Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Les mutations tranquilles CULTURES + SOCIÉTÉ + PARADOXES

    Archives de novembre 2011 Flux RSS du blogue Les mutations tranquilles

    La politique, les grands enjeux de société, la culture, les voyages, et même le sport, voilà autant de sujets qui intéressent les blogueurs du Devoir. Chacun dans leur genre, ils jettent un regard différent sur l’actualité. Les blogues du Devoir sont coordonnés par l’équipe du Devoir.com.



      Numériser le patrimoine écrit, un mot à la fois

      1 décembre 2011 16h06 | Fabien Deglise | Les mutations tranquilles
      Il fallait y penser et c'est fait. reCAPTCHA, un service qui fait sensation depuis quelques temps sur la Toile, propose d'unir le principe de sécurité des tests CAPTCHA — ces caractères un peu flous dans un formulaire en ligne qu'on vous demande de déchiffrer pour confirmer que vous êtes bien un humain — avec la numérisation du patrimoine écrit à une autre époque et que les machines n'arrivent pas toujours...
      Il fallait y penser et c'est fait. reCAPTCHA, un service qui fait sensation depuis quelques temps sur la Toile, propose d'unir le principe de sécurité des tests CAPTCHA — ces caractères un peu flous dans un formulaire en ligne qu'on vous demande de déchiffrer pour confirmer que vous êtes bien un humain — avec la numérisation du patrimoine écrit à une autre époque et que les machines n'arrivent pas toujours très bien à lire. Ça s'appelle l'intelligence collective au service de la mémoire collective. Et c'est assez brillant.
      4 réactions | 5 votes

      Six degrés de séparation? Non, 4,74 à l'ère des réseaux sociaux

      22 novembre 2011 12h48 | Fabien Deglise | Les mutations tranquilles
      Les certitudes ne résistent pas toujours aux révolutions. À preuve, depuis 1929, l'humain est persuadé d'être relié à n'importe qui d'autres sur terre par une chaîne de relations individuelles qui compte au plus cinq personnes. On appelle ça, la théorie des six degrés de séparation. Une théorie qui, sous l'effet de la numérisation des rapports sociaux, devrait aujourd'hui...
      Les certitudes ne résistent pas toujours aux révolutions. À preuve, depuis 1929, l'humain est persuadé d'être relié à n'importe qui d'autres sur terre par une chaîne de relations individuelles qui compte au plus cinq personnes. On appelle ça, la théorie des six degrés de séparation. Une théorie qui, sous l'effet de la numérisation des rapports sociaux, devrait aujourd'hui être revue à la baisse: à 4,74 degrés, pour être précis.
      5 réactions | 8 votes
    • Elle se déshabille pour dénoncer les conservateurs égyptiens

      14 novembre 2011 14h40 | Fabien Deglise | Les mutations tranquilles
      À nu pour la cause. Une jeune blogueuse égyptienne alimente actuellement la controverse en Égypte après avoir décidé de poser nue avec un de ses amis sur son blogue afin de dénoncer le rigorisme et le conservatisme de la société égyptienne. Un geste courageux pour les uns, suicidaire pour d'autres, mais surtout un coup d'éclat numérique remarqué alors que le pays se prépare à se...
      À nu pour la cause. Une jeune blogueuse égyptienne alimente actuellement la controverse en Égypte après avoir décidé de poser nue avec un de ses amis sur son blogue afin de dénoncer le rigorisme et le conservatisme de la société égyptienne. Un geste courageux pour les uns, suicidaire pour d'autres, mais surtout un coup d'éclat numérique remarqué alors que le pays se prépare à se donner son premier parlement de l'après-Moubarak, sur fond de montée de l'islamisme.
      32 réactions | 12 votes

      Wikileaks: des révélations-chocs à... l'opéra

      9 novembre 2011 16h02 | Fabien Deglise | Les mutations tranquilles
      Lavoisier avait raison: «rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme» et le réseau de diffusion d'informations secrètes, Wikileaks, qui a suspendu ses activités en octobre dernier, en fait une nouvelle fois la démonstration. Où? À Melbourne, en Australie, où la vie tumultueuse de son fondateur, Julian Assange, va se retrouver en effet au coeur d'un... opéra.
      Lavoisier avait raison: «rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme» et le réseau de diffusion d'informations secrètes, Wikileaks, qui a suspendu ses activités en octobre dernier, en fait une nouvelle fois la démonstration. Où? À Melbourne, en Australie, où la vie tumultueuse de son fondateur, Julian Assange, va se retrouver en effet au coeur d'un... opéra.
      1 réaction | 7 votes

      Des enfants sur Facebook... avec la complicité des parents

      4 novembre 2011 10h12 | Fabien Deglise | Les mutations tranquilles
      On savait déjà que des millions d'enfants de moins de 13 ans ont une existence virtuelle sur Facebook alors que cela leur est interdit par la multinationale américaine qui a fixé justement à 13 ans l'âge limite pour ouvrir un compte dans ce vaste réseau social. On apprend aujourd'hui que cette présence d'enfants et de pré-adolescents est finalement encouragée par les parents eux-mêmes qui aident leur...
      On savait déjà que des millions d'enfants de moins de 13 ans ont une existence virtuelle sur Facebook alors que cela leur est interdit par la multinationale américaine qui a fixé justement à 13 ans l'âge limite pour ouvrir un compte dans ce vaste réseau social. On apprend aujourd'hui que cette présence d'enfants et de pré-adolescents est finalement encouragée par les parents eux-mêmes qui aident leur progéniture à franchir la frontière de l'interdit. Drôle d'époque.
      3 réactions | 9 votes
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.