Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Mots et maux de la politique Éditorialiste et responsable des débats d'idées, Antoine Robitaille scrute les mots et expressions qui sortent de la bouche des acteurs de la classe politique.
    Il a aussi la responsabilité du Devoir de philo, une série de textes inspirés des idées des grands philosophes.

    Archives de mai 2009 Flux RSS du blogue Mots et maux de la politique

    La politique, les grands enjeux de société, la culture, les voyages, et même le sport, voilà autant de sujets qui intéressent les blogueurs du Devoir. Chacun dans leur genre, ils jettent un regard différent sur l’actualité. Les blogues du Devoir sont coordonnés par l’équipe du Devoir.com.



    • Du temps où Gérard était politiquement incorrect

      Pour revoir les reportages «politiquement incorrects» du probable quatrième candidat à la direction de l'ADQ, Gérard Deltell, visitez cette page. On y trouve même un portrait sympathique de Pauline Marois. À l'époque, tous les partis courtisaient le reporter de TQS car ils voyaient en lui un politicien naturel, un «communicateur naturel», comme l'a dit Mario Dumont hier.
      Pour revoir les reportages «politiquement incorrects» du probable quatrième candidat à la direction...
      0 réactions | 0 votes
    • Une lessarderie pour le couple Normandeau-Bonnardel

      Authentique lessarderie, prononcée jeudi soir. Le ministre Laurent Lessard lance, au salon bleu, alors que les élus discutent d'un projet de loi: «Alors, merci, M. le Président. Juste avant qu'on passe à l'autre article, je voudrais quand même saluer trois collègues, ici, quand même qui ont 10 ans de vie politique, alors notre collègue de Bertrand qui fêtait son 10e anniversaire, notre collègue de Vaudreuil, et notre collègue de Bonnardel... de Bonaventure.» La transcription officielle de...
      Authentique lessarderie, prononcée jeudi soir. Le ministre Laurent Lessard lance, au salon bleu,...
      0 réactions | 0 votes
    • Villanueva : un «mort malheureux», dit James

      On fait du surplace dans l'affaire Villanueva, mais au moins, la ministre de l'Immigration Yolande James (qui avait refusé de répondre hier) vient de nous faire prendre conscience d'une chose importante, le jeune homme est un «mort malheureux»: «Je suis très contente d'avoir l'opportunité de répondre à la question de la députée. Le premier ministre ainsi que le ministre de la Sécurité publique ont très bien indiqué que nous souhaitons avoir les faits entourant ce qui s'est passé du mort...
      On fait du surplace dans l'affaire Villanueva, mais au moins, la ministre de l'Immigration Yolande...
      0 réactions | 0 votes
    • Honoré Mercier remplacé par Jean Charest?

      EN DIRECT DU SALON —du grand rire— BLEU : La période de questions s'est ouverte sur une blague du leader péquiste Stéphane Bédard. Il y a actuellement des échafaudages autour de la statue d'Honoré Mercier devant le parlement (une des plus belles d'ailleurs). Le leader s'est inquiété : va-t-on la remplacer par celle du «grand bâtisseur»? Réponse efficace du leader du gouvernement Jacques Dupuis: «On n'y avait pas pensé mais on va réfléchir sérieusement à la question». / AJOUT : Et le même...
      EN DIRECT DU SALON —du grand rire— BLEU : La période de questions s'est ouverte sur une blague du...
      0 réactions | 0 votes
    • Grands bâtisseurs : poursuivons la récolte de synomymes

      Si vous avez d'autres suggestions de synonymes de «grand bâtisseur», n'hésitez pas. Pour l'instant, dans la liste, quelques-uns se démarquent : «le Petit-Mécatina de la Pensée», la «Lumière du Turbocapitalisme», «El Lider Minimo» et le lecteur créatif qui l'a suggéré ajoute «ça fait Passe-Partout cubain!». Oh, il y a le PPP: «Petit Père des Provinces». Il paraît que les Zapartistes ont proposé: «L’étoile de l’Estrie» et la «La fierté de Sherbrooke». D'autres suggestions? (Photo : capture...
      Si vous avez d'autres suggestions de synonymes de «grand bâtisseur», n'hésitez pas. Pour l'instant,...
      0 réactions | 0 votes
    • Tu parles d'un slogan terne !

