Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Le blogue urbain Le blogue urbain explore la ville comme espace de vie, autour de différents thèmes: transports, vélo, architecture, aménagement, étalement urbain, patrimoine. Un blogue collectif, écrit par des journalistes du Devoir passionnés de vie urbaine.

    Villeray aura sa bibliothèque d'outils

    12 février 2015 11h50 |Jeanne Corriveau | Le blogue urbain
    L'équipe de La Remise
    Photo: La Remise L'équipe de La Remise
    Qui, un jour, n’a pas eu besoin d’outils pour un projet de menuiserie, de jardinage ou de rénovation? Plutôt que d'être contraints d'acheter ces outils, les Montréalais pourraient bientôt avoir accès à une panoplie d’équipements à petit prix grâce à La Remise, une bibliothèque d'outils qui compte ouvrir ses portes dans Villeray au printemps.
     
    De telles bibliothèques d’outils existent ailleurs au Canada et aux États-Unis, notamment à Toronto, Vancouver et Portland.
     
    Gérée par des bénévoles, la bibliothèque de la coopérative La Remise devrait débuter ses activités en mai prochain, à temps pour la saison de jardinage et la période des rénovations et des déménagements. 

    Le principe est simple. Pour devenir membre de La Remise, l’usager devra verser 10 $, montant auquel s’ajouteront des frais d’abonnement annuels de 60 $, explique Blaise Rémillard, porte-parole du groupe citoyen à l’origine du projet. L’inventaire d’outils disponibles pourra être consulté sur le site Internet. Les emprunts d’une période limitée — quelques semaines —, se feront sans frais. Mais un outil rapporté en retard entraînera des pénalités comme dans les bibliothèques conventionnelles. 

    Activités domestiques

    On retrouvera notamment dans cette bibliothèque des outils de menuiserie, de soudure, de jardinage et de réparation de vélos. L’inventaire pourrait aussi inclure des appareils de cuisine, du matériel de camping et des équipements de sonorisation. 

    Pour l’instant, l’organisme n’entend pas investir dans l’achat d’équipements sophistiqués comme une découpeuse au laser ou une imprimante 3D, préférant privilégier les activités plus «domestiques». 

    La Remise offrira aussi des activités de formation: «Ça va aller de réparer son toaster à faire le ménage de son ordi, construire des meubles ou retaper son vélo», indique Blaise Rémillard. L'organisme entend aussi se doter d’un atelier pour permettre aux abonnés de travailler sur place. 

    Le projet comporte des avantages pratiques et économiques évidents en permettant à des citoyens l’accès à des outils qu’ils n’auront pas à acheter et qui ne viendront pas encombrer inutilement leurs armoires. Mais le groupe a aussi des ambitions d’un autre ordre, soit de promouvoir des valeurs écologistes, contrer la surconsommation et créer un lieu de rencontre pour des citoyens de tous âges provenant d'horizons divers. 

    En gestation depuis un an, le projet de La Remise est issu de la réflexion du groupe de citoyens «Villeray en transition» qui se préoccupe notamment du réchauffement climatique et de la dépendance au pétrole. 

    Une campagne de sociofinancement ayant pour objectif de recueillir 22 000 $ sera lancée le vendredi 13 février au Pub Le Pourvoyeur (184, rue Jean-Talon Est) afin que La Remise puisse être opérationnelle en mai.
     












    Envoyer
    Fermer