Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Mots et maux de la politique Éditorialiste et responsable des débats d'idées, Antoine Robitaille scrute les mots et expressions qui sortent de la bouche des acteurs de la classe politique.
    Il a aussi la responsabilité du Devoir de philo, une série de textes inspirés des idées des grands philosophes.

    Catégorie Mots à la mode Flux RSS des billets du blogue Mots et maux de la politique catégorisés dans «Mots à la mode»

      Le député libéral Pierre Paradis a fait comprendre, la semaine dernière, que le PLQ avait une Charte des valeurs à lui.

      ​La charte des valeurs libérales

      23 septembre 2013 16h58 | Antoine Robitaille | Mots et maux de la politique
      Avec la double perquisition du mois de juillet ainsi que la visite impromptue des policiers au chef Philippe Couillard, le Parti libéral traverse une période difficile. Un journaliste l'a fait remarquer à Pierre Paradis la semaine dernière. Ce dernier a fait comprendre que le PLQ avait une Charte des valeurs à lui! «Écoutez, le Parti libéral, là, transcende, là, les différentes décennies au Québec....
      Avec la double perquisition du mois de juillet ainsi que la visite impromptue des policiers au chef...
      26 réactions | 17 votes

      «S'asseoir», verbe de l'heure au Québec!

      Comme Benoît Melançon le souligne depuis quelque temps dans son excellent blogue L'Oreille tendue, le verbe «s'asseoir avec» remplace de plus en plus souvent «se parler» ou «avoir des pourparlers» ou même négocier, au Québec. Par exemple, la ministre Line Beauchamp va finalement «s'asseoir avec les représentants étudiants» en fin d'après-midi.
      Comme Benoît Melançon le souligne depuis quelque temps dans son excellent blogue L'Oreille tendue, le verbe «s'asseoir avec» remplace de plus en plus souvent «se parler» ou «avoir des pourparlers» ou même négocier, au Québec. Par exemple, la ministre Line Beauchamp va finalement «s'asseoir avec les représentants étudiants» en fin d'après-midi.
      20 réactions | 9 votes

      Les donateurs de la CAQ font les choses «autrement»

      On apprenait ce matin dans La Presse que «pas moins de 46 importants donateurs venaient du même bureau d'avocats, BCF, à Montréal». Eux aussi, «autrement» est leur mot clé. Ou leur Mot en l'ère.
      On apprenait ce matin dans La Presse que «pas moins de 46 importants donateurs venaient du même bureau d'avocats, BCF, à Montréal». Eux aussi, «autrement» est leur mot clé. Ou leur Mot en l'ère.
      7 réactions | 3 votes
      Le président de l’UMQ et maire de Rimouski, Éric Forest.

      Le délire citoyen

      13 septembre 2011 10h27 | Antoine Robitaille | Mots et maux de la politique
      La citoyennophilie n'a vraiment pas de limite. En politique, les «assemblées de cuisine» de jadis ont été remplacées par des assemblées «citoyennes». Pourquoi donc? Dans les cuisines et salles paroissiales d'autrefois, les politiciens rencontraient des extra-terrestres, c'est bien connu. 
      La citoyennophilie n'a vraiment pas de limite. En politique, les «assemblées de cuisine» de jadis ont été remplacées par des assemblées «citoyennes». Pourquoi donc? Dans les cuisines et salles paroissiales d'autrefois, les politiciens rencontraient des extra-terrestres, c'est bien connu. 
      9 réactions | 11 votes
      Mon vieux Nokia, qui partage ma vie depuis 2007. Il n'est pas «intelligent» et je l'aime comme ça.<br />

      Une insulte à l'intelligence

      «Téléphone intelligent»: aucune épithète à la mode m'apparaît aussi stupide. Intelligent? Au sens de «doué de la fonction mentale d'organisation du réel en pensées (chez l'homme), en actes (chez l'homme et l'animal)», pour reprendre la définition du Trésor de langue française informatisé. Voyons donc! Il n'y pas d'intelligence dans mon...
      «Téléphone intelligent»: aucune épithète à la mode m'apparaît aussi stupide. Intelligent? Au sens de «doué de la fonction mentale d'organisation du réel en pensées (chez l'homme), en actes (chez l'homme et l'animal)», pour reprendre la définition du Trésor de langue française informatisé. Voyons donc! Il n'y pas d'intelligence dans mon téléphone, ou encore dans un tableau blanc, pour reprendre le terme de Jean Charest dans son dernier discours d'ouverture:
      23 réactions | 8 votes
    • Eco-niaiserie

      Les gens de marketing nous prennent souvent pour des imbéciles. J'en ai trouvé une autre preuve sur une petite bouteille d'eau de plastique Poland Spring, hier. La compagnie a réduit légèrement la taille de ses bouchons de plastique. Elle s'en vante sur l'étiquette dans un délire de ce que des anglophones ont qualifié de «greenwashing» (le Grand dictionnaire terminologique traduit par «mascarade écologique», ce qui ne me semble pas heureux. Wikipedia propose écoblanchiment, ce qui est déjà...
      Les gens de marketing nous prennent souvent pour des imbéciles. J'en ai trouvé une autre preuve sur...
      0 réactions | 0 votes
    • Charest produit une «impureté»

