Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!
    Mots et maux de la politique Éditorialiste et responsable des débats d'idées, Antoine Robitaille scrute les mots et expressions qui sortent de la bouche des acteurs de la classe politique.
    Il a aussi la responsabilité du Devoir de philo, une série de textes inspirés des idées des grands philosophes.

    Archives de février 2010 Flux RSS du blogue Mots et maux de la politique

    La politique, les grands enjeux de société, la culture, les voyages, et même le sport, voilà autant de sujets qui intéressent les blogueurs du Devoir. Chacun dans leur genre, ils jettent un regard différent sur l’actualité. Les blogues du Devoir sont coordonnés par l’équipe du Devoir.com.



    • Notre système de santé? Le «meilleur au monde», affirme Bolduc

      Yves Bolduc l'a affirmé hier : «On a le meilleur système de santé au monde.» Et ce, à plusieurs «niveaux» : «au niveau de Joliette», «au niveau de la qualité des soins», «au niveau du nombre de médecins», «au niveau du fonctionnement», «on parle au niveau des attentes en chirurgie», «au niveau de nos urgences», «les coupures au niveau des établissements».
      Yves Bolduc l'a affirmé hier : «On a le meilleur système de santé au monde.» Et ce, à plusieurs...
      0 réactions | 0 votes
    • La p'tite madame et les «couleuvres»

      Claudette --P'tite madame-- Carbonneau souligne le 400e jour du lockout au Journal de Montréal en faisant un superbe perronisme sur RueFrontenac. «On ne me fera pas croire que depuis 400 jours, une entreprise peut produire un journal de 100, 110 pages avec une petite poignée de cadres. C'est prendre l'opinion publique pour des couleuvres!» Elle l'a sûrement fait exprès et elle tente de nous faire avaler cette couleuvre.
      Claudette --P'tite madame-- Carbonneau souligne le 400e jour du lockout au Journal de Montréal en...
      0 réactions | 0 votes
    • Perles de route de Boulet et MacMillan

      Moment fort de l'année au ministère des Transports, cette semaine : l'annonce des investissements annuels dans le réseau routier. En 2010-2011, 4,2 milliards seront «investis». La ministre Julie Boulet a soutenu que le réseau s'améliore. Les milliards des dernières années auraient permis de «redresser la courbe» des chaussées et des structures. «Au niveau des chaussées», il y a trois ans, «nous étions à à peine 63% de bon état». Aujourd'hui? «nous sommes à 69%». Il faut dire que la ministre...
      Moment fort de l'année au ministère des Transports, cette semaine : l'annonce des investissements...
      0 réactions | 0 votes
    • Berlusconi et Mme Minetti

      Miser sur les minettes (mot défini ici pudiquement comme «jeune fille à la mode»), c'est un vieux truc de Silvio Berlusconi et même d'une certaine politique italienne. Mots et maux(TM) s'y intéresse uniquement parce nous y avons vu un superbe aptonyme: une des dernières recrues de Il Cavaliere (par ailleurs sosie d'un Bernard Généreux) se nomme... Nicole Minetti, assistante dentaire qui aurait soigné à l'hôpital San Raffaele de Milan le soir de la mi-décembre où il a été agressé. (Photo...
      Miser sur les minettes (mot défini ici pudiquement comme «jeune fille à la mode»), c'est un vieux...
      0 réactions | 0 votes
    • Bernard Généreux et son sondage «bizarre»

      Début février, le nouveau député conservateur de Montmagny-L'Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup Bernard Généreux (l'autre Bernard Généreux) envoie à tous ses électeurs une lettre coiffée de la question : «Que pensez-vous qu'Ottawa devrait faire en 2010?» Ecrite en français, la missive est toutefois datée «February 8, 2010». Y est annexé un «sondage prébudgétaire» auquel M. Généreux incite ses commettants à répondre : «Les résultats de ce sondage me permettront de conseiller le Premier ministre...
      Début février, le nouveau député conservateur de Montmagny-L'Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup...
      0 réactions | 0 votes
    • «Révolution culturelle»?

