Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous
    C'était bien mieux dans le temps Il est paradoxal qu'un outil aussi postmoderne que le blogue serve à diffuser une certaine nostalgie? Pas grave, on s'assume. Jean Dion, irrécupérable supporter du passé, se penche sur le temps qui fuit, inexorablement.

    Archives de juin 2010 Flux RSS du blogue C'était bien mieux dans le temps

    La politique, les grands enjeux de société, la culture, les voyages, et même le sport, voilà autant de sujets qui intéressent les blogueurs du Devoir. Chacun dans leur genre, ils jettent un regard différent sur l’actualité. Les blogues du Devoir sont coordonnés par l’équipe du Devoir.com.



    • Encore un miracle

      En 1954, la Coupe du monde de soccer se déroule en Suisse, et le 4 juillet, la grande finale a lieu au stade Wankdorf de Berne. Le match met aux prises la Hongrie, à l'époque première puissante internationale de foot qui n'a pas connu la défaite depuis cinq ans, et l'Allemagne de l'Ouest, qui se relève encore des affres de la Deuxième Guerre mondiale. Les Hongrois, menés par la légende Ferenc Puskas, le «Magyar magique», sont largement favoris.La Hongrie prend les devants 2-0 dès la huitième...
      En 1954, la Coupe du monde de soccer se déroule en Suisse, et le 4 juillet, la grande finale a lieu...
      0 réactions | 0 votes
    • Y a de l'ambiance

      Les gens de chez YouTube ont le sens de l'humour aiguisé. Pour vous en convaincre, vous n'avez qu'à aller sur le site et à sélectionner une vidéo participante, comme celle-ci montrant le sélectionneur français Raymond Domenech qui refuse de serrer la main de son homologue de l'Afrique du Sud Carlos Alberto Parreira. Juste sous l'écran, vous apercevrez une icône en forme de ballon de soccer. Pour une expérience Coupe du monde totale, ouvrez le son et cliquez sur l'icône.
      Les gens de chez YouTube ont le sens de l'humour aiguisé. Pour vous en convaincre, vous n'avez qu'à...
      0 réactions | 0 votes
    • Trois minutes pour la postérité

      Le 22 juin 1986 à Mexico, l'Angleterre et l'Argentine se rencontrent en quarts de finale à la Coupe du monde de soccer. En l'espace de trois minutes à peine surviendront deux des buts les plus célèbres de l'histoire.C'est 0-0 à la 51e minute lorsque le meilleur joueur de sa génération, Diego Maradona (aujourd'hui sélectionneur de l'Argentine) pousse un ballon de la main gauche dans le filet adverse. L'arbitre n'a pas clairement vu le jeu, et il accorde le but, qui passera à la postérité sous...
      Le 22 juin 1986 à Mexico, l'Angleterre et l'Argentine se rencontrent en quarts de finale à la Coupe...
      0 réactions | 0 votes
    • Dedans ou pas?

      En 1966, l'Angleterre accueille la Coupe du monde de soccer, et le tournoi sera l'occasion de l'un des jeux plus controversés de toute l'histoire.Le 30 juillet, nous sommes en grande finale, qui oppose la pays hôte à la République fédérale d'Allemagne, au mythique stade Wembley de Londres. Les Anglais prennent les devants 2-1 à la 78e minute et semblent se diriger vers la victoire, mais la RFA égalise in extremis à la 90e et on se dirige en prolongation.À la 11e minute du temps supplémentaire...
      En 1966, l'Angleterre accueille la Coupe du monde de soccer, et le tournoi sera l'occasion de l'un...
      0 réactions | 0 votes
    • Le roi du football

      En 1958, la Suède accueille la Coupe du monde et, comme c'est souvent le cas, le pays hôte se débrouille plutôt bien. Les Suédois atteignent même la grande finale, mais ils s'y heurtent au Brésil, qui l'emporte 5-2 pour décrocher le premier titre de son histoire. Le tournoi constitue l'occasion pour la planète foot de faire la découverte d'un jeune homme de 17 ans, Edson Arantes do Nascimento, qui passera à la postérité sous le nom de Pelé. Largement reconnu comme le meilleur joueur de tous...
      En 1958, la Suède accueille la Coupe du monde et, comme c'est souvent le cas, le pays hôte se...
      0 réactions | 0 votes
    • Philosofoot

      Ah, l'humour britannique... Voici un truc désopilant réalisé jadis par les Monty Python. Les grands philosophes allemands et grecs s'affrontent dans un match de soccer, Socrate marque, Hegel se plaint à l'arbitre Confucius que la réalité du but n'est que l'a priori auxiliaire d'une éthique non naturaliste, Kant fait valoir que, au plan ontologique, le but n'existe que dans l'imagination par le biais d'un impératif catégorique, et Marx prétend que Socrate était hors jeu. Du bonbon.
      Ah, l'humour britannique... Voici un truc désopilant réalisé jadis par les Monty Python. Les grands...
      0 réactions | 0 votes
    • Milla dans le mille

      Vingt ans avant que l'Afrique n'obtienne la présentation d'une Coupe du monde, un pays de ce continent a étonné le monde entier avec une percée inespérée. En 1990, le Mondial a lieu en Italie.D'entrée de jeu, le Cameroun fait tourner les têtes en s'imposant devant les champions en titre, l'Argentine: victoire de 1-0 même si les Lions indomptables terminent le match à neuf joueurs. S'ensuit une victoire contre la Roumanie, qui assure leur passage à la ronde des 16. Une cuisante défaite de 4-0...
      Vingt ans avant que l'Afrique n'obtienne la présentation d'une Coupe du monde, un pays de ce...
      0 réactions | 0 votes
    • Droit au but

      La Coupe du monde de soccer frappe à nos portes et la planète entière trépigne. Pendant le prochain mois, C'était bien mieux dans le temps rappellera les grands moments du tournoi né en 1930. En guise d'apéro, voici le palmarès établi par la BBC des 10 plus beaux buts de l'histoire. Où l'on comprend pourquoi les Anglais ont donné au foot le surnom de «The Beautiful Game».
      La Coupe du monde de soccer frappe à nos portes et la planète entière trépigne. Pendant le prochain...
      0 réactions | 0 votes
    • Une vraie fan

      À l'occasion du quatrième match de la série finale de la coupe Stanley, vendredi au Wachovia Center, les Flyers de Philadelphie pourront compter sur le soutien d'une partisane bien spéciale: Natalie D'Alfonso, âgée de 3 ans, qui est capable de décliner les noms de tous les joueurs de l'équipe.L'histoire a commencé il y a quelques jours lorsque la mère de la fillette a placé sur YouTube la vidéo ci-bas. Son succès a été instantané au sein de la Flyers Nation, dont les membres l'ont fait...
      À l'occasion du quatrième match de la série finale de la coupe Stanley, vendredi au Wachovia Center,...
      0 réactions | 0 votes
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.