Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Harper censure aussi les scientifiques

    2 octobre 2008 |Robert Poulin - Saint-Jean-Chrysostome, 30 septembre 2008
    Andrew Weaver est un climatologue canadien de réputation internationale. Il est un des rédacteurs du dernier rapport du GIEC (groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) de l'ONU.

    Le Dr Weaver rappelle qu'en 2006, le gouvernement conservateur de Stephen Harper a supprimé cinq organismes fédéraux dédiés à la protection de l'environnement. En 2007, il a empêché les partis de l'opposition et les ONG de faire partie de la délégation canadienne à la conférence de l'ONU sur le climat, à Bali. Plus tard en 2007, M. Harper nommait un représentant de l'industrie du charbon à la tête du principal organisme ayant pour mandat de le conseiller sur les questions environnementales. À l'été 2007, il a ordonné à tous les scientifiques d'Environnement Canada et de Ressources naturelles Canada de ne plus accorder d'entrevues aux médias sans l'approbation du bureau du premier ministre.

    Andrew Weaver nous apprend que les scientifiques s'abstiennent maintenant de dénoncer publiquement la situation de peur de représailles des conservateurs de M. Harper. Il révèle aussi que l'intimidation a même été jusqu'au licenciement de collègues.

    En cette période électorale, Il serait intéressant de savoir si Stephen Harper pourrait désormais s'engager à cesser toute intimidation idéologique envers les scientifiques. Quels seront les budgets alloués à la recherche fondamentale dans un prochain gouvernement conservateur? Si le passé est garant de l'avenir, des réponses honnêtes sont peu envisageables car l'obscurantisme semble déjà érigé en système par le nouveau parti réformiste.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.