Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Liste des articles liés à « écoles passerelles  »

    41 à 50 sur 57
    • 41

      Lettres - Honteuse loi 103

      13 septembre 2010 | Hubert Larocque, Gatineau, le 9 septembre 2010 | Éducation
      Nier que le français soit en danger à Montréal est une sorte de péché contre l'esprit. Le mal s'étendra progressivement au Québec entier. Quand la maison brûle, on pense à sauver le plus précieux sans s'empêtrer dans les détails. Les scrupules paralysants sont un indice évident de la présence toujours active du vieux complexe d'infériorité nationale hérité de la Conquête de 1760. Est-il besoin de désigner ses masques les plus utilisés? Les droits de la personne identifiés aux «droits» de l'anglais, la crainte de Wesmount, la servilité devant la Cour suprême, le prétexte d'une «condamnation» internationale. Il faut aussi ajouter les divisions internes chez les défenseurs du français, divisions qui affaiblissent la cause et obscurcissent la conscience nationale en faisant le jeu des zélateurs de l'anglais.
      2 réactions | 2 votes
    • 42

      Pas d'exception pour les riches - Il n'y a pas d'autre choix que d'étendre aux écoles privées non subventionnées les prescriptions de la Charte de la langue française

      13 septembre 2010 | Yves Martin - Ancien sous-ministre de l'Éducation et sous-ministre associé à la politique linguistique | Éducation
      La loi 104, adoptée à l'unanimité en 2002, fermait la porte au recours à l'école privée non subventionnée de langue anglaise comme école-passerelle permettant à un enfant francophone ou issu de l'immigration d'accéder à l'enseignement en langue anglaise dans un établissement public ou subventionné. Mais cette loi n'interdisait pas l'admission d'enfants francophones ou issus de l'immigration dans des écoles non subventionnées de langue anglaise.
      5 réactions | 3 votes
    • 43
      Michel David

      Le moindre mal

      11 septembre 2010 | Michel David | Québec
      Jacques Parizeau et Lucien Bouchard étaient parfaitement bilingues et personne ne s'en plaignait, a lancé mercredi l'ancien chef du Parti égalité, Robert Libman, qui comparaissait devant la commission parlementaire chargée d'étudier le projet de loi 103 sur les écoles passerelles.
      26 réactions | 4 votes
    • 44

      Écoles passerelles - Un projet de loi bancal

      11 septembre 2010 | Robert Dutrisac | Québec
      Québec — Après trois jours de consultations publiques, force est de constater que le projet de loi 103 sur les écoles passerelles a du plomb dans l'aile. Pas une seule fois, la ministre de la Culture et des Communications, Christine St-Pierre, n'a pris la peine de défendre le projet de loi qui soumet à une grille d'analyse byzantine l'admissibilité à l'école publique de langue anglaise d'élèves qui ont passé, à grands frais, deux ou trois ans dans une école privée non subventionnée.
      5 réactions | 0 vote
    • 45

      Écoles passerelles - Un choix impossible

      11 septembre 2010 | Bernard Descôteaux | Éducation
      Les audiences publiques que tient depuis le début de la semaine la Commission de l'éducation sur le projet de loi 103, dit des écoles passerelles, ont montré à quel point est insatisfaisante la solution imaginée par le gouvernement Charest pour encadrer l'«achat» d'un droit à l'école anglaise pour leurs enfants par des parents francophones ou allophones. Trop d'échappatoires demeurent qu'il faut refermer.
      10 réactions | 1 vote
    • 46

      Projet de loi 103 - Mieux vaut une modification à la Constitution

      10 septembre 2010 | Jean-Pierre Proulx - Journaliste et professeur à la retraite | Québec
      Le 27 juin dernier, je lançais dans cette même page un appel aux constitutionnalistes québécois pour qu'ils nous expliquent en quoi imposer le régime général de la loi 101 aux écoles privées non subventionnées porterait atteinte à la liberté garantie par l'article 7 de la Charte canadienne des droits et libertés.
      9 réactions | 1 vote
    • 47
    • 48
    • 49
      Le premier ministre Jean Charest s’est mis à la remorque de la Cour suprême pour ne pas indisposer le Canada anglais et ne pas hypothéquer ses ambitions futures sur la scène politique fédérale.

      Écoles passerelles et projet de loi 103 - Charest à la remorque de la Cour suprême

      21 juin 2010 | Louis Duclos - Ex-député fédéral de Montmorency-Orléans | Actualités en société
      Le dépôt du projet de loi 103 aura été l'un des faits saillants de la dernière session de l'Assemblée nationale. À l'occasion du débat qu'il a suscité, le premier ministre Jean Charest a reproché à Pauline Marois de préconiser le recours à la clause dérogatoire et de vouloir ainsi «suspendre des droits fondamentaux».
      4 réactions | 3 votes
    • 50

      Projet de loi 103 - Un vrai débat sur la clause dérogatoire

      17 juin 2010 | Jean-Pierre Proulx - Professeur à la retraite | Éducation
      Le gouvernement du Québec a rejeté la recommandation du Conseil supérieur de la langue française (CSLF) d'imposer aux écoles privées anglaises non subventionnées le régime général instauré par la Charte de la langue française (CLF). Il propose plutôt le chemin tortueux de la loi 103.
      2 réactions | 1 vote
    41 à 50 sur 57

    Alerte courriel

    M'inscrire
    Inscrivez-vous pour recevoir les alertes