Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Liste des articles liés à « Réseau Liberté-Québec »

    1 à 10 sur 27
    • 1
    • 2

      Lettres - Une simplicité déconcertante

      20 avril 2011 | Mathieu Vallet - Le 18 avril 2011 | Québec
      La récente ferveur autour de Mme Muguette Paillé a pris une triste tournure le week-end dernier, lors du rassemblement du Réseau Liberté-Québec (RLQ). Sa nouvelle consœur, également chroniqueuse au Journal de Montréal et au Journal de Québec, Nathalie Elgrably-Lévy, l'aurait invitée à déménager dans une autre ville ou région où il y a plus d'emplois (Le Devoir.com, le 18 avril 2011). Simplement.
      5 réactions | 9 votes
    • 3

      Lettres - Le RLQ, un groupe masculiniste?

      20 avril 2011 | Gaétan Fontaine - Montréal, le 18 avril 2011 | Québec
      La récente assemblée du Réseau Liberté-Québec tenue à Montréal nous a permis de mieux saisir les ambitions et les objectifs de ce mouvement résolument à droite de l'échiquier politique. Outre la responsabilité et la liberté individuelle, les fidèles de ce nouveau courant idéologique droitiste en ont contre la pesanteur de l'État et de sa bureaucratie, qui nous entraîneraient dans les miasmes de l'immobilisme.
      7 réactions | 4 votes
    • 4
    • 5
    • 6

      Le Réseau Liberté-Québec tâte le pouls du «514»

      16 avril 2011 | Mélissa Guillemette | Québec
      Le Réseau Liberté-Québec (RLQ) se soumet aujourd'hui au test montréalais. Après un rassemblement à Québec en octobre, le groupe non partisan qui se positionne tout à la droite de l'échiquier politique tente de voir si ses idées ont une portée dans le «514», avec une journée de conférences portant sur le rôle de l'État, les ressources naturelles et l'économie.
      1 réaction | 1 vote
    • 7

      Changer sans renier 400 ans d'histoire

      16 avril 2011 | Christian Dufour, politologue à l'ENAP | Québec
      On m'a demandé à quelques reprises ces derniers temps pourquoi je participerais à la première réunion du Réseau Liberté-Québec (RLQ). Je ne crois pas que l'on fasse avancer ses idées en prêchant juste à des convertis, je valorise la liberté de penser et la résistance aux excommunications. Voilà pourquoi.
      10 réactions | 2 votes
    • 8
      • photo
      Portrait non daté de Raymond Aron (1905-1983). Philosophe de formation, sociologue de profession, auteur d’une œuvre considérable dans le domaine des études stratégiques, Aron s’est pourtant fait connaître davantage à la manière d’un intellectuel libéral dans une époque qui faisait du marxisme son horizon indépassable. Pendant une quarantaine d’années, il examinera patiemment le marxisme et ses variantes. On ne le lui pardonnera pas. Il fut longtemps conspué et plusieurs ont réduit son travail à celui d’un polémiste.<br />

      Le Devoir de philo - Aron critiquerait la «nouvelle droite» québécoise

      15 janvier 2011 | Mathieu Bock-Côté | Le Devoir de philo
      Une fois par mois, Le Devoir propose à des professeurs de philosophie et d'histoire, mais aussi à d'autres passionnés d'idées, d'histoire des idées, de relever le défi de décrypter une question d'actualité à partir des thèses d'un penseur marquant. Cette semaine, Mathieu Bock-Côté, en se référant à Raymond Aron, fait ressortir des angles morts de cette «nouvelle droite» québécoise, incarnée entre autres par le Réseau Liberté-Québec.
      14 réactions | 6 votes
    • 9

      Lettres - Les faiblesses du Réseau Liberté-Québec

      6 janvier 2011 | Michel Magnant, Ph.D., Montréal, le 5 janvier 2011 | Québec
      Votre mouvement est une grande bouffée d'air frais pour le Québec. Votre vision de la non-soutenabilité de l'État-providence est devenue plus que pertinente, voire urgente dans le contexte actuel. De fait, cet État est en train de passer d'une phase de dysfonction latente, encore capable de compenser pour ses excès de coûts, de bureaucratie et de services désorganisés à la population, à une autre de dysfonction manifeste où ces compensations sont devenues pratiquement impossibles à corriger et les coûts et taxes tout aussi impossibles, et menaçant notre avenir. Un spectre hante le Québec, c'est la mort lente d'un système dépassé qui se cramponne indéfiniment. Mais derrière l'apparition publique de votre mouvement se profilent malheureusement des faiblesses de taille. Deux en particulier.
      13 réactions | 0 vote
    • 10
    1 à 10 sur 27

    Alerte courriel

    M'inscrire
    Inscrivez-vous pour recevoir les alertes