Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Les mutations tranquilles CULTURES + SOCIÉTÉ + PARADOXES

    Catégorie Géolocalisation Flux RSS des billets du blogue Les mutations tranquilles catégorisés dans «Géolocalisation»

      L'Australie met ses requins sur Twitter

      7 janvier 2014 13h25 | Fabien Deglise | Les mutations tranquilles
      Si le réseau de microclavardage Twitter avait existé en 1975, le film Les dents de la mer (Jaws, en anglais), de Steven Spielberg, n'aurait finalement jamais vu le jour. C'est qu'à l'ère du tout numérique, les requins ne peuvent désormais plus attaquer les nageurs, surfeurs et plaisanciers par surprise, en Australie du moins où les autorités maritimes viennent en effet d'en mettre un joli «gang» sur ce...
      Si le réseau de microclavardage Twitter avait existé en 1975, le film Les dents de la mer (Jaws, en anglais), de Steven Spielberg, n'aurait finalement jamais vu le jour. C'est qu'à l'ère du tout numérique, les requins ne peuvent désormais plus attaquer les nageurs, surfeurs et plaisanciers par surprise, en Australie du moins où les autorités maritimes viennent en effet d'en mettre un joli «gang» sur ce réseau social. Histoire de mieux protéger les humains.
      1 réaction | 5 votes

      L'obsession cartographique de Google vient d'atteindre la Voie lactée

      21 novembre 2012 11h10 | Fabien Deglise | Les mutations tranquilles
      Le ciel n'a même plus de limites pour Google. Après avoir cartographié les routes, la surface du globe, les environnements urbains en trois dimensions, les espaces intérieurs — comme les aéroports, les grands magasins... —, le Grand Canyon et même des coins touristiques au fond des océans, la multinationale du tout numérique vient d'ajouter une extension à son carré de sable cartographique: la Voie...
      Le ciel n'a même plus de limites pour Google. Après avoir cartographié les routes, la surface du globe, les environnements urbains en trois dimensions, les espaces intérieurs — comme les aéroports, les grands magasins... —, le Grand Canyon et même des coins touristiques au fond des océans, la multinationale du tout numérique vient d'ajouter une extension à son carré de sable cartographique: la Voie lactée et le système solaire. En 3D. Planant.
      2 réactions | 4 votes

      La géolocalisation au service des textes anciens

      Les sceptiques vont être confondus. La modernité et la géolocalisation ne permettent pas uniquement d'aller en avant. Que non! Ils peuvent aussi conduire son internaute très loin dans le passé comme en témoigne un nouveau service expérimental de cartographie de Google, baptisé GapVis. Un projet étonnant qui propose de situer dans l'espace non pas le présent, mais plutôt le contenu de textes anciens et des grands...
      Les sceptiques vont être confondus. La modernité et la géolocalisation ne permettent pas uniquement d'aller en avant. Que non! Ils peuvent aussi conduire son internaute très loin dans le passé comme en témoigne un nouveau service expérimental de cartographie de Google, baptisé GapVis. Un projet étonnant qui propose de situer dans l'espace non pas le présent, mais plutôt le contenu de textes anciens et des grands récits historiques. Le tout pour un retour vers le passé, quoi, en passant par le futur.

      2 réactions | 4 votes

      La cartographie du monde atteint le fond... des océans

      23 février 2012 14h26 | Fabien Deglise | Les mutations tranquilles
      La numérisation de l'environnement vient d'atteindre un nouveau fond... marin, celui du Pacifique sud qui, après les rues des grandes métropoles du monde, se retrouve lui aussi sous la loupe du service de cartographie numérique de Google Street View. Ce projet de documentation géolocalisée cible la Grande Barrière de corail, au large des côtes du Queensland en Australie. Et bien sûr, il invite au voyage...
      La numérisation de l'environnement vient d'atteindre un nouveau fond... marin, celui du Pacifique sud qui, après les rues des grandes métropoles du monde, se retrouve lui aussi sous la loupe du service de cartographie numérique de Google Street View. Ce projet de documentation géolocalisée cible la Grande Barrière de corail, au large des côtes du Queensland en Australie. Et bien sûr, il invite au voyage...
      1 réaction | 3 votes
      Source: 20th Century Fox<br />

      Phileas Fogg: le tour du monde en 2.0 jours

      D'une révolution technologique à une autre: près de 140 ans après le célèbre périple de Phileas Fogg autour du monde, et en 80 jours on s'en souvient, l'artiste française Gwenola Wagon a décidé de marcher dans les traces de l'aventurier britannique, en revisitant sa grande aventure, en format 2.0. Sublime.
      D'une révolution technologique à une autre: près de 140 ans après le célèbre périple de Phileas Fogg autour du monde, et en 80 jours on s'en souvient, l'artiste française Gwenola Wagon a décidé de marcher dans les traces de l'aventurier britannique, en revisitant sa grande aventure, en format 2.0. Sublime.
      0 réactions | 2 votes

      Géolocalisation: les consommateurs résistent à l'intrusion

      C'est vendu par les gourous du marketing comme une panacée, l'avenir de l'humanité, même, qui désormais peut répondre à la question captiale «t'es où?» en cliquant simplement sur son téléphone intelligent. Le hic, la géolocalisation, si elle fait briller les yeux des marchands de rêves, est loin de séduire encore les consommateurs, indique une récente étude...
      C'est vendu par les gourous du marketing comme une panacée, l'avenir de l'humanité, même, qui désormais peut répondre à la question captiale «t'es où?» en cliquant simplement sur son téléphone intelligent. Le hic, la géolocalisation, si elle fait briller les yeux des marchands de rêves, est loin de séduire encore les consommateurs, indique une récente étude américaine. 
      10 réactions | 2 votes
      Source: Google<br />

      Google dématérialise tout, y compris les conducteurs de voiture

      11 avril 2011 15h09 | Fabien Deglise | Les mutations tranquilles
      C'est bien connu: avec un moteur de recherche, aujourd'hui, il est possible d'aller n'importe où et de rêver de tout et n'importe quoi, même d'un monde où les voitures ne seront plus jamais conduites par des humains. Sebastian Thrun, un ingénieur qui bosse actuellement pour la multinationale du Web Google, le laisse d'ailleurs entendre sérieusement. Preuves à l'appui.
      C'est bien connu: avec un moteur de recherche, aujourd'hui, il est possible d'aller n'importe où et de rêver de tout et n'importe quoi, même d'un monde où les voitures ne seront plus jamais conduites par des humains. Sebastian Thrun, un ingénieur qui bosse actuellement pour la multinationale du Web Google, le laisse d'ailleurs entendre sérieusement. Preuves à l'appui.
      3 réactions | 3 votes
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.