Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous
    Le blogue urbain Le blogue urbain explore la ville comme espace de vie, autour de différents thèmes: transports, vélo, architecture, aménagement, étalement urbain, patrimoine. Un blogue collectif, écrit par des journalistes du Devoir passionnés de vie urbaine.

    Archives de juin 2013 Flux RSS du blogue Le blogue urbain

    La politique, les grands enjeux de société, la culture, les voyages, et même le sport, voilà autant de sujets qui intéressent les blogueurs du Devoir. Chacun dans leur genre, ils jettent un regard différent sur l’actualité. Les blogues du Devoir sont coordonnés par l’équipe du Devoir.com.



      Comment fait-on pour calculer le temps nécessaire à un péton pour traverser la rue?

      Combien de temps pour traverser la rue?

      21 juin 2013 10h53 | François Desjardins | Le blogue urbain
      Depuis 2009, les citoyens âgés de Singapour peuvent bénéficier de plus de temps pour traverser certaines intersections, à condition, bien sûr, d'utiliser une carte spéciale. De cinq intersections, le programme «Green Man Plus» en compte maintenant 239.
      Depuis 2009, les citoyens âgés de Singapour peuvent bénéficier de plus de temps pour traverser certaines intersections, à condition, bien sûr, d'utiliser une carte spéciale. De cinq intersections, le programme «Green Man Plus» en compte maintenant 239.
      0 réactions | 4 votes
      L'affreuse ruelle est devenue un parc bordé d'arbres, de bancs publics et de jolis lampadaires, où les enfants jouent, où les personnes âgées prennent une marche, où se côtoient vélos, voitures et piétons.

      Comment transformer une ruelle sordide en un magnifique parc

      20 juin 2013 14h51 | Marco Fortier | Le blogue urbain
      C'était une immense et affreuse ruelle. Triste, grise, sans arbres. Les gens abandonnaient là leurs vieux matelas, leurs vieux frigos tout rouillés. En plus, cette vaste surface bétonnée attirait les rayons du soleil et devenait un véritable four durant les chaudes journées d'été.
      C'était une immense et affreuse ruelle. Triste, grise, sans arbres. Les gens abandonnaient là leurs vieux matelas, leurs vieux frigos tout rouillés. En plus, cette vaste surface bétonnée attirait les rayons du soleil et devenait un véritable four durant les chaudes journées d'été.
      0 réactions | 6 votes

      Citi Bike à New York: les impacts imprévus du vélo en libre-service

      19 juin 2013 11h04 | Isabelle Paré | Le blogue urbain
      Après avoir essuyé une raclée de l'éditorialiste du Wall Street Journal et les critiques de citadins qui trouvent que les stations déparent le paysage urbain, le frère jumeau du Bixi, le Citi Bike de New York, fait mentir ses détracteurs et pour toutes sortes de bonnes et de.... bonnes raisons. Commençons par la plus convenue, soit l'engouement des New-yorkais pour les déplacements à vélo. Au dernier...
      Après avoir essuyé une raclée de l'éditorialiste du Wall Street...
      3 réactions | 2 votes
      • photo
      Ce week-end, 30 artistes de rue d'envergure internationale vont maculer de couleurs une vingtaine de façades et murs aveugles sur le tronçon historique située entre Sherbrooke et Mont-Royal.

      Montréal a mal à sa Main – L'art à la rescousse?

      15 juin 2013 10h03 | Isabelle Paré | Le blogue urbain
      Entre 1970 et 1980, le boulevard Saint-Laurent, c’était le Soho montréalais. Les artistes de l’avant-garde avaient fait leur nid au milieu des commerces traditionnels et marginaux : l’effervescence état palpable sur la Main. La La La Human Step y avait ses quartiers généraux. Entre le Café Mélies et plusieurs librairies underground, on ne ratait pas de croiser un Ryan Larkin, un Édouard Lock et toute une flopée...
      Entre 1970 et 1980, le boulevard Saint-Laurent, c’était le Soho montréalais. Les artistes de l’avant-garde avaient fait leur nid au milieu des commerces traditionnels et marginaux : l’effervescence état palpable sur la Main. La La La Human Step y avait ses quartiers généraux. Entre le Café Mélies et plusieurs librairies underground, on ne ratait pas de croiser un Ryan Larkin, un Édouard Lock et toute une flopée d’écrivains, de poètes, de musiciens. Culturellement, ça bouillonnait. Mêlés à cette faune culturelle, boutiques et commerces juifs, polonais et portugais, assise commerciale de la Main depuis le début du siècle, donnaient au boulevard Saint-Laurent sa saveur unique. 
      5 réactions | 6 votes
      • photo
      Selon les recherches effectuées par l'Assemblée, ce serait le premier parlement à s'engager aussi loin dans la logique du potager urbain.

      Après le jardin communautaire, le jardin «parlementaire»

      14 juin 2013 11h36 | Isabelle Porter | Le blogue urbain
      L'Assemblée nationale du Québec a décidé de se lancer dans la culture de légumes! Elle vient de remplacer ses plates-bandes de fleurs par du maïs, un miniverger, des légumes racines et des plantes médicinales. Deux ruches ont même été installées sur le toit de l'auguste immeuble pour produire du miel.
      L'Assemblée nationale du Québec a décidé de se lancer dans la culture de légumes! Elle vient de remplacer ses plates-bandes de fleurs par du maïs, un miniverger, des légumes racines et des plantes médicinales. Deux ruches ont même été installées sur le toit de l'auguste immeuble pour produire du miel.
      3 réactions | 7 votes
    • Citi Bike de New York: «Il n’est pas le plus rapide, mais ça fait la job!»

