Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Mots et maux de la politique Éditorialiste et responsable des débats d'idées, Antoine Robitaille scrute les mots et expressions qui sortent de la bouche des acteurs de la classe politique.
    Il a aussi la responsabilité du Devoir de philo, une série de textes inspirés des idées des grands philosophes.

    Catégorie Goupileries, goupilismes & goupilades Flux RSS des billets du blogue Mots et maux de la politique catégorisés dans «Goupileries, goupilismes & goupilades»

    • Une «épine de Moclès»?

      Un des coups durs pour Mots et maux™ cette année fut l'expulsion de Tony Tomassi du conseil des ministres et du caucus libéral. L'homme est toujours député et a toujours sa catégorie, mais sa production de lapsus, de tomasseries, est au point mort. Heureusement, les banquettes de l'Assemblée nationale, elles, sont intarissables. Et en cette veille de Fête nationale, il nous fait plaisir d'ajouter aux réjouissances en sacrant Stéphane Billette, ci-devant député de Huntingdon, grand ami de...
      Un des coups durs pour Mots et maux™ cette année fut l'expulsion de Tony Tomassi du conseil des...
      0 réactions | 4 votes
    • Charest fait un goupilisme

      Commentant l'ébauche de programme du PQ déposé en fin de semaine, Jean Charest a déploré le flou quant au référendum en disant que c'était une «épée de DÉmoclès» qui planait au-dessus de nos têtes. Certes, c'est moins grave que l'ancienne ministre péquiste de la Justice, Linda Goupil, qui a déjà soutenu que le gouvernement avait «une épine de DÉmocrate au-dessus de la tête». D'autres sources certifient que Mme Goupil avait déjà parlé d'une «épine de DAmocrate».
      Commentant l'ébauche de programme du PQ déposé en fin de semaine, Jean Charest a déploré le flou...
      0 réactions | 0 votes
    • Quand Mme Hivon fait des goupilismes

      EN DIRECT D'ORFORD: Véronique Hivon, la critique péquiste en matière de Justice, ce matin, s'indignait de la réaction molle et dénuée d'autocritique de la ministre Kathleen Weil au capotage du procès Norbourg. «C'est pas des farces ! Même le juge Wagner a dit que les autorités devaient faire un sérieux examen de conscience. Et la ministre de la Justice, elle, nous dit: tout va bien dans le meilleur des mondes, Madame la marquise.» Il y avait une touche de goupilisme dans ce télescopage...
      EN DIRECT D'ORFORD: Véronique Hivon, la critique péquiste en matière de Justice, ce matin,...
      0 réactions | 0 votes
    • Je me souviens des «goupilismes»

      17 décembre 2009 20h10 | Antoine Robitaille | Mots et maux de la politique
      Vous vous souvenez de la ministre de la Justice péquiste Linda Goupil? Plusieurs sources certifient que si elle était toujours ministre aujourd'hui, elle serait une grande amie de ce carnet. Elle produisait tellement de perronismes et de perles que certains de ses collègues ministres avaient pris l'habitude de noter les «goupilades» ou les «goupilismes». J'ai déjà évoqué ce sujet ici, mais voici que des «revendeurs» de goupilismes sont sortis de l'ombre pour me refiler du matériel...
      Vous vous souvenez de la ministre de la Justice péquiste Linda Goupil? Plusieurs sources certifient...
      0 réactions | 0 votes
    • Guillaume Tremblay, ami de ce carnet

      Pour commencer la semaine, soulignons la trouvaille de Pierre Morin sur son Blogue bleu Québec: «Dans une allocution d’une vingtaine de minutes, comprenant quelques 3 994 mots, prononcée [...] au Salon bleu au cours du débat sur le projet de loi 40, l’ineffable député de Masson, Guillaume Tremblay, a réussi le tour de force de prononcer l’expression "madame la présidente" ou "monsieur le...
      Pour commencer la semaine, soulignons la trouvaille de Pierre Morin sur son Blogue bleu...
      0 réactions | 7 votes
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.