Ramdam en Israël autour des juifs américains

Photo: Menahem Kahana Agence France-Presse

Jérusalem — Le premier ministre d’Israël, Benjamin Nétanyahou, a rabroué sa ministre adjointe des Affaires étrangères, Tzipi Hotovely, jeudi après une rare tirade de celle-ci contre les juifs américains, trop habitués au confort selon elle pour comprendre Israël. Tzipi Hotovely s’est excusée dans la soirée à la chaîne de télévision publique israélienne. « Je m’excuse du fond du coeur si quelqu’un a été blessé par mes propos », a-t-elle dit. Mercredi, Mme Hotovely avait été interrogée par la chaîne d’informations israélienne i24NEWS sur le fossé présenté comme grandissant entre Israël et les juifs américains, en particulier les jeunes. « Peut-être sont-ils trop jeunes pour se rappeler ce que c’est que d’être juif sans avoir de patrie juive », a déclaré Mme Hotovely, 39 ans, qui n’était pas née à la création d’Israël en 1948. « La plupart d’entre eux ont des vies tout à fait confortables, ils ne savent pas ce que c’est que de recevoir des roquettes. » M. Nétanyahou a mal réagi : « Les juifs de la diaspora nous sont chers, ils sont inséparables de notre peuple. Il n’y a pas de place pour de telles attaques, et ces propos ne reflètent pas la position de l’État d’Israël », a dit M. Nétanyahou, qui a vécu une partie de sa vie aux États-Unis.

1 commentaire
  • Bernard Terreault - Abonné 24 novembre 2017 13 h 17

    Surtout que

    Israël serait obligée de négocier un arrangement avec les Palestiniens si ce n'était pas de l'appui inconditionnel des Américains.