Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    L'Inde dans tous ses états

    L'Inde est en effervescence, se libéralise, sort de sa coquille. Mais encore? Au delà des indices de croissance, comment les Indiens vivent-ils cette mue - aux plans culturel, politique, environnemental?

    L'Inde dans tous ses états Flux RSS du blogue L'Inde dans tous ses états

      Un enfant sans-abri ayant recours à l'aide alimentaire à Allahabad, en Inde.

      ​La république de la faim

      26 août 2013 13h32 | Guy Taillefer | L'Inde dans tous ses états
      À l’Assemblée législative d’un pays dans lequel presque la moitié des enfants de moins de trois ans souffrent de malnutrition s’est enfin ouvert ce matin le débat parlementaire en vue de l’adoption d’un projet de loi très attendu sur la sécurité alimentaire. Très attendu puisque le Parti du Congrès qui est au pouvoir à Delhi en avait fait une promesse électorale il y a quatre ans,...
      À l’Assemblée législative d’un pays dans lequel presque la...
      0 réactions | 12 votes
      Des employés au travail dans les bureaux de Facebook à Hyderabad, en Inde.

      Les toilettes de Cyberabad

      10 août 2013 13h45 | Guy Taillefer | L'Inde dans tous ses états
      La filière de l’informatique, grande réussite de l’Inde émergente et moderne, emploie 2,5 millions de personnes dans le pays. La «Cyber City» d’Hyderabad, capitale de l’Andhra Pradesh, en est l’un des principaux phares, avec Bangalore, dans l’État voisin du Karnataka.
      La filière de l’informatique, grande réussite de l’Inde émergente et moderne, emploie 2,5 millions de personnes dans le pays. La «Cyber City» d’Hyderabad, capitale de l’Andhra Pradesh, en est l’un des principaux phares, avec Bangalore, dans l’État voisin du Karnataka.
      3 réactions | 9 votes
    • Viol de Delhi: jugement reporté

      Les supputations annoncent depuis des semaines le prononcé imminent du jugement dans le cas des accusés du meurtre par viol collectif de la jeune physiothérapeute de 23 ans dont l’agression dans un autobus de Delhi en décembre dernier a déclenché une immense vague d’indignation en Inde contre la violence faite aux femmes. On attend toujours.
      Les supputations annoncent depuis des semaines le prononcé imminent du jugement dans le cas des accusés du meurtre par viol collectif de la jeune physiothérapeute de 23 ans dont l’agression dans un autobus de Delhi en décembre dernier a déclenché une immense vague d’indignation en Inde contre la violence faite aux femmes. On attend toujours.
      1 réaction | 4 votes
      Des centaines de personnes ont investi les 75 bureaux encore existants au pays pour faire parvenir leurs derniers télégrammes à des amis ou des proches pour la postérité. Sur la photo, à Mumbai.

      ​Fin du télégramme. STOP.

      15 juillet 2013 14h40 | Guy Taillefer | L'Inde dans tous ses états
      Fin du service de télégramme en Inde, après 162 ans d’existence. Le dernier message câblé a été envoyé dimanche soir. Le service, mis sur pied par la Compagnie anglaise des Indes pour les opérations commerciales dans la région de Calcutta, était déjà moribond, bien entendu, poussé depuis des années au rang des antiquités technologiques par l’Internet. Ce qui n’exclut...
      Fin du service de télégramme en Inde, après 162 ans d’existence. Le dernier message câblé a été envoyé dimanche soir. Le service, mis sur pied par la Compagnie anglaise des Indes pour les opérations commerciales dans la région de Calcutta, était déjà moribond, bien entendu, poussé depuis des années au rang des antiquités technologiques par l’Internet. Ce qui n’exclut pas qu’il était encore utilisé, au rythme annuel et anémique d’environ 40 000 télégrammes.
      1 réaction | 9 votes
    • Delhi dit non à Snowden

