Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!
    C'était bien mieux dans le temps Il est paradoxal qu'un outil aussi postmoderne que le blogue serve à diffuser une certaine nostalgie? Pas grave, on s'assume. Jean Dion, irrécupérable supporter du passé, se penche sur le temps qui fuit, inexorablement.

    Ce bon vieux Pascual

    1 novembre 2012 17h05 |Jean Dion | C'était bien mieux dans le temps
    Au fil des ans dans leur trop brève existence, nos Expos ont compté sur leur lot de drôles de zigotos.

    Bill Lee fut sans contredit le chef de file des personnages singuliers à porter les couleurs montréalaises, mais le moins que l'on puisse dire, c'est que Pascual Perez ne donnait pas sa place.

    Tristement, Perez est mort jeudi lorsque des individus ont fait irruption dans sa résidence de la République dominicaine et l'ont battu. Il appert qu'ils étaient à la recherche d'argent.

    Je reviendrai sur Perez en chronique samedi, mais en attendant, voici deux petits documents sur le monsieur.

    Un montage photo hommage. À noter, à 3:13, son célèbre geste qui consistait à surveiller le coureur au premier but entre ses jambes...

    Une «entrevue» avec Richard Z. Sirois à la belle époque de 100 Limite.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer