Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Les mutations tranquilles CULTURES + SOCIÉTÉ + PARADOXES

    Une galerie d'art s'ouvre à la photo numérique par cellulaire

    9 janvier 2012 13h36 |Fabien Deglise | Les mutations tranquilles
    Photo: carriagetrade.org
    C'est devenu un cliché qui n'épargne même pas l'univers de la photographie: le numérique déplace les frontières, malmène les traditions, bouleverse les lieux de pouvoir, dit-on, et une galerie d'art de New York confirme la chose. Comment? En faisant entrer dans ses murs la photo numérique par cellulaire produite par des quidams et en forçant du coup la question: ces fragments de vie qui carburent à l'instant et à la mobilité peuvent-ils être considérés comme de l'art?


    Plus de 200 clichés en direct sur la vie de l'humain ordinaire, mais branché. Voilà le cadre de Social Photography et de Social Photography II, deux expositions atypiques présentées par la galerie d'art Carriage Trade de New York. Les photos présentées ont été soumises par les internautes eux-mêmes. Elles exposent toutes les mutations en cours en format pixelisé.

    Des chiens qui courent, un mot écrit à la fumée sur un ciel bleu, un homme en train de traire une vache, un urinoir arrosé par un rayon de soleil, des vagues, un flou... les composantes de cette exposition, qui trouve sa résonance en ligne, ont forcément la diversité qui sied à ce genre d'exercice de création collectif que la Toile, la démocratisation des outils de création et l'avènement d'un monde sans fil vient désormais stimuler.

    Art ou pas? Il suffit de contempler pour décider.














    Envoyer
    Fermer