      2 juillet 2013 14h05 | Guy Taillefer | L'Inde dans tous ses états
      New Delhi a fait savoir cet après-midi qu’il déclinait la demande d’asile politique d’Edward Snowden, ce jeune informaticien de la NSA coincé dans la zone de transit de l'aéroport Moscou-Cheremetievo depuis plus d’une semaine et par lequel on sait maintenant que Washington espionne les communications électroniques d’à peu près tous les citoyens américains. L’Inde figurait parmi les 20 pays où...
      New Delhi a fait savoir cet après-midi qu’il déclinait la demande d’asile politique d’Edward Snowden, ce jeune informaticien de la NSA coincé dans la zone de transit de l'aéroport Moscou-Cheremetievo depuis plus d’une semaine et par lequel on sait maintenant que Washington espionne les communications électroniques d’à peu près tous les citoyens américains. L’Inde figurait parmi les 20 pays où Snowden a demandé refuge. On comprend que le gouvernement indien, dont on sait par ailleurs que la mission diplomatique aux États-Unis était au nombre de la quarantaine d’ambassades sous écoute des services de renseignements américains, n’ait aucun intérêt à contrarier ce très cher ami que lui est Washington.
      0 réactions | 3 votes
    • Mauvais sang

      Une jeune épouse retourne chez sa mère parce que les chefs du village n’acceptent pas qu’elle ait marié un homme qui n’appartient pas à sa caste. Les conflits de cette nature demeurent monnaie courante en Inde, surtout en milieu rural, mais pas exclusivement. Il arrive régulièrement que l’histoire tourne au crime d’honneur. Celle-ci a éclaté dans un village dans l’État du Tamil Nadu, dans le sud de...
      Une jeune épouse retourne chez sa mère parce que les chefs du village n’acceptent pas qu’elle ait marié un homme qui n’appartient pas à sa caste. Les conflits de cette nature demeurent monnaie courante en Inde, surtout en milieu rural, mais pas exclusivement. Il arrive régulièrement que l’histoire tourne au crime d’honneur. Celle-ci a éclaté dans un village dans l’État du Tamil Nadu, dans le sud de l’Inde. Ce n’est pas que la jeune femme n’aime plus son mari, qui est d’une caste inférieure à la sienne, mais la violence de la réaction la convainc qu’il vaut mieux le quitter. Un parti politique qui vit de ces divisions se mêle à l’affaire, en prévenant les femmes de ne pas tomber sous le charme de dalits (intouchables) «qui portent des jeans, des t-shirts et des lunettes de soleil».
      0 réactions | 2 votes
      En Inde, là où il y a des troittoirs, ils sont encombrés. Ou sont devenus des urinoirs. Ou sont joliment installés dans des coins déserts qui les rendent parfaitement inutiles.

      Deux jambes et une prière

      J’ai repiqué ce titre dans la revue environnementale Down to Earth qui publiait en 2009 un texte sur les difficultés d’être piéton dans un pays comme l’Inde où domine l’insanité du développement urbain par le tout-au-char — téléguidé par une inflation immobilière qui force à l’étalement — malgré le fait que la majorité des gens se déplacent...
      J’ai repiqué ce titre dans la revue environnementale Down to Earth qui publiait en 2009...
      0 réactions | 7 votes
    • Mousson extrême

      Au rayon des dérèglements climatiques qui annoncent la fin du monde, il y a cet épisode de mousson exceptionnellement pluvieuse sévissant actuellement dans l’Himachal Pradesh et plus particulièrement dans l’Uttarankhand, deux États du nord de l’Inde adossés à la chaîne de l’Himalaya. Cent cinquante morts indique pour l’instant le bilan officiel des autorités, mais on craint qu’en...
      Au rayon des dérèglements climatiques qui annoncent la fin du monde, il y a cet...
      1 réaction | 6 votes
    • Le dilemme iranien

      En attendant que Delhi salue officiellement l’élection de Hassan Rohani, le quotidien The Hindu mentionne dans son éditorial du jour que l’arrivée de ce «modéré» à la présidence de l’Iran «ranime l’espoir de revivre l’ère [du réformateur] Mohammad Khatami, quand les bonnes relations entre les deux pays avaient atteint un sommet».
      En attendant que Delhi salue officiellement l’élection de Hassan Rohani, le quotidien The Hindu mentionne dans son éditorial du jour que l’arrivée de ce «modéré» à la présidence de l’Iran «ranime l’espoir de revivre l’ère [du réformateur] Mohammad Khatami, quand les bonnes relations entre les deux pays avaient atteint un sommet».
      0 réactions | 8 votes
    • Le turban, mais bien sûr!

