Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!
    Les mutations tranquilles CULTURES + SOCIÉTÉ + PARADOXES

    L'autre guerre en Irak

    21 avril 2009 18h02 |Fabien Deglise | Les mutations tranquilles
    imageAprès avoir imposé la guerre à l’Irak, les États-Unis cherchent désormais à y faire germer ses nouveaux médias, et la culture qui vient avec. À preuve: le Département d’État, avec à sa tête Hilary Clinton, orchestre actuellement une visite officielle au pays de feu Saddam Hussein, visite mettant en vedette neuf gros bonzes des «newtechs». Leur mission est simple: apporter aux autorités locales, mais aussi aux organismes non étatiques, le soutien nécessaire pour faire émerger toutes ces nouvelles armes de la communication.

    Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, Hunter Walk de Youtube, mais aussi des hauts dirigeants de Google, AT&T, Howcast et Blue State Digital sont du voyage qui a commencé hier pour se terminer jeudi prochain. Pour l’administration Obama, l’ensemble de ces outils devraient ainsi permettre la création d’un environnement social et politique plus transparent, de faciliter la lutte contre la corruption, mais aussi contribuer au développement de la pensée critique dans les écoles. La barre est toutefois haute. L’Irak compte actuellement un énorme bassin de… 275 000 internautes, soit 1 % de la population totale, selon l’Union internationale des communications (UIC).
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer