Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!
    Le blogue urbain Le blogue urbain explore la ville comme espace de vie, autour de différents thèmes: transports, vélo, architecture, aménagement, étalement urbain, patrimoine. Un blogue collectif, écrit par des journalistes du Devoir passionnés de vie urbaine.

    Bientôt des vélorues à Montréal

    21 mai 2014 16h33 |Marco Fortier | Le blogue urbain
    Cette petite révolution urbaine commencera sur le Plateau-Mont-Royal, mais la Ville de Montréal compte l'étendre à tous les arrondissements qui en feront la demande.
    Photo: François Pesant - Archives Le Devoir Cette petite révolution urbaine commencera sur le Plateau-Mont-Royal, mais la Ville de Montréal compte l'étendre à tous les arrondissements qui en feront la demande.
    Les accidents de vélo des dernières semaines ont-ils donné un électrochoc aux élus de Montréal ? Ce qui aurait semblé impensable il y a quelques mois paraît en voie de devenir réalité : l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal doit annoncer ce jeudi l'implantation prochaine de «vélorues» où les bicyclettes auront la priorité sur les véhicules à moteur.

    Ce concept de partage de la chaussée, importé d'Europe, doit permettre de désengorger les pistes cyclables, comme celle de la rue de Brébeuf, où des bouchons de circulation se forment aux heures de pointe. Le but est aussi de permettre aux cyclistes de rouler dans une rue en toute sécurité, loin des grandes artères jugées risquées pour les vélos, comme Saint-Denis, par exemple.

    Dans ces petites rues résidentielles, les voitures pourront continuer de rouler. Mais les vélos auront la priorité. Cette nouvelle vocation sera clairement affichée, par des panneaux de signalisation et par un réaménagement de la chaussée, entre autres aux intersections.

    Cette petite révolution urbaine commencera sur le Plateau-Mont-Royal, mais la Ville de Montréal compte l'étendre à tous les arrondissements qui en feront la demande, confirme Aref Salem, responsable du transport dans l'équipe du maire Denis Coderre.

    «Si la demande est là, on sera au rendez-vous, c'est certain, dit-il au Devoir. Nous à la Ville, on croit aux vélorues. La congestion de certaines pistes cyclables commence à se faire sentir. On veut régler ce problème.»

    Selon ce qu'on a appris, les rues Saint-André et de Mentana, au coeur du Plateau, ont été identifiées pour accueillir les premières vélorues. Les vélorues pourront éventuellement se rendre jusqu'à d'autres arrondissements. La Ville compte  implanter le concept aussi tôt que l'an prochain, si tout va comme prévu, indique Aref Salem.

    Des cyclovia

    En attendant les vélorues, le parti Projet Montréal milite pour l'aménagement de «cyclovia» en ville. Une cyclovia, c'est la fermeture d'une grande artère commerciale à la circulation automobile une journée par semaine. Cyclistes, piétons et musiciens de rue s'emparent de la cyclovia et profitent du beau temps.

    Ce concept suscite un engouement à Bogota, en Colombie, où 70 kilomètres de rue sont transformés en cyclovia tous les dimanches, de 7 h à 14 h. Les commerçants adorent ça. Des dizaines de villes dans le monde ont repris le concept de cyclovia, dont Halifax, Winnipeg, Vancouver, Calgary, Hamilton et Ottawa.

    «Une cyclovia est un happening, un événement, qui a un impact positif chez les villes qui l'ont essayé», dit Marianne Giguère, responsable du transport à Projet Montréal. La conseillère municipale verrait bien une cyclovia sur le boulevard Saint-Laurent les beaux dimanches d'été.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer