Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Mots et maux de la politique Éditorialiste et responsable des débats d'idées, Antoine Robitaille scrute les mots et expressions qui sortent de la bouche des acteurs de la classe politique.
    Il a aussi la responsabilité du Devoir de philo, une série de textes inspirés des idées des grands philosophes.

    Catégorie Mot insolite Flux RSS des billets du blogue Mots et maux de la politique catégorisés dans «Mot insolite»

      Pepper, le chien de la députée caquiste Claire Samson

      Aide sociale: Pepper se rebiffe!

      Pepper, le chien de la députée caquiste Claire Samson, qui l'accompagne en raison de la condition d'épileptique de l'élue, a jappé de manière audible durant une réponse du ministre du Travail et de l'Emploi Sam Hamad, aujourd'hui, en pleine période de questions. La non-réponse du ministre portait sur son projet de loi visant à forcer les nouveaux jeunes bénéficiaires de l'aide sociale d'accepter un emploi même très loin de la maison, sans quoi ils verront leurs prestations...
      Pepper, le chien de la députée caquiste Claire Samson, qui l'accompagne en raison de la condition...
      6 réactions | 14 votes
      Pendant la dernière campagne électorale fédérale, le président du Conseil de la souveraineté, Gérald Larose, disait que les hommes politiques fédéralistes s'apparentaient à des «crosseurs professionnels».

      Voici venu le temps des ONAnistes?

      21 septembre 2011 10h29 | Antoine Robitaille | Mots et maux de la politique
      Comment appellerons-nous les membres du nouveau parti de Jean-Martin Aussant, Option nationale? (S'il finit par obtenir ce nom.) Après les unionistes, les péquistes, les adéquistes et plus récemment les «caquistes» (la Coalition pour l'avenir du Québec) à partir de quel acronyme forgerons-nous un mot désignant les militants de ce parti naissant? Les propositions ont fusé hier sur Twitter. «Pour Marois c'est un...
      Comment appellerons-nous les membres du nouveau parti de Jean-Martin Aussant, Option nationale? (S'il finit par obtenir ce nom.) Après les unionistes, les péquistes, les adéquistes et plus récemment les «caquistes» (la Coalition pour l'avenir du Québec) à partir de quel acronyme forgerons-nous un mot désignant les militants de ce parti naissant? Les propositions ont fusé hier sur Twitter. «Pour Marois c'est un OPPELAIL, pour Charest c'est un OPTINGOUT et pour Legault c'est un OPTIMUM?», a écrit Gilles Turcotte. Un autre suggère : «un opteux». Que diriez-vous des «optionnailleurs?». Et pourquoi pas les «optimistes»? (JF Gratton) «L'abbréviation est ON et nous savons qu'ON exclu la personne qui parle», écrit l'énigmatique Christian Dubois, de Québec solidaire (d'ailleurs, QS, ça donne... un «qiste», un kyste? Non, prononcez «cul-iste»).
      8 réactions | 2 votes

      La marmotte Legault, une insulte ou un compliment?

      Une «marmotte»: voilà ce que serait François Legault au dire du ministre libéral Jean-Marc Fournier. Par cette métaphore animalière, M. Fournier reproche à l'ex-péquiste de faire des sorties, puis d'aller se «recacher tout de suite».
      Une «marmotte»: voilà ce que serait François Legault au dire du ministre libéral Jean-Marc Fournier. Par cette métaphore animalière, M. Fournier reproche à l'ex-péquiste de faire des sorties, puis d'aller se «recacher tout de suite».
      14 réactions | 5 votes
      Deux moments du malaise du député, après qu'il a parlé des «Innoussses» du Nord du Québec. Pris d'un fou rire, il n'a pu terminer son intervention. La présidente, Stéphanie Vallée, a offert de suspendre les travaux.

      Michel Matte, expert en «Innoussses». Et nouvel ami de ce carnet

      Je le savais qu'il avait du potentiel, ce Michel Matte! Député libéral de Portneuf —autrement dit un simple député—, il a été envoyé au front par son parti lors des études des crédits pour... meubler le temps. Autrement dit, pour se répandre en propos complaisants et inutiles afin de combler ces blocs de minutes accordés aux élus gouvernementaux. Bref, faire perdre du temps à tout le...
      Je le savais qu'il avait du potentiel, ce Michel Matte! Député libéral de Portneuf —autrement dit un simple député—, il a été envoyé au front par son parti lors des études des crédits pour... meubler le temps. Autrement dit, pour se répandre en propos complaisants et inutiles afin de combler ces blocs de minutes accordés aux élus gouvernementaux. Bref, faire perdre du temps à tout le monde en disant des niaiseries à l'un des moments les plus importants de la vie parlementaire, l'étude des crédits. Définition trouvée sur le site de l'Assemblée nationale: «Étape de la procédure budgétaire qui consiste à examiner chacun des éléments du budget». 
      19 réactions | 6 votes
    • Instinct de «killeuse»?

