Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Mots et maux de la politique Éditorialiste et responsable des débats d'idées, Antoine Robitaille scrute les mots et expressions qui sortent de la bouche des acteurs de la classe politique.
    Il a aussi la responsabilité du Devoir de philo, une série de textes inspirés des idées des grands philosophes.

    Archives de mai 2013 Flux RSS du blogue Mots et maux de la politique

    La politique, les grands enjeux de société, la culture, les voyages, et même le sport, voilà autant de sujets qui intéressent les blogueurs du Devoir. Chacun dans leur genre, ils jettent un regard différent sur l’actualité. Les blogues du Devoir sont coordonnés par l’équipe du Devoir.com.



      Manifestation contre la réforme de l'aide sociale à Québec, en mars dernier.<br />

      Aide sociale: une «approche» sera «mise en œuvre pour intervenir rapidement»

      Quizz Mots et maux: êtes-vous capable de déchiffrer la présente convocation de presse? «La ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, ministre du Travail et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Agnès Maltais, invite les représentantes et représentants des médias à la présentation de l’approche qui sera mise en oeuvre pour intervenir rapidement et de façon proactive...
      Quizz Mots et maux: êtes-vous capable de déchiffrer la présente convocation de presse?

      «La ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, ministre du Travail et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Agnès Maltais, invite les représentantes et représentants des médias à la présentation de l’approche qui sera mise en oeuvre pour intervenir rapidement et de façon proactive auprès des prestataires de l’aide sociale afin de favoriser leur intégration au marché du travail
      10 réactions | 7 votes
      Message d'un biscuit chinois. Avec une faute, comme dans les documents de Denis Coderre. <br />

      La langue de bois de Coderre

      Denis Coderre ne recule devant rien pour devenir maire de Montréal. Même pas devant la langue de bois et le baratin. On le disait partisan du franc parler, non? Dans son discours formaté de jeudi devant des manifestants masqués, il a promis d'être «un leader», «un rassembleur compétent et inclusif».
      Denis Coderre ne recule devant rien pour devenir maire de Montréal. Même pas devant la langue de bois et le baratin. On le disait partisan du franc parler, non? Dans son discours formaté de jeudi devant des manifestants masqués, il a promis d'être «un leader», «un rassembleur compétent et inclusif».
      10 réactions | 17 votes
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.