      «Révolution culturelle» : comment un ministre comme Raymond Bachand, librement, de manière aussi légère, peut-il reprendre une telle expression? Si Le Livre noir du communisme est juste, la «révolution culturelle» fut responsable de la mort de 500 000 à un million de Chinois. Faut-il comprendre que la révolution culturelle Bachand sera très douloureuse? Par ailleurs, cela rappelle quelques autres étranges emprunts québécois à la grande histoire. Prenons l'expression nuit des longs couteaux,...
      «Révolution culturelle» : comment un ministre comme Raymond Bachand, librement, de manière aussi...
      0 réactions | 0 votes
    • Perles du passé: Whissell exige qu'une «aberration continue»

      On est en juin 2000. Le député David Whissell, alors dans l'opposition, est en colère. Six mois plus tôt, le ministre de l'Environnement avait promis d'interdire l'importation de pneus usés sur le territoire du Québec. Mais aux yeux du libéral d'Argenteuil, la promesse tardait à être respectée. Whissell fit alors un beau contresens : «Est-ce que le ministre peut nous dire aujourd'hui quand il va vraiment agir pour que cette aberration continue...» Sans contresens maintenant, certains...
      On est en juin 2000. Le député David Whissell, alors dans l'opposition, est en colère. Six mois...
      0 réactions | 1 votes
    • Marois «manque d'incohérence», accuse Charest

      Une des plus belles perles de la semaine? Elle a été produite par nul autre que Jean Charest: «Son chef est dénoncé aujourd'hui par Jacques Brassard pour manque d'incohérence parce qu'elle demandait qu'on limite les dépenses puis qu'on les augmente en même temps de 1,5 milliard.» «Son» chef, c'était Pauline Marois. Ce que Brassard a écrit? «À l'Assemblée Nationale, dès l'ouverture de la session, Mme Marois a pressé (avec raison) le gouvernement de se montrer rigoureux dans la gestion des...
      Une des plus belles perles de la semaine? Elle a été produite par nul autre que Jean Charest: «Son...
      0 réactions | 0 votes
    • Tomassi rebaptise Fatima

      Le ministre de la Famille, mercredi, à la période de questions, s'adressait à celle qui présidait ce grand moment de vie parlementaire, Fatima Houda-Pépin : «Alors, monsieur... Mme la Présidente, excusez... pour ne pas être sur le blogue de mon ami Antoine.» Oui Tony, vous êtes ami... que dis-je, grand ami de ce carnet. J'irais encore plus loin: vous méritez une catégorie, les tomasseries.
      Le ministre de la Famille, mercredi, à la période de questions, s'adressait à celle qui présidait...
      0 réactions | 0 votes
    • Terrebonne: summum du slogan poche

      Extrait d'un communiqué: «Le slogan "Je suis de Terrebonne-Humeur" fait référence au bonheur d'habiter Terrebonne.» Autre extrait du même communiqué : «Ambitieux et coloré, le nouveau concept ne laissera personne indifférent.» En effet, ça ne nous laisse pas indifférents. Et ça a tendance à nous mettre de mauvaise humeur tellement que ça nous rappelle une émission de Michel Louvain. (Photos: en haut : lancement de la campagne. En bas: capture de la satire de Louvain par RBO. Un classique :...
      Extrait d'un communiqué: «Le slogan "Je suis de Terrebonne-Humeur" fait référence au bonheur...
      0 réactions | 2 votes
    • Gibelotte de Gignac

      Clément Gignac nous semblait assez éloquent, jadis, lorsqu'il commentait les budgets à la télé comme économiste. Mais celui que Michel Hébert surnommait à l'époque le «Steve Martin de la Banque nationale» semble avoir perdu l'usage de la langue française depuis qu'il est ministre. Ses interventions sont déstructurées, il ne termine pas ses phrases. On ne dirait pas qu'il s'agit d'un ancien du Petit Séminaire de Québec... À preuve, sa première réponse, hier, à une question de Jean-Martin...
      Clément Gignac nous semblait assez éloquent, jadis, lorsqu'il commentait les budgets à la télé...
      0 réactions | 0 votes
    • Elvis Gratton : Charest réclame des excuses

