Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Mots et maux de la politique Éditorialiste et responsable des débats d'idées, Antoine Robitaille scrute les mots et expressions qui sortent de la bouche des acteurs de la classe politique.
    Il a aussi la responsabilité du Devoir de philo, une série de textes inspirés des idées des grands philosophes.

    Archives de septembre 2011 Flux RSS du blogue Mots et maux de la politique

    La politique, les grands enjeux de société, la culture, les voyages, et même le sport, voilà autant de sujets qui intéressent les blogueurs du Devoir. Chacun dans leur genre, ils jettent un regard différent sur l’actualité. Les blogues du Devoir sont coordonnés par l’équipe du Devoir.com.



      Le ministre Serge Simard

      Chapelet de simarderies en forme de passe

      29 septembre 2011 14h30 | Antoine Robitaille | Mots et maux de la politique
      Le gouvernement va-t-il déclencher une commission d'enquête après avoir entendu le patron de l'Unité anticollusion Jacques Duchesneau, mardi? La question a été posée à chacun des ministres aujourd'hui, qui ont tous répété la ligne imposée par le premier ministre. Mais certains sont assez créatifs quand vient le temps de régurgiter des «lignes» de presse.
      Le gouvernement va-t-il déclencher une commission d'enquête après avoir entendu le patron de l'Unité anticollusion Jacques Duchesneau, mardi? La question a été posée à chacun des ministres aujourd'hui, qui ont tous répété la ligne imposée par le premier ministre. Mais certains sont assez créatifs quand vient le temps de régurgiter des «lignes» de presse.
      23 réactions | 13 votes
      Sylvie Roy

      Sylvie Roy comme Cyrano de Bergerac

      27 septembre 2011 15h07 | Antoine Robitaille | Mots et maux de la politique
      On le sait, le libéral Norm MacMillan offrira ses excuses aujourd'hui en chambre à l'adéquiste Sylvie Roy, qu'il avait élégamment qualifiée de «grosse crisse» en plein Salon bleu la semaine dernière. En entrevue EXCLUSIVE, Mme Roy, hier soir, a confié à Mots et Maux de la politique™ la réponse qu'elle aurait faite à M. MacMillan si ce dernier avait refusé de s'excuser en...
      On le sait, le libéral Norm MacMillan offrira ses excuses aujourd'hui en chambre à l'adéquiste Sylvie Roy, qu'il avait élégamment qualifiée de «grosse crisse» en plein Salon bleu la semaine dernière. En entrevue EXCLUSIVE, Mme Roy, hier soir, a confié à Mots et Maux de la politique™ la réponse qu'elle aurait faite à M. MacMillan si ce dernier avait refusé de s'excuser en chambre. «Ah, je lui aurais recommandé de lire Cyrano de Bergerac! En terme d'insultes, c'est pas mal plus raffiné. La tirade des nez!
      11 réactions | 14 votes
      Pendant la dernière campagne électorale fédérale, le président du Conseil de la souveraineté, Gérald Larose, disait que les hommes politiques fédéralistes s'apparentaient à des «crosseurs professionnels».

      Voici venu le temps des ONAnistes?

      21 septembre 2011 10h29 | Antoine Robitaille | Mots et maux de la politique
      Comment appellerons-nous les membres du nouveau parti de Jean-Martin Aussant, Option nationale? (S'il finit par obtenir ce nom.) Après les unionistes, les péquistes, les adéquistes et plus récemment les «caquistes» (la Coalition pour l'avenir du Québec) à partir de quel acronyme forgerons-nous un mot désignant les militants de ce parti naissant? Les propositions ont fusé hier sur Twitter. «Pour Marois c'est un...
      Comment appellerons-nous les membres du nouveau parti de Jean-Martin Aussant, Option nationale? (S'il finit par obtenir ce nom.) Après les unionistes, les péquistes, les adéquistes et plus récemment les «caquistes» (la Coalition pour l'avenir du Québec) à partir de quel acronyme forgerons-nous un mot désignant les militants de ce parti naissant? Les propositions ont fusé hier sur Twitter. «Pour Marois c'est un OPPELAIL, pour Charest c'est un OPTINGOUT et pour Legault c'est un OPTIMUM?», a écrit Gilles Turcotte. Un autre suggère : «un opteux». Que diriez-vous des «optionnailleurs?». Et pourquoi pas les «optimistes»? (JF Gratton) «L'abbréviation est ON et nous savons qu'ON exclu la personne qui parle», écrit l'énigmatique Christian Dubois, de Québec solidaire (d'ailleurs, QS, ça donne... un «qiste», un kyste? Non, prononcez «cul-iste»).
      8 réactions | 2 votes

      Godin et l'amphithéâtre

      13 septembre 2011 16h31 | Antoine Robitaille | Mots et maux de la politique
      Dans l'excellent documentaire Godin, de Simon Beaulieu sur celui qu'on a appelé «Le Député poète», on le voit et l'entend faire une touchante sortie contre les «solutions de béton». Certains feront plusieurs parallèles: d'une part avec ce que le PQ vit présentement, deuxièmement avec nos belles structures de béton effritées de 2011; et enfin avec le dossier phare de Labeaumegrad,...
      Dans l'excellent documentaire Godin, de Simon Beaulieu sur celui qu'on a appelé «Le Député poète», on le voit et l'entend faire une touchante sortie contre les «solutions de béton». Certains feront plusieurs parallèles: d'une part avec ce que le PQ vit présentement, deuxièmement avec nos belles structures de béton effritées de 2011; et enfin avec le dossier phare de Labeaumegrad, l'amphithéâtre.
      7 réactions | 10 votes
      Le président de l’UMQ et maire de Rimouski, Éric Forest.

      Le délire citoyen

      13 septembre 2011 10h27 | Antoine Robitaille | Mots et maux de la politique
      La citoyennophilie n'a vraiment pas de limite. En politique, les «assemblées de cuisine» de jadis ont été remplacées par des assemblées «citoyennes». Pourquoi donc? Dans les cuisines et salles paroissiales d'autrefois, les politiciens rencontraient des extra-terrestres, c'est bien connu. 
      La citoyennophilie n'a vraiment pas de limite. En politique, les «assemblées de cuisine» de jadis ont été remplacées par des assemblées «citoyennes». Pourquoi donc? Dans les cuisines et salles paroissiales d'autrefois, les politiciens rencontraient des extra-terrestres, c'est bien connu. 
      9 réactions | 11 votes
    • Un rabais pour le 11 septembre

      12 septembre 2011 18h04 | Antoine Robitaille | Mots et maux de la politique
      Note explicative sur cette entrée: nous avons été contraints de modifier le texte de cette entrée, qui portait sur un rabais pour souligner le 11-septembre chez un concessionnaire automobile.
      Note explicative sur cette entrée: nous avons été contraints de modifier le texte de cette entrée, qui portait sur un rabais pour souligner le 11-septembre chez un concessionnaire automobile.
      0 réactions | 3 votes
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.