Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Mots et maux de la politique Éditorialiste et responsable des débats d'idées, Antoine Robitaille scrute les mots et expressions qui sortent de la bouche des acteurs de la classe politique.
    Il a aussi la responsabilité du Devoir de philo, une série de textes inspirés des idées des grands philosophes.

    Catégorie Mot d'esprit Flux RSS des billets du blogue Mots et maux de la politique catégorisés dans «Mot d'esprit»

    • Couillard, à la Federer

      Dans la conversation de tous les jours, l'emploi de l'imparfait du subjonctif est périlleux —à part peut-être pour Yves Michaud.  Imaginez au Salon bleu, en réplique aux attaques féroces des groupes d'opposition! Tel le joueur de tennis Roger Federer tentant son fameux passing-shot entre les jambes en pleine finale d'un tournoi, le premier ministre Philippe Couillard a osé ce temps de verbe malheureusement peu utilisé, mercredi matin. Le chef de l'opposition, Stéphane Bédard, l'avertissait:...
      Dans la conversation de tous les jours, l'emploi de l'imparfait du subjonctif est périlleux —à part...
      17 réactions | 51 votes
      Le député libéral Pierre Moreau

      ​Le gentilhomme Pierre Moreau est calé en musique

      26 septembre 2013 14h18 | Antoine Robitaille | Mots et maux de la politique
      Cet automne politique hyperactif fait s'échauffer rapidement les esprits à l'Assemblée nationale. Comme chacun le sait, la libérale Christine St-Pierre a ajouté une entrée au déjà riche répertoire d'insultes lancées dans cette enceinte hors micro, mais audibles pour les oreilles entraînées. Elle a dit : «Va chier» à nulle autre que la première ministre Pauline Marois, en...
      Cet automne politique hyperactif fait s'échauffer rapidement les esprits à...
      10 réactions | 31 votes
    • Perle tragique d'un jeune bloquiste

      Il y a des perronismes qui ont des allures de mots d'esprit. Prenez celui d'Hadrien Paquette, responsable du contenu du Forum jeunesse du Bloc québécois. Dans son mémoire présenté le mois dernier aux États généraux sur la souveraineté du Québec intitulé Pour une redéfinition de l’indépendantisme québécois il rappelle qu'en 2010, fut commémoré le 15e...
      Il y a des perronismes qui ont des allures de mots d'esprit. Prenez celui d'Hadrien Paquette, responsable du contenu du Forum jeunesse du Bloc québécois. Dans son mémoire présenté le mois dernier aux États généraux sur la souveraineté du Québec intitulé Pour une redéfinition de l’indépendantisme québécois il rappelle qu'en 2010, fut commémoré le 15e anniversaire du référendum sur la «souveraineté-partenariat», il note: «Nous en conviendrons, cette célébration n’a rien de très réjouissant.» Puis il ajoute: «Par contre, elle nous rappelle qu’une génération complète n’a pas vécu cette grande consultation sur l’avenir du Québec qui fut un moment charnier de notre histoire.»
      14 réactions | 6 votes
      Sylvie Roy

      Sylvie Roy comme Cyrano de Bergerac

      27 septembre 2011 15h07 | Antoine Robitaille | Mots et maux de la politique
      On le sait, le libéral Norm MacMillan offrira ses excuses aujourd'hui en chambre à l'adéquiste Sylvie Roy, qu'il avait élégamment qualifiée de «grosse crisse» en plein Salon bleu la semaine dernière. En entrevue EXCLUSIVE, Mme Roy, hier soir, a confié à Mots et Maux de la politique™ la réponse qu'elle aurait faite à M. MacMillan si ce dernier avait refusé de s'excuser en...
      On le sait, le libéral Norm MacMillan offrira ses excuses aujourd'hui en chambre à l'adéquiste Sylvie Roy, qu'il avait élégamment qualifiée de «grosse crisse» en plein Salon bleu la semaine dernière. En entrevue EXCLUSIVE, Mme Roy, hier soir, a confié à Mots et Maux de la politique™ la réponse qu'elle aurait faite à M. MacMillan si ce dernier avait refusé de s'excuser en chambre. «Ah, je lui aurais recommandé de lire Cyrano de Bergerac! En terme d'insultes, c'est pas mal plus raffiné. La tirade des nez!
      11 réactions | 14 votes

