juillet ainsi que la visite impromptue des policiers au chef...
      26 réactions | 16 votes

      Couillard, bûcheron de la diversité

      12 septembre 2013 20h09 | Antoine Robitaille | Mots et maux de la politique
      Lorsqu'un reporter lui a demandé s'il était un tenant du multiculturalisme, la semaine dernière, le chef libéral Philippe Couillard s'est lancé dans une métaphore ligneuse que certains ont jugé laborieuse. Jugez-en par vous-mêmes: «Alors, si je vais dans l’explication un peu simplifiée de la différence entre l’interculturalisme et le multiculturalisme, je dirais la chose suivante: le...
      Lorsqu'un reporter lui a demandé s'il était un tenant du multiculturalisme, la...
      33 réactions | 18 votes
      Johanne Desrochers

      Exercice de traduction

      C'est la rentrée des classes à Mots et Maux de la politique! Vous êtes mes élèves de langue de bois et je vous propose un exercice. Lisez attentivement la «déclaration initiale» (2005) de Johanne Desrochers, p.-d.g. de l'Association des ingénieurs-conseils du Québec (AICQ), au registre des lobbyistes.
      C'est la rentrée des classes à Mots et Maux de la politique! Vous êtes mes élèves de langue de bois et je vous propose un exercice. Lisez attentivement la «déclaration initiale» (2005) de Johanne Desrochers, p.-d.g. de l'Association des ingénieurs-conseils du Québec (AICQ), au registre des lobbyistes.
      4 réactions | 12 votes