Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Abonnez-vous!
    Connectez-vous

    Blogues Flux RSS des blogues du Devoir

    La politique, les grands enjeux de société, la culture, les voyages, et même le sport, voilà autant de sujets qui intéressent les blogueurs du Devoir. Chacun dans leur genre, ils jettent un regard différent sur l’actualité. Les blogues du Devoir sont coordonnés par l’équipe du Devoir.com.



      Des plans de nègre à se cogner le petit juif

      27 mai 2016 18h50 | Catherine Lalonde | La p'tite biblio
      Nous étions trois, penchés sur une maquette de page de journal, à chercher comment y faire entrer articles, photos, illustrations sans devoir couper dans le contenu et sans que le texte déborde comme une inondation graphique dans les marges, quand la chef des livres, d'un mouvement trop vif, s'est cogné le coude sur le bureau. Devant l'électrique danse de Saint-Guy qui s'ensuivit, le directeur artistique et moi grimaçâmes, sourires douloureux aux lèvres. Afin d'effacer le zeste d'amusement...
      Nous étions trois, penchés sur une maquette de page de journal, à chercher comment y faire entrer...
      0 réactions | 8 votes
      Pourquoi ai-je peur de Patrick Bateman?

      Le film d’horreur de ma tête

      20 mai 2016 11h36 | Catherine Lalonde | La p'tite biblio
      C'est le seul texte, depuis que je pérégrine de bouquin en bouquin, que j'ai peur de lire, au point de ne pas oser en soulever la couverture.
      C’est le seul texte, depuis que je pérégrine de bouquin en bouquin, que j’ai peur de lire, au point de ne pas oser en soulever la couverture.
      2 réactions | 5 votes
      l'ex-maire de Montréal, Gérald Tremblay

      « Gérald-Tremblay », nouveau mot interdit à l’Assemblée nationale

      Ceci n'est pas une blague : le nom de l'ancien maire de Montréal a été classé à l'index ce matin à l'Assemblée nationale. C'est donc officiellement un « propos non parlementaire » enregistré. François Bonnardel, leader parlementaire de la CAQ, est en partie responsable de cette nouveauté. Il lança, lors de la période de questions : « Ça n'a aucun sens ! Le chef de cabinet du premier ministre était informé. [Or, le premier ministre] veut nous faire croire qu'il a reçu l'information, seulement...
      Ceci n'est pas une blague : le nom de l'ancien maire de Montréal a été classé à l'index ce matin à...
      5 réactions | 23 votes
      • photo

      L’angle mort (et corné) de l’inventivité

      12 mai 2016 17h05 | Catherine Lalonde | La p'tite biblio
      Je crois que c'est en entrevue avec la survolubile Kim Thúy que nous en sommes venus à parler de la manière, maladive et codifiée jusqu'au tic, dont nous cornions, annotions et marquions nos livres. Jamais d'encre dans les livres qui m'inspirent, à moins d'être en traversée du désert avec un seul Bic et une essentielle idée. Le surligneur vert fluo dont ma Grand-Grand marquait son Éluard en Pléiade est encore pour moi un sujet de cauchemars. Mais du plomb tous côtés dans les bouquins que...
      Je crois que c'est en entrevue avec la survolubile Kim Thúy que nous en sommes venus à parler de la...
      0 réactions | 6 votes
      Pierre Karl Péladeau

      Un lapsus prémonitoire

      Personne n'avait vu venir la démission de Pierre Karl Péladeau, le 2 mai. Pourtant, elle avait été évoquée clairement à l'Assemblée nationale moins d'une semaine avant qu'elle ne se produise, grâce à un lapsus -- rétrospectivement spectaculaire, voire un scoop inconscient -- de mon quasi-homonyme Alexandre Robillard, reporter à La Presse canadienne. M. Péladeau, tout sourire, avait répondu qu'il n'était « pas encore parti » et ajouté : « C'est un lapsus intéressant, ça, là, là. » Voici la...
      Personne n'avait vu venir la démission de Pierre Karl Péladeau, le 2 mai. Pourtant, elle avait été...
      2 réactions | 24 votes
      Le maire de Montréal, Denis Coderre, dans un court métrage humoristique intitulé «Haïti Chérie»

      Coderre en zigzag

      Questionné le 22 avril à savoir s'il y aura des sanctions contre le propriétaire du cheval de calèche qui a percuté une voiture, le maire de Montréal Denis Coderre a répondu : « C'est ça que je regarde : qu'est-ce que je peux faire et qu'est-ce que je ne peux pas faire. Et si je ne peux pas le faire, comment je peux le faire. » Une phrase, en somme, aussi droite que la ligne d'un col bleu qui cherche à baliser un corridor cyclable. Que comprenez-vous, vous ?  
      Questionné le 22 avril à savoir s'il y aura des sanctions contre le propriétaire du cheval de...
      3 réactions | 10 votes
      • photo
      Selon un sondage, les Montréalais aimeraient que la patinoire soit réfrigérée, comme celle du Mont-Royal.

