Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Les mutations tranquilles CULTURES + SOCIÉTÉ + PARADOXES

    Archives d'août 2013 Flux RSS du blogue Les mutations tranquilles

    La politique, les grands enjeux de société, la culture, les voyages, et même le sport, voilà autant de sujets qui intéressent les blogueurs du Devoir. Chacun dans leur genre, ils jettent un regard différent sur l’actualité. Les blogues du Devoir sont coordonnés par l’équipe du Devoir.com.



      Dépendance numérique: tout le grotesque d'une dérive résumé en 2 minutes 11

      27 août 2013 10h13 | Fabien Deglise | Les mutations tranquilles
      Ce n'est pas parce que c'est souvent grotesque qu'il ne faut pas en rire un peu. Aux prises, comme presque tout le monde, avec une révolution technologique qui affecte en profondeur les rapports sociaux et humains, l'artiste californienne Charlene deGuzman a décidé de passer par le film d'art pour forcer la réflexion sur certaines dérives induites par notre obsession de la mobilité et de l'hyperconnexion.
      Ce n'est pas parce que c'est souvent grotesque qu'il ne faut pas en rire un peu. Aux prises, comme presque tout le monde, avec une révolution technologique qui affecte en profondeur les rapports sociaux et humains, l'artiste californienne Charlene deGuzman a décidé de passer par le film d'art pour forcer la réflexion sur certaines dérives induites par notre obsession de la mobilité et de l'hyperconnexion.
      3 réactions | 15 votes

      Internet.org: nouvelles visées mondialistes de Mark Zuckerberg

      21 août 2013 14h58 | Fabien Deglise | Les mutations tranquilles
      Il a fait entrer la socialisation dans l'ère du numérique et de la dématérialisation avec son épidémique Facebook. Aujourd'hui, Mark Zuckerberg, président et fondateur de la multinationale américaine, souhaite multiplier le nombre de ses ouailles en allant les chercher dans les pays en voie de développement. Et pour ce faire, il vient de mettre en place Internet.org, un organisme en apparence humanitaire, dont la vocation est...
      Il a fait entrer la socialisation dans l'ère du numérique et de la dématérialisation avec son épidémique Facebook. Aujourd'hui, Mark Zuckerberg, président et fondateur de la multinationale américaine, souhaite multiplier le nombre de ses ouailles en allant les chercher dans les pays en voie de développement. Et pour ce faire, il vient de mettre en place Internet.org, un organisme en apparence humanitaire, dont la vocation est d'apporter l'Internet aux cinq milliards d'humains sur terre qui n'a pas accès à cette Toile. De manière franchement intéressée.
      3 réactions | 5 votes

      De la surveillance numérique pour contrer les suicides

      21 août 2013 10h21 | Fabien Deglise | Les mutations tranquilles
      L'étonnant épanchement des internautes dans les univers numériques ne fait visiblement pas seulement frétiller les publicitaires et autres marchands de vide. Les gardiens de la santé publique aussi s'intéressent à ces mises à nu en format numérique, et ce, pour une bonne cause: la lutte contre le suicide, par la surveillance passive des contenus, messages et autres détails personnels partagés par les humains...
      L'étonnant épanchement des internautes dans les univers numériques ne fait visiblement pas seulement frétiller les publicitaires et autres marchands de vide. Les gardiens de la santé publique aussi s'intéressent à ces mises à nu en format numérique, et ce, pour une bonne cause: la lutte contre le suicide, par la surveillance passive des contenus, messages et autres détails personnels partagés par les humains dans les réseaux sociaux.
      0 réactions | 1 votes

      Intelligent, mais plutôt énergivore

      19 août 2013 15h01 | Fabien Deglise | Les mutations tranquilles
      Poser la question, c'est finalement y répondre: qu'est-ce qui consomme le plus d'électricité en une année? Un téléphone dit intelligent ou bien un bon vieux réfrigérateur? Au jeu de la comparaison, l'appareil électronique force aujourd'hui l'humain branché à revoir ses préjugés en matière de consommation électrique. Et pour cause: c'est lui qui met le plus de...
      Poser la question, c'est finalement y répondre: qu'est-ce qui consomme le plus d'électricité en une année? Un téléphone dit intelligent ou bien un bon vieux réfrigérateur? Au jeu de la comparaison, l'appareil électronique force aujourd'hui l'humain branché à revoir ses préjugés en matière de consommation électrique. Et pour cause: c'est lui qui met le plus de pression sur les réseaux d'énergie, indique une étude américaine.
      1 réaction | 7 votes
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.