Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous
    Les mutations tranquilles CULTURES + SOCIÉTÉ + PARADOXES

    Un premier festival international de twitterature voit le jour... au Québec

    4 septembre 2012 18h49 |Fabien Deglise | Les mutations tranquilles
    Distinct, même en 140 caractères. Le Québec, par l'entremise de son Institut de twittérature comparée, a décidé de donner son envol au tout premier Festival international de twittérature au monde, histoire de glorifier et de disséquer cet art qui consiste à faire muter la littérature dans les contraintes spatiales du célèbre réseau de microclavardage.


    Baptisé «140 Max» — en référence au nombre de caractères (espace compris) qui peuvent entrer dans la boite de message de Twitter —, l'événement va se tenir le 16 octobre prochain, dans la ville de Québec, à la Bibliothèque Gabrielle-Roy.

    À l'image du réseau social, sans qui rien de tout cela ne pourrait exister, ce Festival s'annonce «petit, mais dense», préviennent les organisateurs.

    Imaginé pour les artisans de cette twittérature — tiens, Mélusine, @niantti ou encore Paul-Henri Sauvage peuvent en faire partie —, mais également pour les enseignants, les théoriciens du présent, les curieux et les adeptes de cet outil de communication en pleine expansion, le Festival international de twittérature se veut aussi un point de convergence pour réfléchir à voix haute, en groupe et surtout en chair et en os sur ce nouveau genre littéraire en construction, pour discuter de son statut, de son potentiel didactique, de son caractère créatif... et, bien sûr, pour le faire, une fois n'est pas coutume, avec un peu plus de mots que d'habitude.












    Envoyer
    Fermer