Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Mots et maux de la politique Éditorialiste et responsable des débats d'idées, Antoine Robitaille scrute les mots et expressions qui sortent de la bouche des acteurs de la classe politique.
    Il a aussi la responsabilité du Devoir de philo, une série de textes inspirés des idées des grands philosophes.

    Archives de novembre 2010 Flux RSS du blogue Mots et maux de la politique

    La politique, les grands enjeux de société, la culture, les voyages, et même le sport, voilà autant de sujets qui intéressent les blogueurs du Devoir. Chacun dans leur genre, ils jettent un regard différent sur l’actualité. Les blogues du Devoir sont coordonnés par l’équipe du Devoir.com.



      Gauche «efficace» et capitalisme «sauvage»

      Ils se battent pour obtenir la paternité de l'expression. Laquelle? «Gauche efficace.» Qui «ils»? L'ex-conseiller péquiste Jean-François Lisée et l'ex-ministre péquiste François Legault. Ce dernier, au téléphone récemment, se désolait qu'on l'associe au centre-droit; et encore pire, à la «droite» du type Réseau-Liberté-Québec. «Moi,...
      Ils se battent pour obtenir la paternité de l'expression. Laquelle? «Gauche efficace.» Qui «ils»? L'ex-conseiller péquiste Jean-François Lisée et l'ex-ministre péquiste François Legault. Ce dernier, au téléphone récemment, se désolait qu'on l'associe au centre-droit; et encore pire, à la «droite» du type Réseau-Liberté-Québec. «Moi, c'est la "gauche efficace". C'est moi qui a inventé l'expression; elle m'a été piquée par Jean-François Lisée.» L'ex-conseiller et blogueur efficace a en effet repris le terme pour baptiser un de ses opus
      3 réactions | 11 votes

      Normandeau et les «militaires» libéraux

      Tout un lapsus de la part de Nathalie Normandeau hier à l'émission Maisonneuve, à Radio-Canada. La vice-première ministre discutait avec l'animateur de ce militant libéral solitaire, Martin Drapeau, qui a voulu déclencher, au Conseil général à Lévis en fin de semaine, un débat sur l'opportunité que le gouvernement Charest déclenche une enquête publique sur la construction et le...
      Tout un lapsus de la part de Nathalie Normandeau hier à l'émission Maisonneuve, à Radio-Canada. La vice-première ministre discutait avec l'animateur de ce militant libéral solitaire, Martin Drapeau, qui a voulu déclencher, au Conseil général à Lévis en fin de semaine, un débat sur l'opportunité que le gouvernement Charest déclenche une enquête publique sur la construction et le financement des partis politiques. Soudainement la ministre dit (vers 21:05 de l'enregistrement) : «La réalité, c'est qu'il y a 500 militaires —pardon 500 militants— qui se retrouvent dans une salle...» Le lapsus n'est pas surprenant.
      7 réactions | 10 votes

      «Barrer la route», passion de Lessard

      Le patron du MAMROT (acronyme en forme d'éructation qui réfère au ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire), Laurent Lessard, a une façon particulière de s'exprimer, c'est le moins qu'on puisse dire (et on l'a déjà noté ici). 
      Le patron du MAMROT (acronyme en forme d'éructation qui réfère au ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire), Laurent Lessard, a une façon particulière de s'exprimer, c'est le moins qu'on puisse dire (et on l'a déjà noté ici). 
      12 réactions | 10 votes

      On nous prend pour des valises !

      On croirait vraiment qu'on nous prend pour des valises. Que ces deux aptonymes que je vais vous présenter ont été créés de toute pièce. Voici: quel est le métier de M. Gérard Deshaies ? Paysagiste! Oui, à Granby. (Merci à Christian Trempe) Quant à Susan Mallette (photo)

      On croirait vraiment qu'on nous prend pour des valises. Que ces deux aptonymes que je vais vous présenter ont été créés de toute pièce. Voici: quel est le métier de M. Gérard Deshaies ? Paysagiste! Oui, à Granby. (Merci à Christian Trempe) Quant à Susan Mallette (photo)

      6 réactions | 2 votes

      La Chaire des jeunes souverainistes

      Dans leur lettre ouverte reçue et publiée en EXCLUSIVITÉ par Le Devoir ce matin, les 50 jeunes souverainistes ont fait un délicieux perronisme qui a échappé aux yeux de lynx de nos réviseurs.
      Dans leur lettre ouverte reçue et publiée en EXCLUSIVITÉ par Le Devoir ce matin, les 50 jeunes souverainistes ont fait un délicieux perronisme qui a échappé aux yeux de lynx de nos réviseurs.
      0 réactions | 13 votes
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.