      Jean Charest s'est fait plaisir aujourd'hui, en commentant la notion de pureté symbolisée par les écharpes blanches qu'arboraient les députés de l'opposition (moins l'ADQ) il y a une semaine, lorsqu'ils ont réclamé pour ènième fois une enquête publique sur le financement des partis politiques et la construction. «La chef de l'opposition officielle et son parti se sont drapés, la semaine dernière, dans des foulards blancs, [...] disant à la population du Québec qu'elle prétendait à la pureté,...
      Jean Charest s'est fait plaisir aujourd'hui, en commentant la notion de pureté symbolisée par les...
      0 réactions | 0 votes
    • Requiem pour Clotaire

      Chanson trouvée sur le carnet de Gaston Deschênes, historien du parlement à la retraite. Il l'a composée sur l'air de «Mon chapeau de paille». À qui est-elle dédiée? À Isabelle Porter, voyons.«À Québec, un chef peu banal,Menait grand cheval de bataille :Jeter sa « Vieille Capitale »À la ferraille.Et vu qu’ici, dans son esprit,On n’avait pas talent qui vailleC’est aux États qu’il découvritClotaire Rapaille.2Pour attirer les étudiants,Les visiteurs et la marmaille,Il cherchait un brillant...
      Chanson trouvée sur le carnet de Gaston Deschênes, historien du parlement à la retraite. Il l'a...
      0 réactions | 0 votes
    • Bye bye mon cow-boy

      EN DIRECT DU PARLEMENT : C'est la foire ce matin au parlement. Les élus ont hâte à leur congé, manifestement. Le ministre de la Santé Yves Bolduc, citant le collègue Michel David, a soutenu que le critique péquiste Bernard Drainville était un «cow-boy qui tourne les coins ronds». Le président Vallières a tout de suite mis le mot à l'index! (Plus de détails plus tard.)
      EN DIRECT DU PARLEMENT : C'est la foire ce matin au parlement. Les élus ont hâte à leur congé,...
      0 réactions | 0 votes
    • Bonnardel demande à Charest de faire ses «devoirs». Normandeau répond.

      Moment cocasse, hier, à la conférence de presse des ministres Nathalie Normandeau et Clément Gignac. Ces derniers réclamaient le plus sérieusement du monde que le PQ «refasse ses devoirs» et propose un plan de retour à l'équilibre budgétaire. Avec sagacité, Robert Plouffe, de TVA, a demandé à la vice-première ministre de réagir aux propos d'«un M. Bonnardel [qui] a dit que c'était au gouvernement à faire ses devoirs». (Propos étant ici synonyme de gibelotte.) Réponse de Mme Normandeau:...
      Moment cocasse, hier, à la conférence de presse des ministres Nathalie Normandeau et Clément...
      0 réactions | 0 votes
    • Niqab et transparence

      «Ne pas voir la figure pose un certain nombre de problèmes de transparence», ai-je lu ce matin dans mon journal. C'est une phrase de Donna Varrica, porte-parole du collège Dawson. Question à vous, cher/chère lecteur/trice (comme le disait Pierre Bourgault jadis), source de tant de connaissances : vous y voyez, 1) un euphémisme, 2) une litote, 3) un pléonasme? Ou 4) toutes ces réponses?
      «Ne pas voir la figure pose un certain nombre de problèmes de transparence», ai-je lu ce matin dans...
      0 réactions | 0 votes
    • Attention au «béton»

      Malgré les difficultés qu'a connues le «béton» ces dernières années... pensons à l'échangeur Turcot, qui tient grâce à de la «cage à poule»... pensons évidemment à ce qui est advenu au pont de la Concorde en 2006 — aussi appelé viaduc, mais si je l'écris, je vais me faire gronder par les membres de l'Association pour le soutien et l'usage de la langue française, qui ne supportent aucune robitaillerie («constructeurs automobiles» et non fabricants; «indemnité de départ» et non prime de...
      Malgré les difficultés qu'a connues le «béton» ces dernières années... pensons à l'échangeur...
      0 réactions | 0 votes
    • «Suivre un dossier de près»

      EN DIRECT D'ORFORD : C'est le caucus du Parti québécois à Orford en Estrie. Premiers points de presse ce matin. Je remarque que nos politiciens ont pris l'habitude de dire, à tout propos, qu'ils suivent «le dossier de près». C'est devenu la phrase passe-partout par excellence. L'éthique, les finances publiques, la reconstruction d'Haïti ou la violence au hockey, etc.: ce sont tous là des «dossiers que l'on suit de près», voire de «très près». Un peu plus et on nous dirait qu'il s'agit de...
      EN DIRECT D'ORFORD : C'est le caucus du Parti québécois à Orford en Estrie. Premiers points de...
      0 réactions | 1 votes
    • Courchesne salue «l'enseignant COUP DE CŒUR»

      La convocation est tombée sur l'heure du midi: «La ministre de l'Education, du Loisir et du Sport, Mme Michelle Courchesne, invite les représentantes et les représentants des médias à la présentation des modalités de l'initiative L'enseignant Coup de cœur Virginie.» Ah, les «coups de cœur»! Depuis que Renaud-Bray a popularisé l'expression, elle n'en finit plus de se répandre, quelles que soient les «modalités de l'initiative» (?). Jean Paré, dans Le code des tics (Boréal, p.46), critique le...
      La convocation est tombée sur l'heure du midi: «La ministre de l'Education, du Loisir et du Sport,...
      0 réactions | 0 votes
    • Cessez de vous tutoyer!

