Le Kurdistan irakien ferme le pipeline

Le Kurdistan irakien a décidé de quasi cesser ses exportations pétrolières tant que Bagdad n’aura pas procédé au versement d’un arriéré de paiement de près de 300 millions de dollars, a déclaré mercredi le porte-parole de cette région autonome. Les exportations se limitent désormais à 5000 barils de pétrole par jour, loin des 100 000 b/j de ces derniers mois.