      «Poursuivons le travail !», tel est le slogan plutôt terne du XXe conseil général de l'ADQ, qui se tiendra en fin de semaine à Québec. Pour être poli, disons que ça manque de vigueur... Ça ne ressemble pas aux sorties enflammées de Gérard Deltell, président de ce premier rendez-vous adéquiste depuis le départ de Mario Dumont. Ça n'inspire pas non plus vraiment le changement, Poursuivons le travail !. Dans le communiqué, on cite le député de Chauveau : «Le 8 décembre dernier, les Québécois...
      «Poursuivons le travail !», tel est le slogan plutôt terne du XXe conseil général de l'ADQ, qui se...
      0 réactions | 0 votes
    • Le gouvernement interdit aux femmes-ministres de répondre !

      EN DIRECT DU SALON BLEU : Le gouvernement aime bien parler de parité, d'équité salariale, aime bien plastronner en rappelant sa modification de la charte des droits de la personne pour y inclure l'égalité des hommes et des femmes, mais quand des questions délicates sont posées sur l'enquête Villanueva, c'est invariablement Jacques Dupuis (photo) qui répond, pas Kathleen Weil (Justice) ni Yolande James (Immigration). Est-ce que tout cela est compatible avec la charte?
      EN DIRECT DU SALON BLEU : Le gouvernement aime bien parler de parité, d'équité salariale, aime bien...
      0 réactions | 0 votes
    • Synonymes de «grand bâtisseur» recherchés

      L'expression «grand bâtisseur», titre ronflant décerné en fin de semaine au chef libéral même si ce dernier est encore en exercice, a mis le premier ministre dans l'embarras dimanche et toute la semaine à l'Assemblée nationale. Hier, M. Charest semblait supplier le ministre Whissell de lui épargner un autre dégoulinant hommage, lors de la conférence de presse soulignant l'adoption de la loi 25. Le premier ministre, qui affectionne la formule de Talleyrand souvent utilisée par Jacques...
      L'expression «grand bâtisseur», titre ronflant décerné en fin de semaine au chef libéral même si ce...
      0 réactions | 0 votes
    • Élevons un monument à Laurent Lessard tout de suite

      Au conseil général du Parti libéral en fin de semaine à Laval, les journalistes demandaient aux militants et aux élus ce qu'ils pensaient du titre de «grand bâtisseur» décerné à Jean Charest par son parti. J'ai raté la touchante sortie de notre ministre de l'Agriculture, Laurent Lessard, mais un collègue me l'a refilée. Le ministre a dit qu'on peut honorer quelqu'un qui était «en train de changer quelque chose, de bâtir quelque chose». Il a ajouté «c'est pas besoin que tout le monde soit...
      Au conseil général du Parti libéral en fin de semaine à Laval, les journalistes demandaient aux...
      0 réactions | 0 votes
    • Les «bâtisseurs», les «démolisseurs» et le grand timonier

      EN DIRECT DU SALON BLEU : À la période de questions (désormais le matin à 10h en raison de la session intensive jusqu'au 23 juin), l'opposition fait ses gorges chaudes au sujet du titre de «grand bâtisseur» accordé à Jean Charest en fin de semaine par le PLQ (mais aucune trace de cet hommage sur le site internet plq.org. On se demande pourquoi.). À une demande de Mme Marois, le premier ministre a répondu : «On ne s'excusera pas de vouloir être des bâtisseurs alors qu'on a des démolisseurs...
      EN DIRECT DU SALON BLEU : À la période de questions (désormais le matin à 10h en raison de la...
      0 réactions | 0 votes
    • Pourquoi le style Charest est «boursouflé»

      Boursouflé, comme cette grenouille qui veut se faire plus grosse que le bœuf, le style de Jean Charest et du Parti libéral. Le PLQ veut faire du Québec «la première puissance mondiale des énergies propres et renouvelables». Il sacre son chef «grand bâtisseur» du Québec au même titre qu'Adélard Godbout, Jean Lesage et Robert Bourassa... tellement que M. Charest semblait lui-même encombré par son aura de légende ambulante, hier. On s'est même demandé s'il ne s'apprêtait pas à quitter la...
      Boursouflé, comme cette grenouille qui veut se faire plus grosse que le bœuf, le style de Jean...
      0 réactions | 0 votes
    • «Obama de Dollarama»

      EN DIRECT DU CONSEIL GÉNÉRAL LIBÉRAL : Les collègues sont méchants. C'est épouvantable. Prenez Don Macpherson, de The Gazette. Vous savez ce qu'il a dit, ce matin, après avoir entendu le président des jeunes libéraux Julien Gagnon, (photo PLQ) lancer la phrase suivante : «Voilà un rêve que les grands fondateurs de notre nation nous ont laissé. Nous avons aujourd'hui la responsabilité et le courage de le porter. Parce que chers amis, notre tour est arrivé. En effet, c'est à notre tour de...
      EN DIRECT DU CONSEIL GÉNÉRAL LIBÉRAL : Les collègues sont méchants. C'est épouvantable. Prenez Don...
      0 réactions | 0 votes
    • La vérité, c'est indigne?

      «Indigne de représenter la population»: c'est le verdict qu'avait prononcé, non sans pathos, Jean Charest au sujet de Mario Dumont, en pleine campagne électorale. De gros flocons tombaient lentement sur le lutrin du chef libéral, placé devant le parlement pour faire solennel. La scène, imaginée et arrangée par les faiseurs d'image, était frappante. Jean Charest pourfendait, emphatique, le chef adéquiste pour avoir évoqué la possibilité qu'avec d'éventuelles mauvaises performances de la...
      «Indigne de représenter la population»: c'est le verdict qu'avait prononcé, non sans pathos, Jean...
      0 réactions | 0 votes
    • «Dépolitiser», encore

      Dépolitiser : ce mot, utilisé de plus en plus par les politiciens eux-mêmes (en campagne électorale de 2008, c'était le mot-clé, j'en ai déjà parlé), confirme ainsi qu'ils ont intériorisé l'idée que la politique était par définition sale, partisane, petite. Qu'il n'y avait pas d'autres politiques possibles. Encore récemment, dans son communiqué sur le fameux projet de loi instaurant un code d'éthique et un Commissaire à l'éthique, on peut lire : «Avec ce projet de loi, le gouvernement prend...
      Dépolitiser : ce mot, utilisé de plus en plus par les politiciens eux-mêmes (en campagne électorale...
      0 réactions | 0 votes
    • Legault à Bachand : «Va don' faire autre chose»

      EN DIRECT DU SALON BLEU : le critique péquiste en matière de Finances François Legault avait encore une bonne question aujourd'hui. En vertu de l'art. 49 de la loi sur la Caisse, le ministre des Finances Raymond Bachand aurait la possibilité d'obtenir les procès verbaux du conseil d'administration de la Caisse de dépôt et les enregistrements des conversations entre les courtiers de papiers commerciaux (PCAA) et les gestionnaires de la caisse au moment où, en juillet 2007, les premiers...
      EN DIRECT DU SALON BLEU : le critique péquiste en matière de Finances François Legault avait encore...
      0 réactions | 0 votes
    • Les «clowns» pour les aînés : est-ce vraiment drôle?

      La ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais a défendu ce matin l'embauche de clowns dans les Centres pour personnes âgées: «C'est pas du tout infantilisant de mettre un soleil dans la vie des gens.» L'opposition trouve qu'en soi, ce n'est pas une mauvaise idée. Je me demande ce que Philippe Muray, le plus acide pourfendeur du «festivisme contemporain», écrirait là-dessus. Il y a actuellement une étrange passion pour la «rigolothérapie». Étrange? Non, au fond, car cette affaire de...
      La ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais a défendu ce matin l'embauche de clowns dans...
      0 réactions | 0 votes
    • Marois revendique ses origines

      EN DIRECT DU SALON BLEU : Le ministre responsable de la Capitale nationale, Sam Hamad, vient de reprocher à la chef de l'opposition de ne «pas bien connaître Québec». Les micros étaient fermés, mais on a entendu un «Wô!», de l'autre côté de chambre. «Je suis juste née ici», a-t-elle vivement rétorqué.
      EN DIRECT DU SALON BLEU : Le ministre responsable de la Capitale nationale, Sam Hamad, vient de...
      0 réactions | 0 votes
    • Henri Paul-Rousseau, un «bonimenteur»

      Celui qu'on nomme Robin des banques, Yves Michaud, vient de qualifier à TVA l'ancien p.-d.g de la Caisse de dépôt Henri-Paul Rousseau de «bonimenteur» coupables de quelques «fanfaronnades»: «tempête parfaite», «mystère de la vie», etc, et de quelques «grossières indécences», notamment sa prime de départ. Habile Michaud: le terme de «bonimenteur» contient les mots boni et... menteur ! (Photo, Jacques Nadeau)
      Celui qu'on nomme Robin des banques, Yves Michaud, vient de qualifier à TVA l'ancien p.-d.g de la...
      0 réactions | 3 votes
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.