Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!
    C'était bien mieux dans le temps Il est paradoxal qu'un outil aussi postmoderne que le blogue serve à diffuser une certaine nostalgie? Pas grave, on s'assume. Jean Dion, irrécupérable supporter du passé, se penche sur le temps qui fuit, inexorablement.

    La machine qui «pense»

    15 février 2011 14h14 | Jean Dion | C'était bien mieux dans le temps
    Créée en 1964, l'émission Jeopardy! tient l'antenne sans interruption depuis 1984 et est sans contredit le jeu-questionnaire télévisé le plus populaire aux États-Unis.

    Ces jours-ci, Jeopardy! tente une expérience singulière: un superordinateur comme concurrent, opposé aux deux meilleurs joueurs de l'histoire de l'émission, Brad Rutter (gains en argent) et Ken Jennings (nombre de victoires). La machine s'appelle Watson, du nom du fondateur d'IBM, la firme qui a mis les cinq dernières années à la perfectionner.

    La première partie de la joute (vidéos ci-bas) a été diffusée hier, et le tout se poursuit ce soir et demain, à 19h au réseau NBC.

    Les sites web de Jeopardy! et d'IBM donnent de plus amples informations sur la chose.



     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer