Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Les mutations tranquilles CULTURES + SOCIÉTÉ + PARADOXES

    Archives de mai 2013 Flux RSS du blogue Les mutations tranquilles

    La politique, les grands enjeux de société, la culture, les voyages, et même le sport, voilà autant de sujets qui intéressent les blogueurs du Devoir. Chacun dans leur genre, ils jettent un regard différent sur l’actualité. Les blogues du Devoir sont coordonnés par l’équipe du Devoir.com.



      Mettre en photo une époque qui aime regarder chez les autres

      Allez, avouez! Quand vous marchez dans la rue, le soir, vous ne rechignez pas à regarder discrètement vos voisins exposant leur intimité, malgré eux, par les fenêtres éclairées de leur résidence. Le photographe new-yorkais Arne Svenson non plus. Et il le prouve avec une série de clichés, actuellement exposés dans une galerie d'art de la «Grosse Pomme», et qui explorent avec finesse et une certaine...
      Allez, avouez! Quand vous marchez dans la rue, le soir, vous ne rechignez pas à regarder discrètement vos voisins exposant leur intimité, malgré eux, par les fenêtres éclairées de leur résidence. Le photographe new-yorkais Arne Svenson non plus. Et il le prouve avec une série de clichés, actuellement exposés dans une galerie d'art de la «Grosse Pomme», et qui explorent avec finesse et une certaine poésie un des travers de notre présent: le voyeurisme.
      1 réaction | 3 votes

      Effet de la crise: des centres commerciaux transformés en abris pour serveurs informatiques

      C'est ce qu'on appelle matérialiser la dématérialisation de l'activité humaine. Sous l'effet de la crise économique qui afflige l'univers du commerce de détail aux États-Unis, des grands propriétaires de centres commerciaux songent désormais à donner une nouvelle vocation à leurs bâtiments désertés par les consommateurs. Comment? En les transformant en abris pour serveurs...
      C'est ce qu'on appelle matérialiser la dématérialisation de l'activité humaine. Sous l'effet de la crise économique qui afflige l'univers du commerce de détail aux États-Unis, des grands propriétaires de centres commerciaux songent désormais à donner une nouvelle vocation à leurs bâtiments désertés par les consommateurs. Comment? En les transformant en abris pour serveurs informatiques, en «data centers» quoi, comme on dit en anglais, ces espaces désormais incontournables de nos vies numériques.
      0 réactions | 3 votes

      Les adolescents se détournent de Facebook au profit de Twitter

      Il y a peut-être là le début d'une tendance. Aux États-Unis, les jeunes adeptes des réseaux sociaux numériques se détournent de plus en plus de Facebook pour emporter leurs pénates dématérialisés sur Twitter. La trop grande présence d'adultes, mais également de conversations à l'intensité souvent trop dramatique sur le premier réseau seraient à l'origine de cet...
      Il y a peut-être là le début d'une tendance. Aux États-Unis, les jeunes adeptes des réseaux sociaux numériques se détournent de plus en plus de Facebook pour emporter leurs pénates dématérialisés sur Twitter. La trop grande présence d'adultes, mais également de conversations à l'intensité souvent trop dramatique sur le premier réseau seraient à l'origine de cet exode, indique le Pew Research Center dans une étude publiée mardi.
      0 réactions | 8 votes
      "Hold-up - Braquage de la poste" (Stéfan/Flickr)

      Détroussé par ses propres enfants dans les univers numériques pour 47 millions

      L'économie des tablettes, des iPhones et des nombreuses applications qui viennent avec semble assez bien se porter merci. Et les enfants n'y sont finalement pas étrangers. En Grande-Bretagne, ils seraient en effet responsable de dépenses, non autorisées par leurs parents, dans ces univers numériques mobiles, se chiffrant à... 47 millions de dollars par mois. C'est ce qu'on appelle le prix de la modernité quand elle est un peu trop...
      L'économie des tablettes, des iPhones et des nombreuses applications qui viennent avec semble assez bien se porter merci. Et les enfants n'y sont finalement pas étrangers. En Grande-Bretagne, ils seraient en effet responsable de dépenses, non autorisées par leurs parents, dans ces univers numériques mobiles, se chiffrant à... 47 millions de dollars par mois. C'est ce qu'on appelle le prix de la modernité quand elle est un peu trop facile d'accès et qu'elle se conjugue au temps des achats intégrés et des micropaiements.
      2 réactions | 6 votes

      Respect de la vie privée: les nouveaux gardiens de nos intimités sévèrement notés

      Ils sont gros, puissants, mais pas forcément respectueux de la vie privée de ceux et celles qui les font grossir. Les compagnies Apple, Yahoo et même Verizon s'illustrent aujourd'hui comme de bien piètres gardiens des données numériques liées à leurs usagers, et ce, devant les tentatives d'intrusions faites par les autorités policières ou gouvernementales. À l'inverse, le site de microclavardage Twitter...
      Ils sont gros, puissants, mais pas forcément respectueux de la vie privée de ceux et celles qui les font grossir. Les compagnies Apple, Yahoo et même Verizon s'illustrent aujourd'hui comme de bien piètres gardiens des données numériques liées à leurs usagers, et ce, devant les tentatives d'intrusions faites par les autorités policières ou gouvernementales. À l'inverse, le site de microclavardage Twitter se démarque, dans ce présent en mutation, comme un fin protecteur de ses millions de fidèles.
      0 réactions | 13 votes
      Source: http://deweyhagborg.com/strangervisions<br />

      Art intrusif: à New York, le portrait numérique du quidam dressé par son code génétique

      C'est une idée un peu folle, mais tellement de son temps. À New York, l'artiste Heather Dewey-Hagborg a décidé de tirer le portrait d'inconnus dans la ville, sans leur consentement, en passant par l'ADN qu'ils laissent trainer sur un cheveu, sur un bout de gomme à mâcher, un mégot de cigarette abandonné dans la rue. Un projet qui allie enquête génétique, modélisation et imprimante 3D, tout en...
      C'est une idée un peu folle, mais tellement de son temps. À New York, l'artiste Heather Dewey-Hagborg a décidé de tirer le portrait d'inconnus dans la ville, sans leur consentement, en passant par l'ADN qu'ils laissent trainer sur un cheveu, sur un bout de gomme à mâcher, un mégot de cigarette abandonné dans la rue. Un projet qui allie enquête génétique, modélisation et imprimante 3D, tout en cultivant cette idée très contemporaine d'intrusions dans l'intimité du présent.
      0 réactions | 5 votes

      Diplomatie 2.0: La Palestine, un État à part entière... selon Google

      Visiblement, dans les univers numériques, les problèmes diplomatiques se règlent plus facilement qu'ailleurs. À preuve: depuis le 1er mai, la Palestine est considérée par le moteur de recherche Google comme un pays à part entière. La multinationale américaine a en effet décidé de biffer le terme «Territoires palestiniens» de sa version régionale dédiée à cette partie du globe...
      Visiblement, dans les univers numériques, les problèmes diplomatiques se règlent plus facilement qu'ailleurs. À preuve: depuis le 1er mai, la Palestine est considérée par le moteur de recherche Google comme un pays à part entière. La multinationale américaine a en effet décidé de biffer le terme «Territoires palestiniens» de sa version régionale dédiée à cette partie du globe pour n'afficher désormais qu'un simple — mais tellement engagé — «Palestine». Le ministère des Affaires étrangères d'Israël n'est bien sûr pas très content.
      2 réactions | 7 votes
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.