      EN DIRECT DU SALON BLEU : Jean Charest semble très heureux en ce lendemain des déclarations de Lucien Bouchard. Il vient même d'exiger que Pauline Marois s'excuse auprès de l'ancien premier ministre péquiste pour avoir comparé le frère de ce dernier, Gérard, à Elvis Gratton, en mai 2008. Les gens du PQ viennent de nous envoyer la transcription de ce point de presse, car selon eux, c'est la faute d'un méchant journaliste si elle a dressé le parallèle. //// «Au lieu de pelleter de la neige en...
      EN DIRECT DU SALON BLEU : Jean Charest semble très heureux en ce lendemain des déclarations de...
      0 réactions | 0 votes
    • Tomassi rebaptise encore Vallières

      EN DIRECT DU SALON BLEU : Objet de toutes les questions de l'opposition officielle depuis le début de la période de questions, Tony Tomassi vient de rebaptiser Yvon Vallières : «M. le Politique.» C'est mieux que M. le Besoin. On en convient.
      EN DIRECT DU SALON BLEU : Objet de toutes les questions de l'opposition officielle depuis le début...
      0 réactions | 0 votes
    • Hamad sur l'oreiller

      Appelé à commenter les statistiques sur le chômage à Québec, le ministre du Travail Sam Hamad a lancé la semaine dernière : «Il ne faut pas s'asseoir sur nos oreillers.» (Source : Journal de Québec, 13 février 2010, texte de Michel Hébert. Photo reproduite avec l'aimable autorisation de Francis Vachon)
      Appelé à commenter les statistiques sur le chômage à Québec, le ministre du Travail Sam Hamad a...
      0 réactions | 0 votes
    • L'émulation de Bonnardel

      Mercredi dernier, le député adéquiste François Bonnardel dénonçait la sous-ministre «aux trois maisons», Louise Pagé: «Mme Pagé, qui, bon, qui a des émulations de près de 190 000 $, qui a reçu pendant presque sept ans 11 000 $ par année pour subvenir à ses frais de logement, où madame habite... elle habite près de Québec. Il y a certainement des questions à se demander.» Des émulations pareilles nous forcent à nous demander des questions sur les émoluments de la dame. C'est certain.
      Mercredi dernier, le député adéquiste François Bonnardel dénonçait la sous-ministre «aux trois...
      0 réactions | 0 votes
    • La «croissance» comme une «excroissance»

      René Lévesque, rappelait Jean-François Nadeau dans nos pages hier, disait que Pierre Vadeboncoeur avait «jalonné son oeuvre de ces trouvailles où la pensée se trouve soudain concentrée et éclatante comme le diamant». La justesse de cette assertion se vérifie dans la dernière livraison de l'excellente revue L'Inconvénient, à laquelle Vadeboncoeur a donné plusieurs textes dans les dernières années. L'Inconvénient (num. 39) se demandait quel pouvait être le sens du combat, aujourd'hui....
      René Lévesque, rappelait Jean-François Nadeau dans nos pages hier, disait que Pierre Vadeboncoeur...
      0 réactions | 0 votes
    • Vallières, Monsieur «le BESOIN» ?

      EN DIRECT DU PARLEMENT : Le président Yvon Vallières a été rebaptisé à deux reprises ce matin, à la période de questions. D'abord, Michelle Courchesne a lancé: «Nous resserrons aussi le temps que nous devons accorder aux matières de base que sont le français, les mathématiques, l'anglais et les sciences, pour que ce soit clairement clarifié [...] pour que justement on facilite cette réussite, monsieur le Scolaire.» Il y a plus insultant comme surnom. Voyez comment Tony Tomassi a traité M....
      EN DIRECT DU PARLEMENT : Le président Yvon Vallières a été rebaptisé à deux reprises ce matin, à la...
      0 réactions | 0 votes
    • Encore la marquise

      EN DIRECT DU SALON BLEU: Pauline Marois est tombée dans un piège connu ce matin (voir notre entrée du 15 septembre): elle a prononcé l'expression «tout va bien Madame la marquise» en condamnant les propos de la ministre Kathleen Weil selon qui, malgré l'avortement du procès Norbourg, «la justice roule bien au Québec». Les libéraux ont éclaté de rire en laissant entendre que la marquise, c'était la chef de l'opposition. Pour être sûr que l'on ait compris, Jean Charest a parlé de la «députée...
      EN DIRECT DU SALON BLEU: Pauline Marois est tombée dans un piège connu ce matin (voir notre entrée...
      0 réactions | 0 votes