      L'énigme du retour

      Dany Laferrière sera peut-être fâché. Depuis que Jean-Claude Duvalier est rentré à Port-au-Prince, je me dis que le titre de son roman —qui a remporté le prix Médicis— avait quelque chose de prémonitoire : L'énigme du retour.
      Dany Laferrière sera peut-être fâché. Depuis que Jean-Claude Duvalier est rentré à Port-au-Prince, je me dis que le titre de son roman —qui a remporté le prix Médicis— avait quelque chose de prémonitoire : L'énigme du retour.
      0 réactions | 2 votes

      «Schiste happens!»- Jean Charest...

      J'ai lu ce mot d'esprit sur Twitter sous la plume de Michel Hébert. Il fallait que je le partage avec vous. Il ouvre un horizon de possibilités : «The schiste has hit the fan», «Ce que le gouvernement disait depuis des lustres, c'était de la "bullshiste"». Ils étaient «full of schiste». D'autres idées? C'est facile, mais c'est tellement amusant.
      J'ai lu ce mot d'esprit sur Twitter sous la plume de Michel Hébert. Il fallait que je le partage avec vous. Il ouvre un horizon de possibilités : «The schiste has hit the fan», «Ce que le gouvernement disait depuis des lustres, c'était de la "bullshiste"». Ils étaient «full of schiste». D'autres idées? C'est facile, mais c'est tellement amusant.
      24 réactions | 3 votes
    • Si ça sent le «ticket», c'est un «ticket», non?

      Extrait du discours sur le budget de Raymond Bachand : «Nous envisageons également l’introduction d’une franchise santé, calculée en fonction du nombre de visites médicales effectuées pendant l’année. La mise en place d’une telle franchise a notamment été proposée par le rapport Castonguay portant sur le financement de la santé. La franchise pourrait être modulée afin d’inciter les gens à utiliser les services de première ligne.» Pourtant, aujourd'hui en chambre, le ministre de la Santé...
      Extrait du discours sur le budget de Raymond Bachand : «Nous envisageons également l’introduction...
      0 réactions | 0 votes
    • La pureté interdite en chambre

      EN DIRECT DU PARLEMENT : Les députés de l'opposition (sans les quatre de l'ADQ) se sont présentés devant l'Assemblée nationale ce matin pour demander de nouveau une enquête publique sur la construction et le financement de tous les partis politiques. Pour marquer leur combat, ils ont décidé de porter au cou une écharpe blanche, illustrant à la «lumière», la «clarté» et «pureté», a expliqué Pauline Marois. La chef péquiste était flanquée, à droite, de l'indépendant Éric Caire et à gauche,...
      EN DIRECT DU PARLEMENT : Les députés de l'opposition (sans les quatre de l'ADQ) se sont présentés...
      0 réactions | 0 votes
    • Expression à propager

      «La gueule lui part avant le génie.» On dirait une lapierrerie. Mais non, c'est mon collègue et ami de RueFrontenac, Mathieu Boivin, qui a forgé cette expression formidable pour parler de certains élus qui parlent trop vite, sans réfléchir. Je la classe tout de suite dans «expressions célèbres». Oui, c'est un souhait. Et merci Mathieu.
      «La gueule lui part avant le génie.» On dirait une lapierrerie. Mais non, c'est mon collègue et ami...
      1 réaction | 0 votes
    • «Il y a des choses qui ne s'achètent pas... mais pour tout le reste, il y a...»

      Mot d'esprit issu de l'entourage du député QS Amir Khadir, tout à l'heure : «Curieux, quand même: Tony Tomassi a perdu son portefeuille à cause d'une carte de crédit.» En anglais on dit «priceless». Le mot d'esprit d'Amir Khadir, lors du point de presse, était moins heureux : «Le peuple du Québec ne se contentera pas du fait qu'il a écarté M. Tomassi. C'est très peu, très tard. Il s'agit de bien plus que l'utilisation d'une carte de crédit. On est tentés de dire que, si la politique était...
      Mot d'esprit issu de l'entourage du député QS Amir Khadir, tout à l'heure : «Curieux, quand même:...
      0 réactions | 0 votes
    • Requiem pour Clotaire

      Chanson trouvée sur le carnet de Gaston Deschênes, historien du parlement à la retraite. Il l'a composée sur l'air de «Mon chapeau de paille». À qui est-elle dédiée? À Isabelle Porter, voyons.«À Québec, un chef peu banal,Menait grand cheval de bataille :Jeter sa « Vieille Capitale »À la ferraille.Et vu qu’ici, dans son esprit,On n’avait pas talent qui vailleC’est aux États qu’il découvritClotaire Rapaille.2Pour attirer les étudiants,Les visiteurs et la marmaille,Il cherchait un brillant...
      Chanson trouvée sur le carnet de Gaston Deschênes, historien du parlement à la retraite. Il l'a...
      0 réactions | 0 votes
    • La respiration de Charest et l'universitaire «perdu»

      Deux commentaires au moins ont vraiment fait mouche aujourd'hui à la période de questions. «Le premier ministre taxe comme il respire», a lancé Pauline Marois à Jean Charest. Elle paraphrasait l'ancien ministre Marc Bellemare, qui avait dit que M. Charest mentait comme il respirait. //// Jean Charest a pour sa part réussi à terminer la période de questions par un mot d'esprit qui a suscité l'hilarité générale. Le péquiste Nicolas Marceau venait de citer une étude obscure sur les coûts de la...
      Deux commentaires au moins ont vraiment fait mouche aujourd'hui à la période de questions. «Le...
      0 réactions | 0 votes
    • Gautrin paraphrase Cicéron pour attaquer Bellemare

      Formidable sortie latine d'Henri-François Gautrin, hier après-midi : «Mme la Présidente, pour ceux qui ont un certain âge comme moi, qui ont traversé les collèges classiques, j'aimerais aujourd'hui paraphraser Cicéron et dire: "Quousque tandem, Bellemare, abutere patientiam nostram?" Jusques à quand, Bellemare, vas-tu abuser de notre patience?» Comme le dit le collègue Simon Boivin, du Soleil (à qui je dois cette trouvaille), c'est encore plus savoureux de l'écouter et de le voir livrer, de...
      Formidable sortie latine d'Henri-François Gautrin, hier après-midi : «Mme la Présidente, pour ceux...
      0 réactions | 0 votes
    • Pauline Marois et PKP applaudissent en choeur au colisée

      «Mot d'esprit» aperçu sur le «web 2.0» ou «média social» : «Pauline Marois sacre le Club des syndicalistes dehors du PQ et passe la soirée au p'tit Colisée de Québec à regarder la "game" Québec-Montréal en compagnie de Me Aubut et PKP.» L'image est forte! Détail d'une photo trouvée sur le site du Journal de Québec.
      «Mot d'esprit» aperçu sur le «web 2.0» ou «média social» : «Pauline Marois sacre le Club des...
      0 réactions | 0 votes
    • Problèmes de perception : par chèque ou comptant?

      Les problèmes concernant le financement des partis politiques? Le ministre Robert Dutil a pris position tout à l'heure à la période de questions : c'est «beaucoup plus un problème de perception qu'autrement» (Il voulait sans doute dire «qu'autre chose»). Éclat de rire explosif dans l'opposition. Le ministre, après avoir été interrompu, insista : «La perception est un point important.» Puis, le critique en matière de sécurité publique, Bertrand —il-faut-une-enquête-publique— St-Arnaud, a eu...
      Les problèmes concernant le financement des partis politiques? Le ministre Robert Dutil a pris...
      0 réactions | 0 votes
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.