      À la radio, quand on se connaît, devrait-on se tutoyer? L'Oreille tendue, alias Benoît Melançon, pense que non. Il suggère même que les gens de Radio-Canada devraient en faire une résolution de l'année 2010 : fini le tutoiement en ondes! Qu'en pensez-vous, vous, lecteur de Mots et maux? (C'est mieux que «qu'en penses-tu, toi, "lecteur"?», non?) Personnellement, je suis d'accord avec vous, Benoît. J'ajouterais que dans la presse écrite aussi, même lorsqu'on se connaît, le tutoiement n'est...
      À la radio, quand on se connaît, devrait-on se tutoyer? L'Oreille tendue, alias Benoît Melançon,...
      1 réaction | 0 votes
    • «Impacter» : une horreur qui ignore les lignes de parti

      En 2005, tout le monde s'était moqué de l'utilisation du verbe d'apparition récente, «impacter», dans la bouche du ministre de l'Éducation d'alors, Jean-Marc Fournier (photo): «Ils disent: À partir d'aujourd'hui, pour les cinq autres années, le 103 millions, je vais être impacté, c'est-à-dire que la bourse ne sera plus une bourse, mais un prêt, et donc j'ai un prêt maximum plus grand à payer pendant cinq ans.» On croyait que c'était un avorton, que jamais ce mot horrible ne survivrait. Mais...
      En 2005, tout le monde s'était moqué de l'utilisation du verbe d'apparition récente, «impacter»,...
      0 réactions | 0 votes
    • Colloque pour un baguel français

      EN DIRECT DU COLLOQUE DU PQ: On croyait que le Parti québécois tiendrait un «conseil national», en fin de semaine. Mais non, il organise un «colloque» sur le développement. Qu'est-ce que ça change? Aucune prise de position n'émanera de cette rencontre. «On n'est pas là pour décider quoique ce soit», me disait la députée Louise Beaudoin, jeudi. C'est le congrès, en 2011, qui tranchera. Dommage, les sujets sont cruciaux. Sur la langue par exemple, faut-il appliquer la loi 101 dans les Cégeps?...
      EN DIRECT DU COLLOQUE DU PQ: On croyait que le Parti québécois tiendrait un «conseil national», en...
      0 réactions | 0 votes
    • Du «Plan nord» à la «Démarche Nor... mandeau»

      Ce qui se produit avec le Plan nord, qui devient la Démarche Nor...mandeau, rappelle un vieux truc utilisé par l'ancien collègue de la ministre, Jean-Marc Fournier : il avait cessé de parler de «défusion» pour adopter le terme «démembrement». Classique: on fait muter le vocabulaire dans l'espoir de changer une perception. La ministre Nathalie Normandeau, elle, tout en continuant de glisser au passage l'expression «Plan nord», nous dit qu'au fond, s'il n'existe pas de document qui l'expose...
      Ce qui se produit avec le Plan nord, qui devient la Démarche Nor...mandeau, rappelle un vieux truc...
      0 réactions | 0 votes
    • Le «vivre-ensemble»

      EN DIRECT DU SALON BLEU : Période de questions pleine de ce que j'appelle des «mots de javel», qui lavent plus blanc. Prenez le vivre-ensemble, invoqué par la ministre Yolande James dans cette phrase énigmatique : «On va toujours travailler pour le vivre-ensemble.» Pauline Marois, dans sa réplique, a rajouté un mot à ce mot-locution qui en compte déjà deux. Elle a parlé du «vouloir vivre-ensemble». Ça me rappelle le commentaire très juste de mon collègue et ami Christian Rioux, dans une...
      EN DIRECT DU SALON BLEU : Période de questions pleine de ce que j'appelle des «mots de javel», qui...
      0 réactions | 1 votes
    • «Dépolitiser», encore

      Dépolitiser : ce mot, utilisé de plus en plus par les politiciens eux-mêmes (en campagne électorale de 2008, c'était le mot-clé, j'en ai déjà parlé), confirme ainsi qu'ils ont intériorisé l'idée que la politique était par définition sale, partisane, petite. Qu'il n'y avait pas d'autres politiques possibles. Encore récemment, dans son communiqué sur le fameux projet de loi instaurant un code d'éthique et un Commissaire à l'éthique, on peut lire : «Avec ce projet de loi, le gouvernement prend...
      Dépolitiser : ce mot, utilisé de plus en plus par les politiciens eux-mêmes (en campagne électorale...
      0 réactions | 0 votes
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.