Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Le blogue urbain Le blogue urbain explore la ville comme espace de vie, autour de différents thèmes: transports, vélo, architecture, aménagement, étalement urbain, patrimoine. Un blogue collectif, écrit par des journalistes du Devoir passionnés de vie urbaine.

    Archives de novembre 2013 Flux RSS du blogue Le blogue urbain

    La politique, les grands enjeux de société, la culture, les voyages, et même le sport, voilà autant de sujets qui intéressent les blogueurs du Devoir. Chacun dans leur genre, ils jettent un regard différent sur l’actualité. Les blogues du Devoir sont coordonnés par l’équipe du Devoir.com.



      Le Murray Grove à Londres, premier édifice en hauteur fait entièrement de bois.

      Le Canadien qui veut faire «pousser» des gratte-ciel

      29 novembre 2013 19h27 | Isabelle Paré | Le blogue urbain
      Visionnaire ou utopiste? Michael Green était à peu près inconnu il y a trois ans. Mais depuis 2012, il fait parler de lui à travers le monde. Interviewé par le New York Times ou The Economist, il s'est fait remarquer en se faisant l'apôtre des gratte-ciel en bois, une nouvelle façon de réinventer la construction au 21e siècle.
      Visionnaire ou utopiste? Michael Green était à peu près inconnu il y a trois ans. Mais depuis 2012, il fait parler de lui à travers le monde. Interviewé par le New York Times ou The Economist, il s'est fait remarquer en se faisant l'apôtre des gratte-ciel en bois, une nouvelle façon de réinventer la construction au 21e siècle.
      2 réactions | 10 votes
      • photo

      Promenade dans les entrailles de la ville

      26 novembre 2013 17h29 | Marco Fortier | Le blogue urbain
      Andrew Emond voulait «mieux connaître Montréal». Il ne fait pas les choses à moitié: ce photographe d'origine torontoise est descendu une centaine de fois dans les égouts pluviaux de la ville, à une dizaine de mètres sous terre, pour acquérir une connaissance approfondie, intime, de la géographie de l'île.
      Andrew Emond voulait «mieux connaître Montréal». Il ne fait pas les choses à moitié: ce photographe d'origine torontoise est descendu une centaine de fois dans les égouts pluviaux de la ville, à une dizaine de mètres sous terre, pour acquérir une connaissance approfondie, intime, de la géographie de l'île.
      0 réactions | 7 votes
      La ville de Québec vue de haut.

      ​Immobilier - L’exception de Val-Bélair

      26 novembre 2013 11h46 | Isabelle Porter | Le blogue urbain
      Les ventes de condominiums ont ralenti partout à Québec cette année sauf dans un secteur, le district de Val-Bélair. Une nouvelle analyse de la SCHL révèle qu’entre 2012 et 2013, la hausse des ventes de copropriétés dans ce secteur frôlait les 10 % tandis que les ventes baissaient à grande vitesse partout ailleurs. Située dans l’arrondissement de la Haute-St-Charles, la banlieue de Val-Bélair est...
      Les ventes de condominiums ont ralenti partout à Québec cette année sauf dans...
      0 réactions | 1 votes
      En 1955, l'heure était aux larges boulevards et aux autoroutes «modernes».

      Les solutions du maire Drapeau contre les bouchons de circulation

      12 novembre 2013 10h05 | Marco Fortier | Le blogue urbain
      Vous savez ce qui était le «problème numéro un» de Montréal il y a 60 ans? Les bouchons de circulation. Dans un petit film fascinant de l'ONF, le maire fraîchement élu de l'époque, un certain Jean Drapeau, explique que son principal défi consiste à résorber la congestion routière qui «paralyse» le développement de Montréal. Comme un patient aux artères...
      Vous savez ce qui était le «problème numéro un» de Montréal...
      4 réactions | 15 votes
      Vivre à Montréal, c'est déjà une certaine forme de richesse.

      Le retour vers les centres-villes

      1 novembre 2013 18h20 | Isabelle Paré | Le blogue urbain
      On maugrée sur Montréal à longueur de jour. On peste contre la collusion, les nids-de-poule, le métro en panne, les comptes de taxes qui partent en vrille. La présente campagne électorale en est l'illustration flagrante. Montréal, la sale, la corrompue, est le déversoir de la grogne quotidienne de Monsieur Madame tout le monde et le bouc émissaire des radios poubelle. Jamais un mot sur la banlieue, sauf quand l'UPAC...
      On maugrée sur Montréal à longueur de jour. On peste contre la collusion, les nids-de-poule, le métro en panne, les comptes de taxes qui partent en vrille. La présente campagne électorale en est l'illustration flagrante. Montréal, la sale, la corrompue, est le déversoir de la grogne quotidienne de Monsieur Madame tout le monde et le bouc émissaire des radios poubelle. Jamais un mot sur la banlieue, sauf quand l'UPAC s'avise de débarquer chez des maires qui jouent aux gangsters.
      2 réactions | 14 votes
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.