      On veut la paix au parc La Fontaine

      25 avril 2016 18h34 | Marco Fortier | Le blogue urbain
      Vous avez vu ce cri du coeur d'un architecte et urbaniste pour la préservation du parc La Fontaine ? À en juger par les réactions reçues au cours des dernières heures, les Montréalais sont profondément attachés à ce joyau de verdure au coeur de l'île. Justement, la Ville de Montréal a mené un vaste sondage sur l'avenir du parc, l'été dernier. Pas moins de 15 096 personnes, rencontrées dans le parc sur une période de 76 jours, ont répondu à un questionnaire. D'autres consultations prennent...
      Vous avez vu ce cri du coeur d'un architecte et urbaniste pour la préservation du parc La Fontaine ?...
      4 réactions | 21 votes
    • Néologismes barrettiens

      Vous avez déjà remarqué que souvent, le chien et son maître ont beaucoup en commun, voire se ressemblent. Or, je remarque que souvent, lorsque quelqu'un invente un nouveau mot, un néologisme, on observe un phénomène similaire : le « néologiseur » (si vous nous permettez) ressemble étrangement à son invention. Le ministre de la Santé Gaétan Barrette, en chambre, le 12 avril : « Est-ce que la CAQ, qui, tonitruamment, n'arrête pas de dire qu'il faut faire le ménage, et le Parti québécois, qui,...
      Vous avez déjà remarqué que souvent, le chien et son maître ont beaucoup en commun, voire se...
      4 réactions | 21 votes
      • photo
      La rue Borduas sera réaménagée sur une distance de 795 mètres.

      Une rue des années 60 arrive en 2016

      20 avril 2016 16h33 | Marco Fortier | Le blogue urbain
      Des rues sans trottoir, sans lampadaires, où il est dangereux de marcher : les banlieues aménagées dans les années 60 ont été pensées pour les voitures. Les piétons risquent leur vie, comme l'a démontré la mort d'une fillette happée par une voiture, le mois dernier à Laval. La petite Maeva Duré a été tuée en revenant d'une fête, vers 21 h 30, dans une rue sombre et sans trottoir, où les bancs de neige débordaient sur la chaussée. Heureusement, les banlieues changent. La Ville de...
      Des rues sans trottoir, sans lampadaires, où il est dangereux de marcher : les banlieues aménagées...
      1 réaction | 6 votes
      Crazy Roberto, robot criminel instable de la série fantaisiste Futurama.

      Tuer le robot tueur dans l’œuf

      18 avril 2016 14h49 | Fabien Deglise | Les mutations tranquilles
      L'organisme Human Rights Watch réclame l'éradication de tous projets visant à mettre au monde ces armes dotées d'une intelligence artificielle.
      L’organisme Human Rights Watch réclame l’éradication de tous projets visant à mettre au monde ces armes dotées d’une intelligence artificielle.
      2 réactions | 4 votes
    • Des HLM sur Airbnb

      30 mars 2016 17h46 | Isabelle Porter | Le blogue urbain
      Alors que la nouvelle loi québécoise sur l'hôtellerie illégale se prépare à entrer en vigueur, Airbnb continue de faire la manchette notamment à Paris où on vient de découvrir que des résidants de HLM sous-louaient leurs logements sur la plateforme. Selon le quotidien Le Parisien, au moins 143 unités de HLM sont offertes aux touristes sur le site. Dans le reportage, une politicienne raconte avoir croisé davantage « d'Américains en bermudas » que de véritables locataires dans certains...
      Alors que la nouvelle loi québécoise sur l'hôtellerie illégale se prépare à entrer en vigueur,...
      0 réactions | 11 votes

      Paradoxe : l’empathie serait néfaste à la bonne marche du monde

      29 mars 2016 15h22 | Fabien Deglise | Les mutations tranquilles
      Un chercheur américain estime que la rapidité avec laquelle nous nous identifions aux malheurs des autres nous empêche de prendre conscience de la réelle portée de nos actes.  
      Un chercheur américain estime que la rapidité avec laquelle nous nous identifions aux malheurs des autres nous empêche de prendre conscience de la réelle portée de nos actes.
       
      6 réactions | 43 votes