      12 juin 2013 00h00 | François Desjardins | Le blogue urbain
      Le lancement du service Citi Bike à New York — plus récente terre d’accueil des Bixi conçus au Québec — a fait beaucoup de bruit il y a deux semaines et les premières analyses, sondages et autres manifestations du genre commencent enfin à émerger.
      Le lancement du service Citi Bike à New York — plus récente terre d’accueil des Bixi conçus au Québec — a fait beaucoup de bruit il y a deux semaines et les premières analyses, sondages et autres manifestations du genre commencent enfin à émerger.
      0 réactions | 1 votes
      Le mobilier urbain pullule en ville, déteint sur le paysage.

      Mobilier urbain: citoyens, votre vote S.V.P.!

      11 juin 2013 15h15 | Isabelle Paré | Le blogue urbain
      Ils sont partout. Bancs, poubelles, abribus, lampadaires. Le mobilier urbain pullule en ville, déteint sur le paysage. Il accompagne la vie quotidienne de tous les urbains (piétons, automobilistes, cyclistes), rythme leurs passages sur la voie publique, contribuant à la propreté, au confort, ou à la sécurité ou... pas du tout. Disons-le, le mobilier urbain est souvent moche, bancal, massacré, inopérant ou parfois tout...
      Ils sont partout. Bancs, poubelles, abribus, lampadaires. Le mobilier urbain pullule en ville,...
      2 réactions | 1 votes
      Les puristes adorent la simplicité extrême de ces montures légères, moins chères à entretenir qu'un vélo traditionnel. Plusieurs ont des couleurs vives.

      Un coroner contre la vague des vélos sans freins

      10 juin 2013 10h10 | Marco Fortier | Le blogue urbain
      C'est la nouvelle tendance chez les cyclistes urbains: un vélo tout simple, sans vitesses, sans artifices et… sans freins. Mais pas sans danger, si l'on se fie au rapport récent d'un coroner, que Le Devoir a obtenu.
      C'est la nouvelle tendance chez les cyclistes urbains: un vélo tout simple, sans vitesses, sans artifices et… sans freins. Mais pas sans danger, si l'on se fie au rapport récent d'un coroner, que Le Devoir a obtenu.
      17 réactions | 1 votes
      • photo
      Pointe-aux-Trembles est depuis longtemps un petit coin de fraîcheur et de baignade pour la population locale.

      Une plage dans l'est de Montréal?

      7 juin 2013 14h11 | François Desjardins | Le blogue urbain
      En ce mercredi matin sur les berges du fleuve près de la 96e avenue, Stéphane, un spécialiste de l'excavation dans la jeune trentaine, pêche seul. Il pêche ici, à Pointe-aux-Trembles, depuis qu'il est tout petit. Comme c'est le cas à plusieurs endroits dans ce coin de ville, le panorama est saisissant. Nous sommes, en fait, sur ce qui pourrait bien être la quatrième plage de Montréal.
      En ce mercredi matin sur les berges du fleuve près de la 96e avenue, Stéphane, un spécialiste de l'excavation dans la jeune trentaine, pêche seul. Il pêche ici, à Pointe-aux-Trembles, depuis qu'il est tout petit. Comme c'est le cas à plusieurs endroits dans ce coin de ville, le panorama est saisissant. Nous sommes, en fait, sur ce qui pourrait bien être la quatrième plage de Montréal.
      3 réactions | 3 votes
      La police de Montréal s’installe à une intersection achalandée et donne des contraventions aux cyclistes jugés délinquants… 

      Des « pièges à tickets » pour attraper les cyclistes ?

      5 juin 2013 11h44 | Marco Fortier | Le blogue urbain
      Chaque matin, ça recommence. La police de Montréal s’installe à une intersection achalandée et donne des contraventions aux cyclistes jugés délinquants… qui ont l’impression d’être tombés dans un « piège à tickets ».   Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ne s’en cache pas, il cible particulièrement les piétons et les...
      Chaque matin, ça recommence. La police de Montréal s’installe à une...
      17 réactions | 5 votes
      • photo
      Jardin urbain et ruches du Santropol roulant<br />

      Lune de miel à Montréal

      3 juin 2013 18h02 | Isabelle Paré | Le blogue urbain
      Sur le toit de son condo de l'arrondissement Ville-Marie, Yoann a installé des ruches il y a deux ans. Au début, les locataires considéraient d'un mauvais oeil le partage de leur terrasse avec ces «piqueuses» potentielles. Mais leur opinion face à ces bourdonnants squatteurs a changé.
      Sur le toit de son condo de l'arrondissement Ville-Marie, Yoann a installé des ruches il y a deux ans. Au début, les locataires considéraient d'un mauvais oeil le partage de leur terrasse avec ces «piqueuses» potentielles. Mais leur opinion face à ces bourdonnants squatteurs a changé.
      0 réactions | 6 votes
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.