      «Killeuse»: néologisme aperçu dans le magazine français Le Point, lors d'une lecture de plage, cet été. «Adieu donc, salaire mirobolant et costume sexy de killeuse de la finance», écrit Violaine de Montclos au sujet d'Isabeau de R., passée «de la banque à la scène», dans une série sur des gens qui ont décidé de changer de vie. Désormais, lorsqu'il voudra condamner la chef péquiste pour s'être donné une personnalité de tueuse, Jean Charest adoptera-t-il le néologisme? Voyons ce que ça...
      «Killeuse»: néologisme aperçu dans le magazine français Le Point, lors d'une lecture de plage, cet...
      1 réaction | 0 votes
    • Quand Claude Béchard bêche

      Ni la saloperie de maladie dont il est atteint, ni les forts traitements de chimio pour la combattre ont empêché Claude Béchard de revenir à l'Assemblée nationale, en fin de session. Depuis son retour, on a compris que la politique, dans les circonstances, n'est pas vraiment un travail, mais un complément au traitement. Et hier, il s'en est donné à coeur joie, cherchant peut-être inconsciemment à faire un retour aussi dans ce carnet. Il a commenté la demande du chef adéquiste de suspendre...
      Ni la saloperie de maladie dont il est atteint, ni les forts traitements de chimio pour la...
      0 réactions | 0 votes
    • Charest entre la «ségrégation» et le «slinky»

      Je ne peux terminer la semaine sans souligner la période de questions de mercredi, une des plus «houleuses» (selon le cliché), depuis longtemps. Jean Charest était carrément déchaîné. La meilleure défense, c'est l'attaque, s'est-il dit manifestement, encerclé par les demandes d'enquête, les controverses autour de son salaire d'appoint, par le début chaotique de la commission Bastarache, etc. «Je comprends que la chef de l'opposition officielle a été renversée par ses propres militants, qui...
      Je ne peux terminer la semaine sans souligner la période de questions de mercredi, une des plus...
      0 réactions | 0 votes
    • Bye bye mon cow-boy

      EN DIRECT DU PARLEMENT : C'est la foire ce matin au parlement. Les élus ont hâte à leur congé, manifestement. Le ministre de la Santé Yves Bolduc, citant le collègue Michel David, a soutenu que le critique péquiste Bernard Drainville était un «cow-boy qui tourne les coins ronds». Le président Vallières a tout de suite mis le mot à l'index! (Plus de détails plus tard.)
      EN DIRECT DU PARLEMENT : C'est la foire ce matin au parlement. Les élus ont hâte à leur congé,...
      0 réactions | 0 votes
    • Inventons des noms de garderies et CPE religieux

      Certains se souviennent que je me passionne depuis longtemps pour les noms de garderies et de CPE. L'actualité nous pousse à imaginer des raisons sociales de tels établissements qui oseraient se dévoiler et s'avouer carrément religieux: «Le CPE les petits apôtres», «La Garderie les mini-burqa» ou encore le «CPE Au jardin des niqabs». Mettons : «Les enfants du sabbat»? D'autres idées? (Publiables SVP.) (Image : détail d'une caricature de Garnotte.)
      Certains se souviennent que je me passionne depuis longtemps pour les noms de garderies et de CPE....
      0 réactions | 0 votes
    • «Le gouvernement du Québec solidaire...», dixit Normandeau

      Ce titre d'un communiqué de la ministre Nathalie Normandeau a suscité tout à l'heure une réaction ironique du bureau de l'unique député de Québec solidaire; réaction obtenue en exclusivité par Mots et Maux™: «Nous tenons à rectifier les faits immédiatement. M. Amir Khadir est bien prêt à travailler fort et est honoré de la confiance exprimée par la ministre et son ministère. Il tient cependant à préciser que former à lui seul le gouvernement dépasse ses capacités.» On cite ensuite M. Khadir,...
      Ce titre d'un communiqué de la ministre Nathalie Normandeau a suscité tout à l'heure une réaction...
      0 réactions | 0 votes
    • Le lieutenant-gouverneur se «tire un rang», dénonce Maltais

      Agnès Maltais, leader parlementaire adjointe de l'opposition officielle, ce matin : «Dans cette loi, l'aide de camp du lieutenant-gouverneur deviendrait l'équivalent du secrétaire général du gouvernement. Aïe! en québécois, on appelle ça se tirer un rang.»M. Robitaille (Antoine): «Se... quoi?»Mme Maltais: «"Se tirer un rang", vous ne connaissez pas l'expression?»M. Robitaille (Antoine): Non.Mme Maltais: ««"Se tirer un rang", ça veut dire s'en mettre un peu plus que ce qu'on vaut.»On en...
      Agnès Maltais, leader parlementaire adjointe de l'opposition officielle, ce matin : «Dans cette...
      0 réactions | 0 votes
    • Pile-patates pour financer le Parti libéral?

