Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    La p'tite biblio C'est l'histoire d'une petite bibliothèque sauvage installée devant une porte. Des feuilles, des bouquins y sont laissés puis voyagent, épiés par la propriétaire de cet «hôtel de passe» pour mots. En découlent d'autres histoires, de voisinage celles-là, que vous raconte ici Catherine Lalonde.

    Archives d'août 2016 Flux RSS du blogue La p'tite biblio

    La politique, les grands enjeux de société, la culture, les voyages, et même le sport, voilà autant de sujets qui intéressent les blogueurs du Devoir. Chacun dans leur genre, ils jettent un regard différent sur l’actualité. Les blogues du Devoir sont coordonnés par l’équipe du Devoir.com.



      Aux pieds d'argile

      11 août 2016 19h55 | Catherine Lalonde | La p'tite biblio
      À la suite d'un accrochage nocturne avec des soûlons du mercredi soir, la p'tite biblio sera hors d'usage durant quelques jours, le temps de se remettre — littéralement — sur ses pieds. Les dons de livres doivent désormais être déposés, préférablement en boîte ou en sac, sur le balcon, histoire que la boîte à bouquins ait de quoi se mettre sous la dent lors de son retour de convalescence. Merci de votre patience.
      À la suite d'un accrochage nocturne avec des soûlons du mercredi soir, la p'tite biblio sera hors...
      0 réactions | 6 votes
      Il ne faut pas sous-estimer la vertu somnifère de certains livres. 

      De la vertu des livres somnifères

      6 août 2016 14h51 | Catherine Lalonde | La p'tite biblio
      Nous discutions, le collègue Christian Desmeules et moi-même, de petits riens, de tout le reste et de littérature, sur sa terrasse rendue marine par l’incessante stridulation de juvéniles goélands urbains, nous avouant presque timidement certains des titres que nous aurions dû avoir lus et qui continuent de manquer à notre culture. Une liste ? Une montagne de livres, plutôt. Une cordillère d’incontournables, et toujours grossissante puisque trop souvent un texte renvoie à un autre, et un...
      Nous discutions, le collègue Christian Desmeules et moi-même, de petits riens, de tout le reste et...
      0 réactions | 11 votes
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.