Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Mots et maux de la politique Éditorialiste et responsable des débats d'idées, Antoine Robitaille scrute les mots et expressions qui sortent de la bouche des acteurs de la classe politique.
    Il a aussi la responsabilité du Devoir de philo, une série de textes inspirés des idées des grands philosophes.

    Catégorie leclaireries Flux RSS des billets du blogue Mots et maux de la politique catégorisés dans «leclaireries»

      Guy Leclair: il faut être tampon.

      Il faut «être tampon» face aux problématiques

      Guy Leclair, le député péquiste de Beauharnois, est un champion de ce carnet. Lors de la commission parlementaire qui a étudié le projet de loi 3 sur les régimes de retraite, il a une fois de plus montré qu'il était au sommet de sa forme (dans la perspective de ce carnet, évidemment). D'abord il y a son formidable emploi, récurrent à souhait, du mot «problématique». Il n'y a plus de...
      Guy Leclair, le député péquiste de Beauharnois, est un champion de ce carnet....
      18 réactions | 29 votes

      Campagne 2014: bilan de Mots et maux

      Tout le monde fait son bilan de l'élection 2014. Mots et maux™ n'échappe pas à la règle. D'abord, sur le front des aptonymes, ce fut une campagne riche. Pensons à François Legault qui s'est auto-aptonymisé pour forger son slogan, «On se donne Legault». De Londres où il s'est réfugié, Jean-Martin Aussant, chef fondateur d'Option nationale, a noté sur Twitter que lui...
      Tout le monde fait son bilan de l'élection 2014. Mots et maux™ n'échappe...
      6 réactions | 6 votes
      Guy Leclair

      Guy Leclair, Patrice Lemieux du parlement?

      Guy Leclair, détenteur d'une catégorie dans ce blogue, fait parfois penser au personnage de Patrice Lemieux, ce faux joueur de hockey. M. Leclair, lui, est un vrai élu. Il s'est distingué lundi lors du passage de l'ex-tzar de Tourisme Montréal, Charles Lapointe, en Commission de l'Économie et du commerce ainsi que de l'ancien président du conseil d'administration, Jacques Parisien. Quelques exemples:
      Guy Leclair, détenteur d'une catégorie dans ce blogue, fait parfois penser au personnage de Patrice Lemieux, ce faux joueur de hockey. M. Leclair, lui, est un vrai élu. Il s'est distingué lundi lors du passage de l'ex-tzar de Tourisme Montréal, Charles Lapointe, en Commission de l'Économie et du commerce ainsi que de l'ancien président du conseil d'administration, Jacques Parisien. Quelques exemples:
      10 réactions | 21 votes

      «Sanctionner» est difficile pour les parlementaires

      Il y eut d'abord l'adéquiste Sylvie Roy, le 29 mars, qui, furieuse, a lancé au président, au Salon bleu : «Vous venez simplement de l'avertir, et puis il fait indirectement ce qu'il ne peut pas faire directement. Je pense que vous devez être prudent et le cautionner s'il recommence!» Éclat de rire généralisé. La député s'amende: «Je vais remplacer le mot "cautionner" par "sanctionner",...
      Il y eut d'abord l'adéquiste Sylvie Roy, le 29 mars, qui, furieuse, a lancé au président, au Salon bleu : «Vous venez simplement de l'avertir, et puis il fait indirectement ce qu'il ne peut pas faire directement. Je pense que vous devez être prudent et le cautionner s'il recommence!» Éclat de rire généralisé. La député s'amende: «Je vais remplacer le mot "cautionner" par "sanctionner", M. le Président.»

      3 réactions | 1 votes

      Guy Leclair élevé au rang de «catégorie» de Mots & Maux

      C'est un virtuose du perronisme, un champion du barbarisme, un as du comique involontaire. Qui? Guy Leclair. Sacré ami de Mots & Maux de la politique™ plus tôt cette semaine, le député péquiste est aujourd'hui, avec un appui unanime des lecteurs, propulsé au rang de «Catégorie». Il rejoint ainsi les Bolduc, les Bonnardel, Lessard, ... Robitaille et compagnie. Il ne perdra pas son temps à attendre cette...
      C'est un virtuose du perronisme, un champion du barbarisme, un as du comique involontaire. Qui? Guy Leclair. Sacré ami de Mots & Maux de la politique™ plus tôt cette semaine, le député péquiste est aujourd'hui, avec un appui unanime des lecteurs, propulsé au rang de «Catégorie». Il rejoint ainsi les Bolduc, les Bonnardel, Lessard, ... Robitaille et compagnie. Il ne perdra pas son temps à attendre cette consécration dans les catégories des Amis et des Grands amis de M&M. Non, un parlementaire qui, en une même journée (à la Commission de l'économie et du travail, 2 février 2011), nous fournit un «merci de... d'éclairer nos antennes». Sans oublier ceci : «C'est sûr qu'on s'est fait une coupe de clins d'oeil, mais ça fait partie de la "game". Mais j'ai quand même aimé les discussions qu'on a eues, puis si on n'est pas capables d'en rire, on ne vaut rien.»
      10 réactions | 9 votes

      Perronismes péquistes

      Je l'avoue, j'étais ému tout à l'heure à la reprise des travaux parlementaires. Car le matériel pour ce blogue y est abondant. En guise de cadeau de rentrée, le péquiste Nicolas Marceau m'a par exemple offert un : «Quand on prétend qu'on en a créé plus de 100 000, puis que le vrai chiffre, c'était 92 000, on appelle ça tourner les coins ronds carrément.» Émouvant,...
      Je l'avoue, j'étais ému tout à l'heure à la reprise des travaux parlementaires. Car le matériel pour ce blogue y est abondant. En guise de cadeau de rentrée, le péquiste Nicolas Marceau m'a par exemple offert un : «Quand on prétend qu'on en a créé plus de 100 000, puis que le vrai chiffre, c'était 92 000, on appelle ça tourner les coins ronds carrément.» Émouvant, non?
      17 réactions | 6 votes
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.