      Les médias indiens, et en particulier pendjabis, ont bien relevé la polémique autour de la décision — teintée d’intégrisme laïque — de la Fédération de soccer du Québec d’interdire le port du turban sikh au nom de la sécurité des joueurs. Aujourd’hui, le site web du Times of India relate l’affaire dans un long texte repiqué dans le New York Times. Mais la nouvelle...
      Les médias indiens, et en particulier pendjabis, ont bien relevé la polémique autour de la décision — teintée d’intégrisme laïque — de la Fédération de soccer du Québec d’interdire le port du turban sikh au nom de la sécurité des joueurs. Aujourd’hui, le site web du Times of India relate l’affaire dans un long texte repiqué dans le New York Times. Mais la nouvelle n’a pas vraiment fait le poids relativement à cet autre «scandale» sportif qui défraie la chronique en Inde, celui des matchs de cricket arrangés dans la très populaire Indian Premier League (IPL).
      23 réactions | 7 votes
    • Chute du tourisme féminin

      Le sentiment que l’Inde était un pays plutôt sûr pour les voyageuses étrangères – si tant est qu’il l’ait jamais été – s’est envolé en fumée au cours des derniers mois avec le viol collectif de la jeune femme indienne dans un autobus à Delhi, en décembre dernier. Ce viol abominable – dont elle est morte deux semaines plus tard dans un hôpital de Singapour – et le...
      Le sentiment que l’Inde était un pays plutôt sûr pour les voyageuses étrangères – si tant est qu’il l’ait jamais été – s’est envolé en fumée au cours des derniers mois avec le viol collectif de la jeune femme indienne dans un autobus à Delhi, en décembre dernier. Ce viol abominable – dont elle est morte deux semaines plus tard dans un hôpital de Singapour – et le débat social qu’il a fait éclater ont fait comprendre à quel point la violence faite aux femmes en ce pays était un problème très grave que la culture ambiante de dictature patriarcale balayait sous le tapis. Les transformations culturelles et sociales que vit l’Inde depuis une vingtaine d’années donnent lieu à un accroissement de cette violence, pendant que les organisations de la société civile et des médias indiens plus attentifs – et plus sensationnalistes – font en sorte que le problème est exposé sur la place publique comme il ne l’a jamais été.
      1 réaction | 4 votes
    • Entre drones et élections

      Un mot sur le voisin pakistanais. Deux semaines après l’élection du 11 mai qui a élu Nawaz Sharif premier ministre – et alors que les nouvelles annoncent que le numéro deux des talibans pakistanais du TTP aurait été tué mercredi par un drone américain dans un village du Waziristan du Nord –, la Commission électorale (CE) a rendu publics des résultats détaillés du scrutin, confirmant à peu...
      Un mot sur le voisin pakistanais. Deux semaines après l’élection du 11 mai qui a élu Nawaz Sharif premier ministre – et alors que les nouvelles annoncent que le numéro deux des talibans pakistanais du TTP aurait été tué mercredi par un drone américain dans un village du Waziristan du Nord –, la Commission électorale (CE) a rendu publics des résultats détaillés du scrutin, confirmant à peu de choses près les calculs du Free and Fair Election Network.
      0 réactions | 5 votes
    • Violences maoïstes au Chhattisgarh

      Les escarmouches entre forces gouvernementales et rebelles maoïstes, avec mort d’hommes à la clé, sont constantes dans l’est de l’Inde, au point qu’ils se produisent généralement dans l’indifférence générale. Mais l’attaque samedi après-midi au sud de l’État de Chhattisgarh contre des membres du Parti du Congrès qui rentraient d’un rassemblement partisan, faisant au...
      Les escarmouches entre forces gouvernementales et rebelles maoïstes, avec mort d’hommes...
      0 réactions | 4 votes
    • Le chaud et le froid

      Données intéressantes sur le marché de l’emploi indien, même si elles ne concernent qu’une petite fraction de la main-d’œuvre. TeamLease, une entreprise spécialisée en ressources humaines, évalue dans sa plus récente étude annuelle que les embauches dans le secteur privé «organisé» ont crû de 11 % pendant l’année financière qui s’est terminée...
      Données intéressantes sur le marché de l’emploi indien, même si elles ne concernent qu’une petite fraction de la main-d’œuvre. TeamLease, une entreprise spécialisée en ressources humaines, évalue dans sa plus récente étude annuelle que les embauches dans le secteur privé «organisé» ont crû de 11 % pendant l’année financière qui s’est terminée le 31 mars et s’attend à ce que les salaires augmentent de 12 % pendant l’exercice 2013-2014 – ce qui est dans la moyenne des 10 dernières années.
      0 réactions | 4 votes
      Fin de journée chez Sula, à Nashik

