Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Les mutations tranquilles CULTURES + SOCIÉTÉ + PARADOXES

    Le numérique est néfaste à la coquetterie

    25 novembre 2015 15h59 |Fabien Deglise | Les mutations tranquilles
    La réalisatrice Evelyn Schels devra payer l’ensemble des coûts liés à une poursuite intentée contre Wikimedia.
    Photo: filmportal.de La réalisatrice Evelyn Schels devra payer l’ensemble des coûts liés à une poursuite intentée contre Wikimedia.
    La scénariste et réalisatrice allemande Evelyn Schels a eu 60 ans cette année et, même si elle aurait préféré que personne ne le remarque, le monde entier est désormais au courant.

    C’est normal ! Le tribunal de Munich vient en effet de débouter la personnalité publique qui, en mai dernier, a traîné en cour Wikimedia, propriétaire de la célèbre encyclopédie collaborative Wikipédia, pour que l’organisme retire la référence à son âge dans la page qui lui est consacrée. Selon elle, cette donnée personnelle — elle est née en 1955 — relève de sa vie privée. Sa publication, sans son consentement, est une violation de son intimité, indique le document déposé en cour.

    L’argument n’a pas été retenu par le tribunal, qui estime que la publication de la date de naissance de la créatrice dans Wikipédia n’enfreint en rien les lois qui protègent la vie privée, et ce, parce que cette date de naissance provient d’une source externe dont Mme Schels n’a jamais contesté le caractère public : un livre parlant de sa vie et sa carrière.

    Qui plus est, en tant que personnalité publique, Mme Schels, estime le tribunal, voit par le fait même certaines informations la concernant devenir d’intérêt public, particulièrement celles, comme une date de naissance, qui permettent de situer son âge dans son œuvre. Une décision dont se réjouit Wikimedia dans un billet de blogue que l’organisme vient de publier.

    L’affaire Schels, tout en rappelant que la coquetterie n’est visiblement pas soluble dans la nouvelle réalité numérique, allonge également la section « exemples » de la page Wikipédia consacrée, elle, à « l’effet Streisand », ce phénomène médiatique apparu dans les dernières années et qui, en passant par la polémique ou l’indignation, donne de l’ampleur à une chose qui normalement serait restée secrète si l’on n’avait pas attiré les regards dessus.

    L’affaire va également coûter cher à la réalisatrice sexagénaire, le tribunal allemand lui ayant ordonné de payer l’ensemble des coûts liés à cette poursuite.












    Envoyer
    Fermer