Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Les mutations tranquilles CULTURES + SOCIÉTÉ + PARADOXES

    Catégorie Arts visuels Flux RSS des billets du blogue Les mutations tranquilles catégorisés dans «Arts visuels»

      L’égoportrait se fait statufier

      Au Texas, la petite ville de Sugar Land vient de faire apparaître une statue qui fige dans le bronze l’obsession très contemporaine pour l’égoportrait.  
      Au Texas, la petite ville de Sugar Land vient de faire apparaître une statue qui fige dans le bronze l’obsession très contemporaine pour l’égoportrait.
       
      0 réactions | 8 votes

      Création artistique: une minute 46 dans la réalité filtrée

      3 décembre 2013 10h17 | Fabien Deglise | Les mutations tranquilles
      Plus possible d'en douter: la numérisation frénétique du quotidien, tout comme l'archivage de tous ces fragments de moi, sont en train de tracer les contours d'une nouvelle forme de création artistique.
      Plus possible d'en douter: la numérisation frénétique du quotidien, tout comme l'archivage de tous ces fragments de moi, sont en train de tracer les contours d'une nouvelle forme de création artistique.
      0 réactions | 3 votes
      Extrait du Blade Runner tout en aquarelle de Anders Ramsell

      Blade Runner: après le Director's Cut, l'édition... aquarelle

      21 novembre 2013 10h27 | Fabien Deglise | Les mutations tranquilles
      Les mythes ne meurent jamais. Plus de trente ans après son apparition sur un grand écran, Blade Runner, film désormais culte de Ridley Scott, revient depuis deux jours se rappeler à notre bon souvenir dans une autre nouvelle version totalement improbable cette fois: une édition toute en aquarelle réalisée par l'artiste suédois Anders Ramsell. Troublant.
      Les mythes ne meurent jamais. Plus de trente ans après son apparition sur un grand écran, Blade Runner, film désormais culte de Ridley Scott, revient depuis deux jours se rappeler à notre bon souvenir dans une autre nouvelle version totalement improbable cette fois: une édition toute en aquarelle réalisée par l'artiste suédois Anders Ramsell. Troublant.
      0 réactions | 7 votes

      Il transforme la poussière sur les voitures en oeuvres d'art

      10 octobre 2013 14h41 | Fabien Deglise | Les mutations tranquilles
      Faire rimer saleté avec créativité. À Bakou, en Azerbaïdjan, Rafael Veyisov, gardien de stationnement, a visiblement trouvé la solution pour briser avec intelligence et esthétisme la monotonie de son emploi: il produit des oeuvres d'art éphémères dans la poussière déposée sur les carrosseries des véhicules dont il doit assurer la surveillance. Pas fou, comme dirait l'autre.
      Faire rimer saleté avec créativité. À Bakou, en Azerbaïdjan, Rafael Veyisov, gardien de stationnement, a visiblement trouvé la solution pour briser avec intelligence et esthétisme la monotonie de son emploi: il produit des oeuvres d'art éphémères dans la poussière déposée sur les carrosseries des véhicules dont il doit assurer la surveillance. Pas fou, comme dirait l'autre.
      0 réactions | 10 votes

      Mettre en photo une époque qui aime regarder chez les autres

      Allez, avouez! Quand vous marchez dans la rue, le soir, vous ne rechignez pas à regarder discrètement vos voisins exposant leur intimité, malgré eux, par les fenêtres éclairées de leur résidence. Le photographe new-yorkais Arne Svenson non plus. Et il le prouve avec une série de clichés, actuellement exposés dans une galerie d'art de la «Grosse Pomme», et qui explorent avec finesse et une certaine...
      Allez, avouez! Quand vous marchez dans la rue, le soir, vous ne rechignez pas à regarder discrètement vos voisins exposant leur intimité, malgré eux, par les fenêtres éclairées de leur résidence. Le photographe new-yorkais Arne Svenson non plus. Et il le prouve avec une série de clichés, actuellement exposés dans une galerie d'art de la «Grosse Pomme», et qui explorent avec finesse et une certaine poésie un des travers de notre présent: le voyeurisme.
      1 réaction | 3 votes
      Source: http://deweyhagborg.com/strangervisions<br />

      Art intrusif: à New York, le portrait numérique du quidam dressé par son code génétique

      C'est une idée un peu folle, mais tellement de son temps. À New York, l'artiste Heather Dewey-Hagborg a décidé de tirer le portrait d'inconnus dans la ville, sans leur consentement, en passant par l'ADN qu'ils laissent trainer sur un cheveu, sur un bout de gomme à mâcher, un mégot de cigarette abandonné dans la rue. Un projet qui allie enquête génétique, modélisation et imprimante 3D, tout en...
      C'est une idée un peu folle, mais tellement de son temps. À New York, l'artiste Heather Dewey-Hagborg a décidé de tirer le portrait d'inconnus dans la ville, sans leur consentement, en passant par l'ADN qu'ils laissent trainer sur un cheveu, sur un bout de gomme à mâcher, un mégot de cigarette abandonné dans la rue. Un projet qui allie enquête génétique, modélisation et imprimante 3D, tout en cultivant cette idée très contemporaine d'intrusions dans l'intimité du présent.
      0 réactions | 5 votes
      Dans un détail de la toile <em>La Chambre</em> de Vincent Van Gogh (1888)<br />

      Histoire de l'art: Google est-il en train de trahir les grands peintres?

      11 avril 2013 12h37 | Fabien Deglise | Les mutations tranquilles
      En voilà une question qu'elle est bonne! Avec son projet de numérisation des oeuvres de maîtres, Google, sans surprise, est en train de redéfinir les contours de l'étude de l'art. Mais ce faisant, la multinationale du tout numérique et de la mutation en série, n'est-elle pas en train de nous amener trop près de ces oeuvres, là où leurs auteurs n'auraient pas voulu forcément que l'oeil humain ne se...
      En voilà une question qu'elle est bonne! Avec son projet de numérisation des oeuvres de maîtres, Google, sans surprise, est en train de redéfinir les contours de l'étude de l'art. Mais ce faisant, la multinationale du tout numérique et de la mutation en série, n'est-elle pas en train de nous amener trop près de ces oeuvres, là où leurs auteurs n'auraient pas voulu forcément que l'oeil humain ne se rende, demande un spécialiste de l'histoire de l'art.
      10 réactions | 9 votes
      Derrière une sculpture de Sui Jianguo, des visiteurs consultent le catalogue d'une enchère tenue à Hong Kong en novembre dernier<br />

      Chine: des droits de suite pour lutter contre la contrefaçon dans l'art

      20 février 2013 12h14 | Fabien Deglise | Les mutations tranquilles
      Les mutations tranquilles, c'est aussi ça: la Chine, que l'on aime percevoir comme un territoire arriéré et fermé, envisage pour l'avenir de son milieu artistique l'adoption d'une politique de «droit de suite». La mesure, en vigueur dans une soixantaine de pays à travers le monde à ce jour, viserait à lutter contre la contrefaçon, selon Beijing, tout en faisant entrer l'Empire du Milieu dans la...
      Les mutations tranquilles, c'est aussi ça: la Chine, que l'on aime percevoir comme un territoire arriéré et fermé, envisage pour l'avenir de son milieu artistique l'adoption d'une politique de «droit de suite». La mesure, en vigueur dans une soixantaine de pays à travers le monde à ce jour, viserait à lutter contre la contrefaçon, selon Beijing, tout en faisant entrer l'Empire du Milieu dans la modernité.
      1 réaction | 2 votes
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.