      Le temple du vin

      Du vin indien? Euh… oui. La principale région viticole du pays est située autour de Nashik, à 200 km de Mumbai. La maison qui domine l’industrie s’appelle Sula Vineyards (http://sulawines.com/default.aspx). Non pas que la consommation de vin soit très répandue dans le pays. Le guide qui fait faire aux visiteurs indiens le tour du vignoble et des installations de Sula prend toujours soin de leur souligner que le vin rosé ne consiste...
      Du vin indien? Euh… oui. La principale région viticole du pays est située autour de Nashik, à 200 km de Mumbai. La maison qui domine l’industrie s’appelle Sula Vineyards (http://sulawines.com/default.aspx). Non pas que la consommation de vin soit très répandue dans le pays. Le guide qui fait faire aux visiteurs indiens le tour du vignoble et des installations de Sula prend toujours soin de leur souligner que le vin rosé ne consiste pas, eh non!, en du vin blanc additionné de pétales de roses.
      0 réactions | 2 votes
      Extrait de <em>The 3 Mistakes</em>, de Kai Po Che!

      Ça n’arrive pas que dans les romans

      Le juge en chef de la Haute Cour de l’État du Gujarat s’est énervé récemment contre l’auteur à succès Chetan Bhagat, qualifiant de «pornographique» le contenu de l’un de ses romans, The 3 Mistakes of my Life. «Un écrivain chaste, s’est vexé le juge, n’a pas le droit d’écrire ces choses…» Bel exemple — un autre — de décalage culturel indien....
      Le juge en chef de la Haute Cour de l’État du Gujarat s’est énervé récemment contre l’auteur à succès Chetan Bhagat, qualifiant de «pornographique» le contenu de l’un de ses romans, The 3 Mistakes of my Life. «Un écrivain chaste, s’est vexé le juge, n’a pas le droit d’écrire ces choses…» Bel exemple — un autre — de décalage culturel indien. Pour en avoir lu quelques-uns, ses romans n’ont vraiment rien d’obscène. Il y est en revanche beaucoup question des débats de la jeunesse indienne moderne avec la tradition et les bouleversements sociaux. Dans 3 Mistakes (récemment traduit en français aux éditions Le Cherche midi), un jeune couple, comble d’indécence, fait l’amour sans être marié!
      0 réactions | 2 votes
    • Ça n’arrive pas que dans les romans

      Le juge en chef de la Haute Cour de l’État du Gujarat s’est énervé récemment contre l’auteur à succès Chetan Bhagat, qualifiant de «pornographique» le contenu de l’un de ses romans, The 3 Mistakes of my Life. «Un écrivain chaste, s’est vexé le juge, n’a pas le droit d’écrire ces choses…» Bel exemple — un autre — de décalage culturel indien....
      Le juge en chef de la Haute Cour de l’État du Gujarat s’est énervé récemment contre l’auteur à succès Chetan Bhagat, qualifiant de «pornographique» le contenu de l’un de ses romans, The 3 Mistakes of my Life. «Un écrivain chaste, s’est vexé le juge, n’a pas le droit d’écrire ces choses…» Bel exemple — un autre — de décalage culturel indien. Pour en avoir lu quelques-uns, ses romans n’ont vraiment rien d’obscène. Il y est en revanche beaucoup question des débats de la jeunesse indienne moderne avec la tradition et les bouleversements sociaux. Dans 3 Mistakes (récemment traduit en français aux éditions Le Cherche midi), un jeune couple, comble d’indécence, fait l’amour sans être marié!
      0 réactions | 0 votes
    • Quarts de finale au Karnataka

      Dans les cercles politiques indiens, les élections qu’on vient de tenir dans l’État du Karnataka, dont la capitale est Bangalore, étaient considérées comme les quarts de finale préparant le terrain du scrutin général qui aura lieu au printemps 2014. Or, le Parti du Congrès, criblé de scandales de corruption depuis trois ans à l’échelle nationale, voit son aile régionale au Karnataka...
      Dans les cercles politiques indiens, les élections qu’on vient de tenir dans...
      0 réactions | 5 votes
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.