      14 décembre 2009 13h46 | Antoine Robitaille | Mots et maux de la politique
      L'atelier de design Métal en jupe propose depuis un mois son pile-patates Jean Charest: «De la purée pour décompresser. Défoulement culinaire, pacifique et politique.» On imagine très bien Marguerite Blais vendre des milliers d'exemplaires de cet outil servant à faire du manger mou afin d'atteindre son quota de financement de 100 000$ pour le PLQ. Au reste, Métal en jupe nous sert une purée dans le plus pur style catalogue d'exposition (sorte de langue de bois, voire de métal) pour définir...
      L'atelier de design Métal en jupe propose depuis un mois son pile-patates Jean Charest: «De la...
      0 réactions | 0 votes
    • Serge Simard protège un satyre !

      Surprise: le ministre Serge Simard a annoncé aujourd'hui qu'il protégerait un SATYRE. Oui, oui, et nul autre que le satyre fauve des Maritimes qui, dit-on, se promène dans les marais salants de la baie des Chaleurs en Gaspésie. De quoi s'agit-il? D'un pédophile avec un surnom à la mode Hell's Angels? Non, d'un insecte. Qui fait maintenant partie de la liste des trente-huit espèces menacées et vulnérables au Québec. Notons que «le statut du caribou de la Gaspésie est passé de vulnérable à...
      Surprise: le ministre Serge Simard a annoncé aujourd'hui qu'il protégerait un SATYRE. Oui, oui, et...
      0 réactions | 0 votes
    • Gérald Tremblay privilégie une «stabilité évolutive et dynamique»

      L'expression est sortie de la bouche du maire Gérald Tremblay lors du débat, ce midi, à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. Contexte : Louise Harel lui reproche de proposer le statu quo, sorte de malédiction en politique, de nos jours. Et Tremblay de rétorquer, convaincu : «Jamais je ne vais privilégier le statu quo. Je privilégie une stabilité évolutive et dynamique» Après la langue de bois, la langue de «conteur d'eau»? (Merci à la collègue Jeanne Corriveau pour le filon)
      L'expression est sortie de la bouche du maire Gérald Tremblay lors du débat, ce midi, à la Chambre...
      0 réactions | 0 votes
    • Prix de l'humour politique : la palme va à Delanoë

      C'est finalement le maire de Paris et membre éminent du Parti socialiste, Bertrand Delanoë, qui a remporté, le 29 juin, les honneurs du prix «Press club, humour et politique 2009», remis annuellement au politicien ayant commis la plus belle perle. À noter que ce sont des mots d'esprit. M. Delanoë a par exemple été primé pour cette phrase : «Le vrai changement au PS, ce serait de gagner». Il faut aller lire toutes les perles des célèbres nominés ici. L'historique des prix, depuis 1988, ici....
      C'est finalement le maire de Paris et membre éminent du Parti socialiste, Bertrand Delanoë, qui a...
      0 réactions | 0 votes
    • Tu parles d'un slogan terne !

      «Poursuivons le travail !», tel est le slogan plutôt terne du XXe conseil général de l'ADQ, qui se tiendra en fin de semaine à Québec. Pour être poli, disons que ça manque de vigueur... Ça ne ressemble pas aux sorties enflammées de Gérard Deltell, président de ce premier rendez-vous adéquiste depuis le départ de Mario Dumont. Ça n'inspire pas non plus vraiment le changement, Poursuivons le travail !. Dans le communiqué, on cite le député de Chauveau : «Le 8 décembre dernier, les Québécois...
      «Poursuivons le travail !», tel est le slogan plutôt terne du XXe conseil général de l'ADQ, qui se...
      0 réactions | 0 votes
    • Les «menaces» de Simard

      Le leader du gouvernement Jacques Dupuis a pourfendu le député péquiste Sylvain Simard en ces termes, aujourd'hui à la période de questions: «Je comprends très bien le tempérament du député de Richelieu. Mais, M. le Président, quand on est rendu, de la part du député de Richelieu, à faire des menaces, en Chambre, à un collègue...» Menaces? À qui? Vérifications faites (car le micro était fermé), M. Simard a rétorqué au ministre du Travail David Whissell, qui l'apostrophait. M. Simard a dit :...
      Le leader du gouvernement Jacques Dupuis a pourfendu le député péquiste Sylvain Simard en ces...
      0 réactions | 0 votes
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.